Ouvrir le menu principal

Abobo
Administration
Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Abidjan
Maire
Mandat
Hamed Bakayoko
2018-
Démographie
Gentilé Abobolais
Géographie
Coordonnées 5° 26′ 00″ nord, 4° 01′ 00″ ouest
Divers
Langue(s) parlée(s) Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Abobo

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Abobo
Abobo dans la ville d'Abidjan

Abobo est l'une des treize communes du district d'Abidjan, Côte d'Ivoire. Elle est située à Abidjan nord.

C'est l'une des communes les plus peuplées du district (environ 1 500 000 habitants) sur une superficie de 9 000 ha (90 km2) ; soit une densité de 166 habitants à l'hectare.

Elle abrite notamment la gare ferroviaire du Banco[1], sur la ligne de chemin de fer Abidjan–Niger reliant la Côte d'Ivoire au Burkina Faso, ainsi qu'une gare routière.

Politique et administrationModifier

Abobo devient une commune de plein exercice en 1985.

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
1982 1985 Gérard Koutouan    
1985 1990 Gérard Aké Loba    
1990 1995 Adama Sanogo    
1995 2000 Koné Gogé    
2001 2018 Adama Toungara    
2018 En cours Hamed Bakayoko    

Adama Toungara a été réélu pour un second mandat lors des élections municipales de , faisant suite à la crise post-électorale qui a secoué le pays et notamment Abobo. En effet, lors de la crise post-électorale de 2011, des éléments armées de l'ex-rébellion armée du MPCI ont pris position à Abobo d'où ils ont harcelé les forces armées de Laurent Gbagbo, défait aux élections par Alassane Ouattara.

GéographieModifier

  Anyama  
N Cocody
O    Abobo    E
S
Attécoubé Adjamé Cocody

Abobo est une commune située dans le secteur nord du district d'Abidjan. Elle est limitée par la ville d'Anyama au Nord, par Williamsville, Adjamé et le quartier Deux-Plateaux de Cocody au Sud, à l'est par Angré-Cocody et à l'ouest par la forêt du Banco[2].

SituéE à une altitude de 125 mètres, la commune constitue la zone la plus élevée de l'agglomération d'Abidjan. En effet, le territoire communal est un vaste plateau brodé par des talwegs qui couvrent près de 2 460 hectares représentant 23 % de la superficie communale. À partir des deux principaux talwegs que sont le talweg de Sagbé Sud et celui de la Djibi, les eaux de ruissellement de la commune sont entraînées respectivement vers les rivières de la Djibi et du Banco[3].

HistoireModifier

À l'époque, se trouvaient sur le territoire de la commune des petits villages Ébrié : Abobo-té, Abobo Baoulé et Anonkoi Kouté. Abobo était au départ la terre cultivable des différents chefs de famille de ces villages. Le nom de la commune vient du mot a bor bor qui veut dire « c'est beaucoup ? » en Ébrié[2].

La commune s'est développée spontanément autour de la gare qui est une des premières stations de trains sur la ligne Abidjan-Niger. Aujourd'hui, Abobo est une commune dortoir qui abrite une population cosmopolite très active dans le commerce et le service, notamment dans le secteur informel. Elle joue depuis longtemps le rôle de refuge pour les migrants considérés comme des personnes à faibles revenus[2].

ÉducationModifier

La commune d'Abobo abrite une unité d'enseignement supérieur qu'elle partage avec la Commune d'Adjamé : l'Université d'Abobo-Adjamé située en face de Filtisac. Elle compte également plusieurs établissements scolaires publics et privés. Il y a entre autres :

College les cours sociaux College moderne Marie Blanche

SportsModifier

La commune dispose d'un club de football, FC ABOBO, qui évolue en Championnat de Division Régionale, équivalent d'une « 4e division »[4]. Elle compte également un club de handball en 1re division.

Personnalité Sportive :

Ya Konan Didier

Zoro marc

Koné Ibrahim

Guel tchiressoua

samabo Dominique


Religion

Plusieurs religions cohabitent dans la commune. Les principales installations religieuses sont :

  • pour le culte musulman : la grande mosquée d'Abobo, dirigée par l'imam Traore Zakaria[réf. nécessaire] et plus d'une cinquantaine de mosquées,
  • pour le culte catholique : on dénombre plus de 17 paroisses,
  • de nombreux autres lieux de culte pour les Protestants, Harris ou Célestes.

TransportModifier

TrainModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Abidjan Treichville [Non indiqué] Adjamé Ouagadougou

BusModifier

La commune d'Abobo dispose d'une grande gare routière.

Anciennement située en plein centre de la commune, en face de la mairie d'Abobo, elle a été délocalisée sur la route d'Anyama. Le réalisateur de cet ouvrage est la Société de Gestion des Gares Routières (SOGEGAR) qui en aura à charge la gestion, en collaboration avec la mairie d'Abobo.

La nouvelle gare a été bâtie sur une superficie de quatorze hectares. Le complexe comprend trente-deux hangars de cars, un espace pour les minibus, trois cents boutiques, six restaurants, une boulangerie, une station-service, six blocs sanitaires, un marché de fruit et légumes de 1 062 places, un espace « allocodrome » de 100 places, un quai de déchargement marchandises, un centre de secours et une infirmerie, une mosquée, une paroisse, un parking de débarquement et de stationnement longue durée de 200 véhicules, une station de lavage et entretien auto, trois banques et un système de vidéo surveillance.

TaxisModifier

Le déplacement dans la commune d'Abobo se fait par le canal des taxis communaux propres à la commune et reconnaissables par leur couleur jaune ocre et marron.

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier