Ouvrir le menu principal

Abbaye de Sellières

abbaye située dans l'Aube, en France

Abbaye de Sellières
image de l'abbaye
En carte postale sa façade et son plan d'eau.

Nom local Sigilleriae
Scellières
Diocèse Troyes
Patronage Notre-Dame
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCCXCVIII (398)[1]
Fondation 13 janvier 1168
Cistercien depuis 1168
Dissolution 1791
Abbaye-mère Jouy
Lignée de Abbaye de Pontigny
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien (1168-1791)
Période ou style
Protection  Inscrit MH (1988)[2]

Coordonnées 48° 32′ 02″ nord, 3° 40′ 53″ est[3]
Pays Drapeau de la France France
Province Champagne
Région Champagne-Ardenne
Département Aube
Commune Romilly-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Sellières

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
Abbaye de Sellières

Géolocalisation sur la carte : Aube

(Voir situation sur carte : Aube)
Abbaye de Sellières

L’abbaye de Sellières ou Scellières est une ancienne abbaye cistercienne située à Romilly-sur-Seine, dans le département de l'Aube et la région Champagne-Ardenne.

Sommaire

HistoireModifier

 
Blason.

Elle fut fondée par Hugues, seigneur de Romilly en 1167. En 1235, l'évêque Nicolas de Brie venait faire la dédicace de l'église, après des travaux ? Détruite en 1567 pendant les guerres de religion par les Huguenots, elle fut reconstruite peu de temps après. Suite un éboulement du cloitre de l'abbaye, les tombes des personnes se trouvant dedans furent transférées en l'église paroissiale en 1756[4].

Elle abrita la sépulture de Voltaire de 1778 à 1791. En effet, en raison de l'opposition des autorités ecclésiastiques à des obsèques religieuses, la mort de Voltaire fut gardée secrète afin de permettre le transport de son corps à Sellières dont son neveu Vincent Mignot était abbé. En 1791, l'abbaye ayant été vendue comme bien national, l'Assemblée constituante, sur demande du marquis de Villette, ordonne le transfert au Panthéon des restes, que le département de l’Aube, le club des Jacobins de Troyes et la municipalité de Romilly voulaient se partager.

L'abbayeModifier

Il n'en reste aujourd'hui principalement que le logis abbatial, construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1988[2].

Liste d'abbésModifier

 
Plan de l'abbaye.
  • Le premier abbé est Laurent,
  • 1186 : Jean,
  • vers 1190 : N.
  • 1199 : Bernard,
  • 1204 : Guillaume,
  • vers 11205 : Jean II,
  • 1206-1209 : Herbert,
  • 1201 : Eude

...

Notes et référencesModifier

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 156.
  2. a et b Notice no PA00078206, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. « Sellières, les », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 30 juillet 2015).
  4. Henri d'Arbois de Jubainville, Voyage paléographique, 173.

BibliographieModifier

  • Marie Nicolas Des Guerrois,La Saincteté chrestienne, contenant les vie, mort et miracles de plusieurs saincts de France et autres pays, qui ne sont dans les Vies des saincts, & dont les reliques sont au diocèse & ville de Troyes; avec l'Histoire ecclésiastique, traitant des antiquitez, fondations et restaurations des églises, abbayes & monastères dudit diocèse..., Troyes : chez Jean Jacquard et François Jacquard , 1637.