Abbaye d'Abbeymahon

ancienne abbaye cistercienne irlandaise

Abbaye d'Abbeymahon
Photographie d'un mur élevé ruiné et recouvert de végétation en bord de route
Les ruines de l'abbaye.

Nom local Mainistir Ó mBamhna
Mainistir Ó mBána
Fons Vivus
Diocèse Leighlin
Patronage Marie (mère de Jésus)
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCCCXXVIII (428)[1]
Fondation 1172
Dissolution 1541 ou 1544
Abbaye-mère Baltinglass
Abbayes-filles Abbeystrowry
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style gothique

Coordonnées 51° 38′ 14″ nord, 8° 44′ 10″ ouest[2]
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Munster
Comté Cork
Localité Timoleague
Géolocalisation sur la carte : Irlande
(Voir situation sur carte : Irlande)
Abbaye d'Abbeymahon

L’abbaye d'Abbeymahon (en irlandais Mainistir Ó mBamhna ou Mainistir Ó mBána), est une ancienne abbaye cistercienne en ruines située à proximité du village de Timoleague. Elle ne doit pas être confondue avec l'abbaye de Timoleague, dont les ruines beaucoup plus conséquentes sont situées au centre du village, et qui relevait de l'ordre des Frères mineurs.

Fondée en 1172, l'abbaye d'Abbeymahon est une fondation extrêmement modeste et peu fortunée de l'ordre. Elle subsiste malgré ses déboires financiers jusqu'au temps de la dissolution. En 1541 ou 1544, elle est fermée.

Localisation et toponymieModifier

Les ruines de l'abbaye sont situées directement sur la rive sud de l'estuaire de l'Argideen (en), en aval de Timoleague. Elles sont longées par la route R601 (en) allant de Timoleague à Courtmacsherry (en)[3].

HistoireModifier

FondationModifier

Le fondateur de l'abbaye de Baltinglass est Diarmait mac Cormaic, roi de Desmond. Initialement, le site de l'abbaye est Aghamanister. Rapidement, les moines déménagent, puisqu'en 1278 Diarmait est enterré dans « le nouveau monastère »[3].

Moyen ÂgeModifier

L'abbaye demeure extrêmement pauvre tout au long de son histoire. De nombreuses mentions sont faites de l'absence de son abbé au chapitre général cistercien durant le XIIIe siècle. La taxation de 1302-1306 établit que le revenu annuel de l'abbaye ne dépassait pas quatre livres, ce qui correspondait à peu près au coût du voyage depuis l'Irlande jusqu'à Cîteaux. À la fin du Moyen Âge, cette situation s'est un peu améliorée, avec un revenu réel de dix-huit livres pour un potentiel estimé de 34, mais reste toutefois très précaire[3].

Une abbaye-fille celle d'Abbeystrowry, est fondée à Skibbereen à une date inconnue. Il semble que cette abbaye ait été une fondation féminine[4].

DissolutionModifier

La dissolution a lieu en 1541 ou 1544. Peu après, en 1568, les bâtiments sont loués à James de Barry (en), vicomte de Buttlevant. En 1584, c'est Nicholas Walsh (en) qui en obtient le bail[3].

ArchitectureModifier

Les parties subsistantes du bâtiment se composent de quelques murs ruinés, correspondant principalement à l'extrémité orientale de l'église, ce qui comprend la tour-clocher[3].

Notes et référencesModifier

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, Vindobonae, , 491 p. (lire en ligne), p. 167.
  2. (it) Luigi Zanoni, « Mahon », sur http://www.cistercensi.info, Certosa di Firenze (consulté le ).
  3. a b c d et e (en) « Cistercian Abbeys : Abbeymahon », Digital Humanities Institute (consulté le ).
  4. H. G. Leask, « A Pedigree of the Irish cistercian abbeys », The Journal of the Royal Society of Antiquaries of Ireland, vol. 78, no 1,‎ , p. 63-64 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier