Acériculture

culture des érables et, par extension, la transformation de ses produits

L'acériculture est la culture des érables et, par extension, la transformation de ses produits (sirop d'érable et dérivés).

Acériculture à Pont-Rouge au Québec.
Régions au Canada et aux États-Unis où le sirop d'érable peut être produit.

Récolte de l'eau d'érableModifier

Les acériculteurs collectent l'eau d'érable (liquide qui contient environ 2 % à 3 % de sucre) essentiellement à la fin de l'hiver ou au début du printemps, la date d'entaillage ayant, selon les années, des répercussions sur la production arécicole[1]. Après l'entaillage et l'insertion d'un chalumeau, la sève est traditionnellement collectée dans un seau de bois (appelé chaudière) avant d'être amenée à la cabane à sucre. L'industrialisation de la récolte s'accompagne de l'équipement des érablières en un vacuum (pompe à vide aspirant l'eau), réseau de tubulures qui conduisent l'eau par gravité directement à la cabane à sucre, et de l'osmose inverse qui concentre l'eau d'érable (jusqu'à 8 % de sucre)[2]. La concentration est achevée dans un évaporateur qui donne le sirop d'érable (solution contenant 66 % de sucre). Si le chauffage se poursuit, le sucre se concentre davantage et on peut obtenir de la tire (83 à 86 %), puis du beurre d'érable (86 à 87 %) et enfin du sucre (88 % et plus)[3].

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Stéphane Guay, « La date d'entaillage, un dossier chaud en acériculture », sur erable-chalumeaux.ca, .
  2. « L'érable à sucre. Fabrication », sur saveurscanada.com (consulté le 3 mars 2019).
  3. « Le sirop d'érable », sur radio-canada.ca (consulté le 3 mars 2019).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier