Achille Chainaye

sculpteur, peintre et journaliste belge

Achille Chainaye, né le à Liège et mort le à Richmond, dans le Grand Londres, est un sculpteur et journaliste belge. En collaboration avec Jean-Marie Gaspar, il est à la base de la renaissance de la sculpture en Wallonie.

Achille Chainaye
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation

Biographie

modifier
 
Le muet (1885)
Groeningemuseum, Brugge

Achille Chainaye avait deux frères, Hector, écrivain et Armand, artiste peintre.

Il a habité en 1884 et 1885 simultanément à Bruxelles, 58 rue Saint-Pierre et à Liège, 37 rue Hemricourt, puis 355c rue du Progrès et 69 rue de l'Olivier à Bruxelles vers 1886.

En 1883, Achille Chainaye est un des membres fondateurs du groupe bruxellois d'avant-garde Les Vingt. Il démissionnera du groupe en 1888.

Il admirait l'œuvre d'Alexandre Struys[réf. nécessaire].

Journalisme

modifier

Pour des raisons financières, Achille Chainaye se consacre, après 1886 principalement au journalisme et donc son œuvre sculpturale passe au second plan. Il écrit des critiques artistiques notamment pour Le Wallon (1884), Le National Belge (1885) et La Réforme (1886), où il écrit sous le pseudonyme de Champal. En , il devient l’administrateur-délégué de ce dernier journal dont il a pris la direction avec son frère Hector. En , le titre disparaît et il écrit des chroniques pour La Meuse et Le Petit Bleu. Il est aussi chroniqueur financier au quotidien La Chronique et à L'Autorité financière.

Bibliographie

modifier
  • Jakob Smits (1855-1928) [exposition au Musée Charlier du au , catalogue], Brasschaat : Pandora, 2005, page 114

Liens externes

modifier