Ouvrir le menu principal

Abbaye Saint-Pierre-d'Oyes

abbaye située dans la Marne, en France

Abbaye Saint-Pierre-d'Oyes
Ruines de l'abbaye en 1914
Ruines de l'abbaye en 1914
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye puis prieuré
Rattachement Abbaye de Montier-la-Celle
Début de la construction 660
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Ville Oyes
Coordonnées 48° 48′ 27″ nord, 3° 47′ 15″ est

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Abbaye Saint-Pierre-d'Oyes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Pierre-d'Oyes

L'abbaye Saint-Pierre-d'Oyes également appelée Abbaye de Saint-Gond ou Prieuré de Saint-Gond est une ancienne abbaye aujourd'hui disparue, à Oyes.


Histoire de l'abbayeModifier

Fondée en 676 par saint Gond[1], neveu de saint Wandrille, et ses disciples, l'abbaye n'est à l'origine qu'une simple communauté installée dans les marais d'Oyes et regroupée autour d'une chapelle dédiée à saint Pierre à partir de 660. Ravagé par les incursions normandes au IXe siècle[2], le prieuré est relevé au Xe siècle sous le nom d'abbaye de Saint-Gond. En 1344, elle perd son rang d'abbaye et redevient prieuré sous la tutelle de l'abbaye de Montier-la-Celle. Par la suite, le prieuré est abandonné et supprimé en 1731[3]. L'église subsiste jusqu'en 1808, date à laquelle elle est rasée[4].

En , le curé d'Oyes Aristide-Désiré Millard participe à des fouilles dans les vestiges de l'abbaye et met au jour des carreaux vernissés portant l'inscription de l'artisan Giles me fit[5]. Par la suite, ce qu'il reste de l'abbaye devient une ferme que les troupes allemandes pillent et incendient le pendant la bataille des Marais de Saint-Gond. Restaurés, les anciens bâtiments de l'abbaye sont aujourd'hui un gîte.

Les archives départementales de la Marne conservent des archives du prieuré allant de 1513 à 1789.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Gottfried Wilhelm Leibniz, Accessiones historicae. Chronicon Alberici Monachi Trium Fontium, vol. 2, (lire en ligne).
  • Édouard de Barthélémy, Cartulaire de l'abbaye Saint-Pierre d'Oyes (canton de Sézanne) : suivi d'une note sur les anciens seigneurs de Broyes, Impr. de F. Thouille, (lire en ligne)
  • Gustave Laurent, Cahiers de doléances pour les États généraux de 1789 : Département de la Marne, vol. 2,
  • Joseph De Baye, « Carreaux vernissés de Sézanne », Revue de Champagne et de Brie, Arcis-sur-Aube, Frémont, vol. 4,‎ (lire en ligne)