Abraham van den Tempel

peintre néerlandais

Abraham van den Tempel ou Abraham Lambertsz. van den Tempel (1622, Leeuwarden - , Amsterdam) est un peintre néerlandais du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures de portraits et d'animaux.

Abraham van den Tempel
Portrait of a woman Abraham Lambertz van den Tempel.jpg
Naissance
Décès
Activité
Maîtres
Lieux de travail
Mouvement
Père

BiographieModifier

Abraham van den Tempel est né en 1622 à Leeuwarden aux Pays-Bas.

Il apprend la peinture auprès de son père, qui est prêcheur Mennonite à Leeuwarden et un professeur d'art respecté. Son père Lambert Jacobsz a enseigné la peinture à Govert Flinck et Jacob Adriaensz Backer. Abraham est adolescent lorsque son père meurt en 1636. Cette même année, il s'installe à Amsterdam ou il vit jusqu'en 1647. Par la suite, il part s'installer à Leyde, où il a comme maître Joris van Schooten[1]. Il épouse Catharina Pietersdr. van Hoogmade le . Il est l'un des fondateurs de la Guilde de Saint-Luc de Leyde le . Abraham prend le nom de Tempel car il réside une maison où le relief de la clé de voûte de la porte d'entrée représentait un temple. Il devient l'élève de Jacob Adriaensz Backer. Il étudie également les mathématiques à l'Université de Leyde. Il rencontre un grand succès auprès du conseil municipal de la ville, qui lui ordonne plusieurs commandes, incluant la réalisation de trois peintures allégoriques sur l'industrie textile pour les Halles aux Draps de Leyde. Ces tableaux sont toujours à leur place originale au Musée municipal de Leyde, dans le bâtiment des anciennes Halles aux Draps de Leyde. En 1659, il est nommé doyen de la Guilde de Saint-Luc de Leyde.

En 1660, il retourne vivre à Amsterdam. Il se consacre à l'enseignement de la peinture. Ses élèves sont Frans van Mieris de Oudere, Carel de Moor, Michiel van Musscher, Ary de Vois, et Isaac Paling.

Il meurt le à Amsterdam et est enterré le .

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :