Ouvrir le menu principal

Abracadabrantesque est un néologisme dérivé d’abracadabra, dont la création est attribuée à Arthur Rimbaud, mais dont on trouve une occurrence antérieure dans Les Vagabonds de Mario Proth[1], publié en 1865.

HistoireModifier

Mario ProthModifier

À la page 125 de son livre Les Vagabonds, Mario Proth écrit :

« Il a usé le plaisir sans trêve, les voluptés faciles, l'excentricité superbe, l'orgie abracadabrantesque [2]. »

Arthur RimbaudModifier

Reprenant un sobriquet attribué par Théophile Gautier à la duchesse d'Abrantès (la duchesse d'Abracadabrantès, voir Le Chat botté de Patrick Rambaud), Rimbaud utilise ainsi l'adjectif en 1871, dans le poème Le Cœur supplicié (« Mon triste cœur bave à la poupe […] »), inclus dans une lettre à son professeur de rhétorique Georges Izambard.

Il existe trois versions de ce poème, intitulées Le Cœur supplicié, Le Cœur volé, et Le Cœur du pitre.

Pour certains experts[Qui ?], Rimbaud aurait subi un viol durant la Commune de Paris, qu'il relate dans ce poème. « Abracadabra » est une formule magique censée éloigner certaines maladies.

« Ô flots abracadabrantesques
Prenez mon cœur, qu'il soit sauvé.
Ithyphalliques et pioupiesques
Leurs insultes l'ont dépravé ! »

Jacques ChiracModifier

Le , au cours d'un entretien[3] télévisé qui a rendu célèbre le terme « abracadabrantesque », le président de la République française Jacques Chirac utilise cet adjectif pour qualifier les accusations posthumes[4] de Jean-Claude Méry sur les financements occultes du RPR. Selon la presse[5], l’usage de cet adjectif rare aurait été suggéré par Dominique de Villepin, amateur de mots précieux et de poésie. C’est Jacques Chirac qui aurait popularisé l’expression[6] qui, depuis, est parfois reprise dans les médias.

Le terme est resté et a souvent été repris depuis dans le sens d’« abracadabrant », invraisemblable.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Voir sur Gallica.
  2. Exemplaire de la Bibliothèque nationale de France, page 125.
  3. Transcription de l’interview de Jacques Chirac par Élise Lucet au 19/20 de France 3
  4. « Journal télévisé de France 2 » [vidéo], sur ina.fr du 21 septembre 2000 relatant l'interview de Jean-Claude Méry et la réaction de Jacques Chirac (archive INA).
  5. Chirac - Le vieux lion (1981-2006), documentaire réalisé par Patrick Rotman, diffusé sur France 2 le 23 octobre 2006
  6. Isabelle Mandraud, dans l'édition du Monde du 12 janvier 2007, La “bravitude” fait débat sur Wikipédia (autre lien), écrit : « "Abracadabrantesque", popularisé par Jacques Chirac, en septembre 2000, pour qualifier des accusations concernant le financement occulte du RPR, figure déjà sur Wikipédia. »

RéférenceModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :