Adé (Hautes-Pyrénées)

commune française du département des Hautes-Pyrénées

Adé
Adé (Hautes-Pyrénées)
Vue d'ensemble d'Adé.
Blason de Adé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Argelès-Gazost
Intercommunalité Communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées
Maire
Mandat
Jean-Marc Boya
2020-2026
Code postal 65100
Code commune 65002
Démographie
Gentilé Adéens, Adéennes
Population
municipale
802 hab. (2017 en augmentation de 5,25 % par rapport à 2012)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 08′ 05″ nord, 0° 01′ 34″ ouest
Altitude Min. 382 m
Max. 583 m
Superficie 7,24 km2
Élections
Départementales Canton de Lourdes-2
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Adé
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Adé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Adé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Adé

Adé est une commune française située dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Adéens.

GéographieModifier

 
Vue en été.

LocalisationModifier

Adé est une commune des Hautes-Pyrénées faisant partie de l'agglomération de Lourdes[1].

Le territoire communal, faiblement étendu (7,24 km2), s'étage entre 382 mètres au nord-est, là où la Geune quitte la commune et entre sur celle de Lanne, et 583 mètres au sud-est, près du lieu-dit le Sarraut.

Le village d'Adé, cinq kilomètres au nord de Lourdes, est traversé par la route nationale 21 et la ligne ferroviaire Toulouse-Bayonne. Autrefois, une halte établie au PK 173 permettait l'arrêt des trains omnibus.

Communes limitrophesModifier

Adé est limitrophe de six autres communes. Au nord-est, son territoire est distant de 250 mètres de celui de Bénac.

 
Carte de la commune d'Adé et des proches communes.
Communes limitrophes d’Adé[2]
Ossun Lanne
Bartrès   Averan
Lourdes Julos

HydrographieModifier

La Geune, affluent gauche de l'Échez et sous-affluent de l'Adour, prend sa source sur la commune.

Voies de communication et transportsModifier

Cette commune est desservie par la route nationale N 21 et par la route départementale D 3.

ToponymieModifier

 
Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Adé au nord-ouest de Lourdes.

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[3] qui rapporte les dénominations historiques du village :

Dénominations historiques :

  • in Ader (entre 1022 et 1036, cartulaire de Saint-Pé) ;
  • Ader (XIIe siècle, cartulaire de Bigorre ; 1285, montre Bigorre) ;
  • Ader (1384, livre vert de Bénac) ;
  • d-Adee (v. 1200-1230, cartulaires Bigorre) ;
  • De Aderio, de Aderrio, latin (1300, enquête Bigorre ; 1313, Debita regi Navarre) ;
  • de Aderio, latin (1342, pouillé Tarbes ; 1379, procuration Tarbes) ;
  • loc d-Ader, territori de Ader (1429, censier de Bigorre) ;
  • Ade (1541, ADPA, B 1010) ;
  • Ade (fin XVIIIe siècle, carte de Cassini).

Étymologie : NP gascon Adèr. Probablement du germanique Ad-hari.

Nom occitan : Adèr.

HistoireModifier

À l'emplacement de l'église, un château ayant appartenu aux comtes de Bigorre culminait au XIe siècle. Il aurait été détruit au XIVe siècle par le parti anglais.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

 
La mairie en 2012.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
2001 avril 2014 Robert Bergero    
avril 2014 En cours
(au 28 mai 2020[6])
Jean-Marc Boya SE Ouvrier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Historique administratifModifier

IntercommunalitéModifier

Adé fait partie de la communauté de communes du Pays de Lourdes, créée en , qui réunit dix-huit communes.

Services publicsModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2017, la commune comptait 802 habitants[Note 1], en augmentation de 5,25 % par rapport à 2012 (Hautes-Pyrénées : -0,14 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
568531505598629674682681688
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
669619619589565522504475528
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
534503438374356355373347384
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
394445465514637674711744798
2017 - - - - - - - -
802--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Population et sociétéModifier

 
Groupe scolaire d'Adé en 2012.

EnseignementModifier

La commune dépend de l'académie de Toulouse. Elle dispose d’une école en 2019[12].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
Parti, au premier d'argent à une tour de sable, au second d'or à une vache de gueules sur une terrasse ondée de sinople[13].
Commentaires : Officiel.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Unité urbaine 2010 de Lourdes (65302) sur le site de l'Insee, consulté le 13 septembre 2012.
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Michel Grosclaude et Jean-Francois Le Nail, intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées, Tarbes, Conseil Général des Hautes-Pyrénées, , 348 p. (ISBN 2-9514810-1-2, notice BnF no FRBNF37213307).
  4. Ministère de l'Intérieur - Hautes-Pyrénées (Aquitaine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Adé » (consulté le 4 novembre 2014)
  5. Ministère de l'Intérieur - Hautes-Pyrénées (Nouvelle-Aquitaine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Adé » (consulté le 6 juillet 2017)
  6. Claire Val, « Adé. Jean-Marc Boya, élu pour un second mandat », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  7. « Liste des juridictions compétentes pour Adé (Hautes-Pyrénées) », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 17 décembre 2015)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Annuaire : Résultats de recherche », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 5 décembre 2019).
  13. Les armoiries officielles de la commune d'Adé sur Passion Bigorre, consulté le 13 septembre 2012.