Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Abbaye de Grandselve

abbaye située dans le Tarn-et-Garonne, en France
(Redirigé depuis Abbaye de Grand Selve)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grand Selve.

L'abbaye de Grandselve ou Grandis Silva est une abbaye d'hommes, rattachée à l'ordre de Cîteaux en 1144, au pays de Rivière-Verdun, à Bouillac en Gascogne, diocèse et parlement de Toulouse, intendance d'Auch, élection de Rivière-Verdun. Cette abbaye est peu connue; il en reste la porterie du XVIIIe siècle, des vestiges exposés dans un musée sur le site et dans l'église de Bouillac avec le trésor de Grand Selve. Elle fut la plus grande abbaye du midi de la France[3].

Abbaye de Grandselve
Image illustrative de l'article Abbaye de Grandselve
Stalles

Diocèse Archidiocèse de Toulouse
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCIII (203)[1]
Fondation 1144
Cistercien depuis 1145
Abbaye-mère Clairvaux
Lignée de Clairvaux
Abbayes-filles 214 - Fontfroide (1146-1791 et 1858-1901)
Calers (1148-1790)
336 - Candeil (1150-1791)
340 - Santes Creus (1152-1835)
698 - Altofonte (de) (1307-1766)
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style

Coordonnées 43° 51′ 23″ nord, 1° 08′ 17″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Principauté Empire latin de Constantinople
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn-et-Garonne
Commune Bouillac
Site Site officiel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Grandselve

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Abbaye de Grandselve

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Tarn-et-Garonne)
Abbaye de Grandselve

Elle est située dans une contrée agréable et fertile sur la petite rivière de Nadesse, à une lieue et demie ouest de Verdun-sur-garonne et de la rive gauche de la Garonne, et à 6 lieues et demie au nord-ouest de Toulouse ; fondée en 1114, par Géraud de Salles, elle vaudra par la suite environ 16 000 livres de rente à ses abbés commendataires. La taxe en cours de Rome est de 4 000 florins. Elle fut détruite à partir de 1793.

Sommaire

HistoireModifier

Les originesModifier

Expansion et rayonnementModifier

Le déclinModifier

La redécouverte de l'abbayeModifier

Liste des abbésModifier

Abbés réguliersModifier

  • 1114-1128 : Étienne
  • 1128-1149 : Bertrand I
  • 1149-1158 : Alexandre I
  • 1158-1165 : Pons I
  • 1165-1174 : Pons II
  • 1174-1178 : Guy Vidal
  • 1178-1198 : Guillaume I de Combanol
  • 1198-1202 : Arnaud I Amaury
  • 1202-1214 : Guillaume II Robert
  • 1214-1218 : Pierre I
  • 1218-1221 : Raymond I Pierre de Roqueville
  • 1221-1224 : Bernard I
  • 1224-1232 : Élie Guarin
  • 1232-1236 : Arnaud II Gaillard
  • 1236-1237 : Bernard II
  • 1238-1240 : Raymond II Berthier
  • 1240-1244 : cardinal Eudes de Châteauroux
  • 1244-1249 : Pierre II Raymond
  • 1249-1258 : Richard
  • 1259-1262 : Pons III
  • 1263-1269 : Bernard III de Bac
  • 1269-1288 : Bertrand Joffre
  • 1288-1293 : Pierre III Alfaric
  • 1293-1318 : Bertrand III Maliarca de Bruaval
  • 1318-1319 : Jean Gilles
  • 1319-1326 : Pons IV Maurin
  • 1326-1348 : Guillaume III de Piret
  • 1348-1368 : Raoul
  • 1368-1386 : Bernard IV de La Fours
  • 1386-1391 : Bertrand IV
  • 1391-1398 : Galin
  • 1398-1424 : Pierre IV Olier
  • 1424-1432 : Jean I Azémar
  • 1432-1461 : Gilles de Morban
  • 1461-1475 : Bertrand V d'Albi
  • 1475-1476 : Arnaud III Blanc

Abbés commandatairesModifier

Source : Gallia Christiana

Notes et référencesModifier

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, Puthod, , 491 p. (lire en ligne), p. 174-175.
  2. « Grandselve », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 13 décembre 2013).
  3. [1]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Bertrand-Adolphe Jouglar (1809-1873), Monographie de l'abbaye de F=Grandselve, p. 179-243, dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 1853-1860, tome 7 (texte), (planches I à VII)
  • Abbé J.-A.-Firmin Galabert, L'église abbatiale de Grandselve et ses reliques, p. 212-218, Bulletin archéologiqueḏ de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, 1887, tome 15 (lire en ligne)
  • Chanoine Gayne, L'abbaye de Grand-Selve, p. 103-127, Bulletin archéologique, historique et artistique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, 1949, tome LXXVI (lire en ligne)
  • Chanoine Gayne, À propos de l'abbaye de Grand-Selve, p. 95-97, Bulletin archéologique, historique et artistique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, 1956, tome LXXXII (lire en ligne)
  • Groupe de Recherches Historiques et Généalogiques de Verdun-sur-Garonne, Grandselve, L'abbaye retrouvée, p. 35-44, Bulletin de la Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne, 2007, tome 132 (lire en ligne)
  • Daniel Cazes, Nicolas Portet, Bouillac, abbaye cistercienne de Grandselve, p. 95-110, Congrès archéologique de France. 170e session. Monuments de Tarn-et-Garonne, Société française d'archéologie, Paris, 2014 (ISBN 978-2-901837-53-4)
  • Marie-Anne Sire, Bouillac, trésor de l'abbaye cistercienne de Grandselve, p. 111-116, Congrès archéologique de France. 170e session. Monuments de Tarn-et-Garonne, Société française d'archéologie, Paris, 2014 (ISBN 978-2-901837-53-4)
  • Gallia Christiana, tome 13, provinces de Toulouse et de Trêves, Paris, 1785 (lire en ligne)
  • Mathieu Méras, L'abbaye de Grandselve à la fin du XVIIe siècle, p. 95-108, dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 1965, tome 31 (lire en ligne)

Liens externesModifier