Ouvrir le menu principal

Académie chablaisienne

société savante savoyarde
Académie chablaisienne
Académie chablaisienne.png
Sceau de l’Académie.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
histoire et archéologie
Objectif
étudier les questions historiques, archéologiques et scientifiques intéressant la Savoie, et en particulier, l’ancien duché de Chablais.
Siège social
Pays
Langue
Organisation
Membres
300
Fondateur
Président
Joseph Ticon
Affiliation
Site web
Identifiants
SIREN
OpenCorporates

L'Académie chablaisienne est une société savante savoyarde de la province du Chablais, en Haute-Savoie, dont le siège se trouve à Thonon-les-Bains. Elle a été fondée le .

Sommaire

HistoireModifier

L'Académie chablaisienne est fondée le [1],[2]. Parmi les membres fondateurs : le comte Amédée de Foras, Charles Buet, Norbert Mudry (1845-1897), l'abbé Louis-Étienne Piccard (1853-1935)[1] et Jules Guyon (1843-1907)[3].

Elle est reconnue comme « établissement d'utilité publique » par décret, le [4].

Membre de l'Union des Sociétés Savantes de Savoie (fondée en 1970).

Le siège de l'Académie chablaisienne se trouve, depuis 1981, dans l'ancien Monastère de la Visitation Sainte-Marie à Thonon-les-Bains[1].

PublicationsModifier

  • Mémoires et documents. Une partie des Mémoires et documents est disponible sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : gallica.bnf.fr

Membres de l'AcadémieModifier

Environs 300 membres chercheurs, scientifiques et amateurs (2007)[1].

PrésidentsModifier

Les présidents de l'Académie sont[1],[3] :

  • 1886 — 1888 : Comte Amédée de Foras, historien et héraldiste[5] ;
  • 1888 — 1889 : Charles Buet, romancier, critique, auteur dramatique et journaliste[6] ;
  • xxxx — xxxx : ...
  • 1918 — 1935 : Louis-Étienne Piccard (1853-1935), prêtre (ordonné en 1879), protonotaire apostolique (à partir de 1907), secrétaire d'Amédée de Foras[7].
  • 1935 — 1955 : Léon Quiblier (1861-1954), architecte, conservateur du musée du Chablais[8].
  • 1955 — 1958 : Baron Félix Bouvier d'Yvoire (1883- 1958). Il est à l'origine de la restauration du château d'Yvoire. Il obtient rétrospectivement le siège no 38 en 1974 de l'Académie internationale d'héraldique. Par ailleurs, il a poursuivi le travail de l'Armorial et nobiliaire de Savoie du comte Foras.
  • 1958 — xxxx : Jacques Dalmas.
  • xxxx — 1987 : Marcel Sauthier, éraldiste et généalogiste, il est le continuateur de l'Armorial et nobiliaire de Savoie.
  • 1987 — 1993 : Henri Baud, sous-préfet honoraire, résistant, historien.
  • 1994 — : Joseph Ticon, docteur en droit[9], membre élu en 1992 de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique titulaire[10].

PersonnalitésModifier

Parmi les différentes personnalités liées à l'Académie, on peut retenir[3] :

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 131.
  2. Christian Sorrel (sous la direction de), Haute-Savoie en images : 1000 ans d'histoire, 1000 images, Les Marches, La Fontaine de Siloé, coll. « Histoire de la Savoie en images : images, récits », , 461 p. (ISBN 978-2-84206-347-4, lire en ligne), p. 380-381.
  3. a b et c Page de présentation sur le site de l'Académie (ac.chablaisienne.monsite-orange.fr).
  4. « Associations reconnues d’utilité publique », sur le site data.gouv.fr.
  5. Notice sur data.bnf.fr
  6. Notice sur data.bnf.fr
  7. Notice sur data.bnf.fr
  8. Notice sur data.bnf.fr
  9. Notice sur data.bnf.fr
  10. [PDF]« L'Académie aujourd'hui - Liste des membres », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie (consulté le 22 juillet 2017).
  11. Notice sur data.bnf.fr
  12. « Séance de rentrée du 12 novembre 1951 », publié dans Mémoires et documents, Académie chablaisienne, Volume 50, p. 71.