Acétylène hydratase

Une acétylène hydratase est une lyase qui catalyse la réaction :

CH3CHO    HC≡CH + H2O.

Cette enzyme intervient dans la dégradation du perchloroéthylène Cl2C=CCl2. C'est l'un des rares exemples de métalloprotéines à tungstène. Le centre W est lié à deux cofacteurs de molybdoptérine[1]. On pense que le mécanisme réactionnel implique une liaison de l'acétylène au métal suivie d'une attaque nucléophile de l'eau[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) B. M. Rosner et B. Schink, « Purification and characterization of acetylene hydratase of Pelobacter acetylenicus, a tungsten iron-sulfur protein », Journal of Bacteriology, vol. 177, no 20,‎ , p. 5767-5772 (PMID 7592321, PMCID 177396, DOI 10.1128/jb.177.20.5767-5772.1995, lire en ligne)
  2. (en) Grazyna B. Seiffert, G. Matthias Ullmann, Albrecht Messerschmidt, Bernhard Schink, Peter M. H. Kroneck et Oliver Einsle, « Structure of the non-redox-active tungsten/[4Fe:4S] enzyme acetylene hydratase », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 104, no 9,‎ , p. 3073-3077 (PMID 17360611, PMCID 1805521, DOI 10.1073/pnas.0610407104, JSTOR 25426606, Bibcode 2007PNAS..104.3073S, lire en ligne)