Florentin-Achille Seillière

(Redirigé depuis Achille Seillière)

Le baron Florentin-Achille Seillière (1813-1873) était un banquier des chemins de fer au XIXe siècle.

Florentin-Achille Seillière
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
Membre de
Cercle des chemins de fer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Florentin-Achille Sillière était le fils de François-Alexandre Seillière et de Jeanne Françoise Chevalier (1747-1802) et le petit-fils de Florentin Seillière, qui avait créé en 1776 une manufacture de drap à Pierrepont (Meurthe-et-Moselle) et s'était s’installé en 1795 comme banquier à Nancy[1].

Il devint un acteur important du secteur ferroviaire en 1852, via la Compagnie des Ardennes et de l'Oise, qui fusionna en 1864 avec la Compagnie des chemins de fer de l'Est, dont il est administrateur. Il aida les frères Pereire à fonder le Crédit mobilier, dont il devint administrateur puis participa à la création, en 1869, de la Banque de Paris, prolongement du Crédit mobilier, qui fusionna en 1872 avec la Banque de crédit et de dépôt des Pays-Bas, pour donner la Banque de Paris et des Pays-Bas. Il est également administrateur de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée et du Crédit foncier.

À partir de 1869, il fut poursuivi pour fraudes dans la fourniture de drap à la gendarmerie et la garde de Paris et finit par se suicider le .

Notes et référencesModifier

  1. "La Bibliothèque du baron Achille Seillière", par Jean-Paul Fontaine [mercredi 29 janvier 2014]

SourcesModifier

  • Les Patrons du Second Empire, Volume 7, Picard, 1991
  • Nicolas Stoskopf, "Les Seillière, une grande famille ?" In : Les élites régionales, (xviie-xxe siècle) : Construction de soi-même et service de l'autre. Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, 2002

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier