Ouvrir le menu principal

Achille Silvestrini

prélat catholique italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silvestrini.

Achille Silvestrini
Image illustrative de l’article Achille Silvestrini
Achille Silvestrini en 2006.
Biographie
Naissance
Brisighella (Italie)
Ordination sacerdotale
Décès (à 95 ans)
Rome (Italie)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-diacre puis cardinal-prêtre
de S. Benedetto fuori Porta S. Paolo
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
pape Jean-Paul II
Dernier titre ou fonction Préfet émérite de la Congrégation pour les Églises orientales
Préfet de la Congrégation pour les Églises orientales
Préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique
Secrétaire pour les relations avec les États à la Secrétairerie d'État
Archevêque titulaire de Novaliciana

Blason
« Crux fifelis arbor una nobilis »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Achille Silvestrini (né le à Brisighella dans la province de Ravenne (Émilie-Romagne, Italie) et mort le à Rome[1]) est un cardinal italien de la curie romaine, préfet émérite de la Congrégation pour les Églises orientales à partir de 2000.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

PrêtreModifier

Après avoir été ordonné prêtre le , Achille Silvestrini a obtenu un doctorat en droit canon à l'université de Bologne, puis un deuxième doctorat utroque jure à l'université pontificale du Latran à Rome.

Après avoir suivi les cours de l'Académie pontificale ecclésiastique qui forme les diplomates du Vatican, il entre à la Secrétairerie d'État et s'occupe plus particulièrement des questions concernant le Viêt Nam, la Chine, l'Indonésie et l'Asie du Sud-Est.

À partir de 1967, il s'occupe des questions liées à la paix, au désarmement, à la non-prolilération nucléaire et aux droits de l'homme.

ÉvêqueModifier

Nommé secrétaire pour les relations avec les États à la Secrétairerie d'État le , Achille Silvestrini est consacré archevêque le 27 mai suivant par le pape Jean-Paul II en personne.

Le , il devient préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique et du au , il est préfet de la Congrégation pour les Églises orientales.

CardinalModifier

Achille Silvestrini est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-diacre de S. Benedetto fuori Porta S. Paolo.

Il a été élevé au rang de cardinal-prêtre le .

En janvier 2003, il intègre la « mafia de Saint-Gall »[2].

Il perd sa qualité d'électeur le jour de ses 80 ans le , c'est pourquoi il ne participe pas aux votes des conclaves de 2005 (élection de Benoît XVI) et de 2013 (élection de François).

Il meurt à l'hôpital Gemelli de Rome le [1] à l'âge de 95 ans.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Décès du cardinal Achille Silvestrini », sur Vatican News, (consulté le 29 août 2019)
  2. (nl) Jürgen Mettepenningen et Karim Schelkens, Godfried Danneels : Biographie, Anvers, Uitgeverij Polis, 2015 (ISBN 9789463100618), p. 462

Voir aussiModifier