Abraham Girardet, né le au Locle et mort le à Paris, est un dessinateur et graveur suisse.

Biographie

modifier

Abraham Girardet le fils de Samuel, libraire et éditeur protestants, et de Marie-Anne Bourquin[1]. En 1783, il se rend à Paris où il suit les enseignements de dessin et de gravure de Bénédict Alphonse Nicolet[1]. Il élabore l'ornementation de la Bible traduite par Jean-Frédéric Ostervald[2]. Pendant la Révolution française de 1789, il publie des illustrations à propos des événements[1]. En 1792, il déménage à Neuchâtel où il enseigne le dessin, puis voyage à travers l'Italie[1]. Il retourne ensuite à Paris où il est associé en tant que dessinateur aux Tableaux historiques de la Révolution française de 1795 à 1817[1]. En 1806, il est primé pour une gravure représentant La Transfiguration de Raphaël[1]. Durant la fin de sa vie, il est professeur de dessin à la Manufacture des Gobelins[1]. Il meurt le 2 janvier 1823 à Paris[1].

Il est le frère des graveurs Alexandre, Charles-Samuel et Abraham-Louis Girardet.

Notes et références

modifier
  1. a b c d e f g h i j et k Lucie Girardin-Cestone, « Girardet, Alexandre » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. Gabriel Leuenberger, « La Bible version synodale. Illustrations de Ph. Robert. Réflexions et commentaires. », Réforme.ch,‎ (lire en ligne  )

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :