Abdel Hakim Amer

Maréchal et politicien égyptien
Abdel Hakim Amer
Abdel Hakim Amer.
Fonctions
Vice-président de la République arabe d'Égypte
-
Ministre de la Défense
-
Husayn al-Shafi'i (en)
Abdel Wahab el-Beshry (en)
Ministre de la Défense
7 -
Abdel Latif Boghdadi (en)
Husayn al-Shafi'i (en)
Commander in Chief of the Armed Forces of Egypt (d)
-
Mohammed Fawzi (en)
Biographie
Naissance

Astal, Samalout, Al Minya
Décès
(à 47 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
عبد الحكيم عامرVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
محمد عبد الحكيم علي عامرVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Hassan Amer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Berlenti Abdel Hamid (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Arme
Grade militaire
Général (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Distinctions

Abdel Hakim Amer (arabe : عبد الحكيم عامر), né le à Astal (Samalout, Al Minya) et mort assassiné au Caire le , est un maréchal et politicien égyptien, vice-président de la République du 7 mars 1958 au 30 septembre 1965, ministre de la défense et chef d'État-Major de l'armée égyptienne de 1956 à 1967.

Biographie modifier

Il sert dans la guerre israélo-arabe de 1948 et prend part au coup d'État de 1952. Il a commandé l'armée égyptienne dans la guerre de Suez, la guerre civile du Yémen du Nord et dans la Guerre des Six Jours.

En 1959, il remplace Abdelaziz Salem, à la tête de la fédération égyptienne de football[1].

Le 17 juin 1967, peu après la fin de la guerre des Six Jours, Amer, tenu pour responsable de la défaite egyptienne, fut démis de toutes ses fonctions et contraint à une retraite anticipée. Peu après il est accusé de complot contre Nasser : il est arrêté et emprisonné, puis se suicide le . En , soupçonnant un meurtre et non un suicide, sa famille demande qu'une enquête soit ouverte[2].

Décorations modifier

Décorations égyptiennes modifier

Décorations étrangères modifier

Références modifier

  1. Paul Dietschy et David-Claude Kemo-Keimbou (préf. Sepp Blatter), Le football et l'Afrique, Paris, EPA, (ISBN 978-2-85120-674-9), p. 149.
  2. (en) « Military prosecutor to investigate death of former Egypt defence minister Abdel-Hakim Amer », sur english.ahram.org.eg, .