Acacia Bandubola

femme d'affaires et femme politique congolaise (RDC), Ministre de l'Économie nationale

Acacia Bandubola Mbongo
Illustration.
Fonctions
Ministre congolaise de l'Économie nationale
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 26 jours)
Premier ministre Sylvestre Ilunga
Gouvernement Ilunga
Prédécesseur Joseph Kapika
Successeur Jean-Marie Kalumba Yuma
Députée nationale
En fonction depuis
(moins d’un an)
Élection
Circonscription District de la Lukunga (Kinshasa)
Biographie
Nom de naissance Acacia Bandubola
Lieu de naissance Kisangani (RDC)
Nationalité Congolaise
Parti politique Union pour la démocratie et le progrès social
Diplômée de Université protestante au Congo

Acacia Bandubola Mbongo (nom de naissance Acacia Bandubola) est une femme d'affaires et femme politique congolaise. Elle est ministre de l'Économie nationale dans le gouvernement Ilunga depuis le [1].

Biographie modifier

Études modifier

Acacia Bandubola Mbongo est née le 16 juin[Quand ?], dans la ville de Kisangani, de Henriette Mbokoso Bokwetenge et Raphael Bandubola. Elle a fréquenté Complexe scolaire Okapi, une école privée de Kisangani, où ses parents vivaient à l'époque. En 1994, elle a déménagé à Kinshasa, la capitale et la plus grande ville du pays. Elle a poursuivi ses études au lycée Bosangani de 1994 à 1999. En 2000, elle a obtenu un diplôme d'État du lycée Molière. Elle est titulaire d'un Master 2 en économie monétaire avec mention distinction de l'université protestante au Congo[2].

Carrière modifier

Professionnelle modifier

Acacia Bandubola Mbongo a travaillé pour Ecobank, FINCA, BIAC et Vodacom. Elle a également travaillé dans un cabinet de conseil économique privé en France[2].

Politique modifier

Elle a commencé à militer politiquement en tant qu'étudiante. Elle est recrutée par Delly Sesanga pour son parti politique l'ENVOL. Elle intègre par la suite le RNS (Rassemblement pour une nouvelle société), pour lequel elle est candidate au poste de députée nationale dans la Funa, à Kinshasa.

Après son échec aux élections législatives de 2006, elle intègre l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et c'est en France qu'elle poursuit son activité politique. Elle est remarquée par Étienne Tshisekedi. Elle participe à plusieurs manifestations et se rend dans d'autres pays d'Europe soutenir des militants congolais.

Elle est nommée ministre de l'Économie nationale le 29 août 2019, alors qu'elle occupait la fonction de vice-présidente de l'UDPS-France.

En tandem avec Jacquemain Shabani, Acacia Bandubola est nommée co-directrice de la campagne du président sortant Félix Tshisekedi à l'élection présidentielle de [3].

Lors des élections législatives du 20 décembre 2023, Acacia Bandubola est élue député national dans la circonscription de la Lukunga dans la ville-province de Kinsaha[4].

Vie privée modifier

Acacia Bandubola Mbongo est mariée et mère d'un enfant.

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Références modifier

  1. « RDC: le nouveau gouvernement est enfin dévoilé », sur rfi.fr,
  2. a et b « RDC : Voici le portrait de la nouvelle ministre de l'économie Acacia Bandubola Mbongo », sur 7sur7.cd, (consulté le )
  3. Vincent Duhem, « En RDC, deux cadres de l’UDPS pour diriger la campagne de Félix Tshisekedi », Jeune Afrique,
  4. Monge Junior Diama, « Législatives 2023 : Muyaya, Mwaba, Kibuka, Kazadi, Mwabilu, Kabuya, Tshilumbu, … voici la liste des 56 députes élus de Kinshasa »  , sur Politico.cd, (consulté le )

Liens externes modifier