Abdellatif Filali

Abdellatif Filali
عبد اللطيف الفيلالي
Illustration.
Fonctions
Premier ministre

(3 ans, 8 mois et 10 jours)
Monarque Hassan II
Gouvernement Filali
Prédécesseur Mohammed Karim Lamrani
Successeur Abderrahman el-Youssoufi
Ministre des Affaires étrangères

(13 ans, 11 mois et 28 jours)
Monarque Hassan II
Gouvernement Lamrani IV/Laraki
Lamrani V et VI
Filali
Youssoufi I
Prédécesseur Abdelouahed Belkeziz
Successeur Mohamed Benaissa

(1 an, 3 mois et 16 jours)
Monarque Hassan II
Gouvernement Lamrani et II
Prédécesseur Abdelhadi Boutaleb
Successeur Ahmed Taïeb Benhima
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Béni-Mellal (Maroc)
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Clamart (France)
Parti politique Sans étiquette
Enfants Fouad Filali
Diplômé de Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne
Profession Diplomate

Abdellatif Filali
Premiers ministres du Maroc

Abdellatif Filali (en arabe : عبد اللطيف الفيلالي), né le à Béni-Mellal et mort le à Clamart à l'âge de 80 ans, est un diplomate et homme d'État marocain. Il fut Premier ministre du au .

BiographieModifier

Abdellatif Filali est docteur en droit de l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Il est le père de Fouad, ancien gendre du roi Hassan II (ex-époux de Lalla Meryem) et ancien patron du groupe ONA[1].

Carrière diplomatique et politiqueModifier

Il commence sa carrière diplomatique à l'Organisation des Nations unies en tant que chargé d'affaires du Maroc entre 1958 et 1959[1].

Il est ensuite ambassadeur du Maroc au Benelux de 1962 à 1963, en Chine populaire en 1965 et en Algérie en 1967[1].

Le , il devient ministre de l'Enseignement supérieur dans le gouvernement Benhima/Laraki[2].

Le , il est nommé ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Lamrani I, le il est reconduit au même poste dans le gouvernement Lamrani II[3].

En 1973, il est nommé ambassadeur du royaume du Maroc à Madrid, il négocie notamment le retrait des troupes militaires espagnoles du Sahara occidental[1].

En 1978, il revient aux Nations unies en tant que représentant du Maroc. En il est nommé par Hassan II, ambassadeur du Maroc à Londres[1].

Le , il est élu secrétaire perpétuel de l'Académie du royaume du Maroc, poste qu'il conserve jusqu'au mois d'.

Le , il est nommé ministre de l'Information dans le gouvernement Lamrani III[3].

Le , il devient ministre des Affaires étrangères et de la Coopération dans le gouvernement Lamrani IV/Laraki. Il sera resté au même poste quatorze ans[1], tout en étant Premier ministre entre 1994 et 1998, et ce, dans les gouvernements Lamrani V et VI, Filali I, Filali II, Filali III et el-Youssoufi I[3].

Le , il succède à Mohammed Karim Lamrani et devient Premier ministre[4]. Il est remplacé le par Abderrahman el-Youssoufi.

DécorationsModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Ignace Dalle, Les Trois Rois : La Monarchie marocaine de l'indépendance à nos jours, éditions Fayard, 2004, p. 456-457, (ISBN 978-2213617466)
  2. [PDF] « Décret royal no 477-68 du 18 rebia I 1388 (15 juin 1968) modifiant le décret royal no 555-67 du 8 chaabane 1387 (11 novembre 1967) relatif à la composition et à l'organisation du Gouvernement », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 2930,‎ , p. 1370 (lire en ligne)
  3. a b et c [PDF] Historique des gouvernements marocains, maroc.ma
  4. [PDF] « Dahir no 1-94-262 du 19 hija 1414 (30 mai 1994) mettant fin à la mission de Mohammed Karim Lamrani en tant que Premier ministre et nommant Abdellatif Filali, Premier ministre », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 4257,‎ , p. 263 (lire en ligne)