Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

académie nationale de la langue française en Belgique
Académie royale de langue et de littérature françaises
Histoire
Fondation
Cadre
Surnom
DestréenneVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège
Pays
Organisation
Fondateurs
Site web
Identifiants
BCE
OpenCorporates

L'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (ou ARLLFB) est une institution belge qui groupe des personnalités qui, par leurs travaux, leurs écrits ou leurs discours, ont contribué de la façon la plus éminente à l'illustration de la langue française, soit en étudiant ses origines et son évolution, soit en publiant des ouvrages d'imagination ou de critique. Elle comprend des membres belges et des membres étrangers.

On ne confondra pas l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, surnommée « la Destréenne »[1], fondée le par un arrêté royal d'Albert Ier[2], sur proposition du ministre des Sciences et des Arts, Jules Destrée, avec l'Académie royale de Belgique, surnommée « la Thérésienne »[3], fondée en 1772 par l’impératrice Marie-Thérèse d'Autriche.

Son équivalent flamand est l'Académie royale de langue et littérature néerlandaises (jusqu'en 1974 : Académie royale flamande de langue et de littérature).

Membres modifier

Secrétaires perpétuels modifier

Prix attribués modifier

Notes et références modifier

  1. Arnaud Huftier, « Ostentation et fragmentation du savoir dans l'œuvre de Jean Ray (1887-1964) », Savoirs et littérature, Besançon, Daniel Minary,‎ , p. 215-252 (lire en ligne) (voir p. 226).
  2. « Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique : Statuts », sur arllfb.be (consulté le ).
  3. « Prix de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique », sur culture.be, Fédération Wallonie-Bruxelles, (consulté le ).
  4. Tableau des secrétaires perpétuels sur le site de l'Académie

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier