Académie royale des beaux-arts du Danemark

école d'art publique de Copenhague.

L’Académie royale des beaux-arts du Danemark (en danois : Det Kongelige Danske Kunstakademi, KADK) est une école d'art publique de Copenhague. Fondée en 1754 sous le nom d’Académie royale danoise de peinture, sculpture et architecture à Copenhague, elle occupe une aile du Charlottenborg.

Académie royale des beaux-arts du Danemark
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Fondateur
Site web
(da + en) www.kunstakademiet.dkVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Ville
Pays
Bâtiment de l'Académie royale des beaux-arts du Danemark.

HistoireModifier

 
Portrait of Nicolas-Henri Jardin par Peder Als, 1764

Elle a été fondée le sous le nom d’Académie royale danoise de peinture, sculpture et architecture à Copenhague (Det Kongelige Danske Skildre-, Billedhugger- og Bygnings-Academie i Kiøbenhavn)[1] et offerte au roi Frédéric V pour son trente-et-unième anniversaire[2].

La construction de la nouvelle école suit la création de deux autres institutions d'enseignement artistique dans le royaume : les académies de peinture (1738) et de dessin (1748). Intégrée aux installations du Charlottenborg, sa conception est inspirée par celle de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris, premier bâtiment de son type en Europe, construit en 1648[2].

En 1771, l'institution est rebaptisée Académie de peinture, de sculpture et de construction, nom qui a été maintenu jusqu'en 1814, quand elle reçoit le titre d'Académie royale des beaux-arts[2].

L'académie occupe encore aujourd'hui ses locaux d'origine dans une aile du Charlottenborg. L'école d'architecture a déménagé en 1996 dans d'anciens bâtiments de la marine danoise sur la Base navale de Holmen (en).

L'architecte Nicolai Eigtved fut le premier directeur de l'Académie royale à sa création en 1754[2]. Il est mort en juin de la même année, quelques mois après sa nomination. L'architecte français Jacques Saly le remplace par la suite[3].

Le , les écoles d'architecture (en), de design (en) et de conservation sont prises sous l'aile de la KADK pour former une seule institution[2].

En 2020, un « collectif d'artistes » anticolonialiste détruit un buste de Frédéric V, fondateur de l'Académie, exposé dans l'institution. Une enseignante de l'Académie a reconnu dans la presse avoir fait partie du commando et a été suspendue. L'attitude de la directrice de l'Académie, Kirsten Langkilde, qui ne s'était pas émue de cette destruction a été vivement critiquée. Déjà sur la sellette du fait de son style de direction, elle est démise de ses fonctions par le gouvernement[4].

InstitutsModifier

L'école compte avec six instituts repartis entre les différentes écoles[5],[6],[7] :

  • Institut d'architecture, urbanisme et paysage (à l'École d'architecture)
  • Institut d'architecture et culture (à l'École d'architecture)
  • Institut d'architecture et technologie (à l'École d'architecture)
  • Institut d'architecture et design (à l'École d'architecture et à l'École de design)
  • Institut de la conception visuelle (à l'École de design)
  • Institut de la conservation (à l'École de conservation)


Anciens élèves et professeurs de l'AcadémieModifier

GalerieModifier

Œuvres distinguées par l'AcadémieModifier

  • Poèmes germes, poèmes d'Ole Sarvig (en) enrichis de dix-huit lithographies originales de Jean-Pierre Vielfaure, Grand prix de l'Académie royale des beaux-arts du Danemark, 1968.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « KADK History », sur kadk.dk (consulté le )
  2. a b c d et e (en) « The history of the School of Architecture1 », sur kadk.dk (consulté le )
  3. « Jacques Saly - Sculpteur du roi de Danemark - L'homme et l'oeuvre », sur archivesdunord.com (consulté le )
  4. La directrice de l'Académie danoise des Beaux-Arts évincée après une «action anticolonialiste», lefigaro.fr, 14 décembre 2020
  5. (en) « School of Architecture », sur kadk.dk (consulté le )
  6. (en) « School of Design », sur kadk.dk (consulté le )
  7. (en) « School of Conservation », sur kadk.dk (consulté le )

Liens externesModifier