Aaron Carter

chanteur, compositeur et acteur américain
Aaron Carter
Aaron Carter Performing at the Gramercy Theatre - Photo by Peter Dzubay (cropped).jpg
Aaron Carter en 2014.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Aaron Charles CarterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Fratrie
Nick Carter
Bobbie Jean Carter (d)
Leslie CarterVoir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Alyssa Ashton (d) (nièce)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Instruments
Label
Edel Music America (1997-1998)
Jive Records (1998-2003)
Sony BMG (2006-2022)
Genres artistiques
Site web
Discographie
Discographie d'Aaron Carter (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Aaron Carter, né le à Tampa en Floride et mort le à Lancaster en Californie[1], est un chanteur, compositeur et acteur américain, devenu populaire vers la fin des années 1990, et plus encore dans les années 2000. Il est le frère cadet de Nick Carter, membre du groupe pop Backstreet Boys.

BiographieModifier

FamilleModifier

Aaron Charles Carter est né, avec sa sœur jumelle Angel Carter, le au General Hospital de Tampa en Floride, de Robert Gene Carter, dit Bob, (1952-2017) et de Jane Elizabeth Spaulding. La famille est originaire de New York. Il est prénommé Aaron en référence à son grand-père paternel, Aaron Charles Carter, et Charles en référence à son grand-père maternel, Charles Spaulding. Il a des ancêtres anglais, irlandais et allemands du côté de sa mère, gallois du côté de son père.

Aaron Carter est le frère de Nickolas Gene Carter (1980), chanteur, membre des Backstreet Boys, de B.J. Bobbie, alias de Roberta Jean Carter (1982), de Leslie Barbara Carter (1986-2012), chanteuse, et d'Angel Charisma Carter (1987), mannequin, sa jumelle. Il a également une demi-sœur, "Ginger" Virginia Carter (1972), née d'un précédent mariage de son père, et un demi-frère, Kanden Brent Carter (2005), né d'un troisième mariage de son père.

CarrièreModifier

Sa carrière musicale commence vers l'âge de sept ans : il est alors le chanteur d'un groupe baptisé Dead End. Trois ans plus tard, en 1997, il fait la première partie du concert des Backstreet Boys à Berlin. À l'automne de la même année, il sort son premier titre, Crush on You.

Son premier album, Aaron Carter, sort en . Il devient disque d'or en Norvège, en Espagne, au Danemark, au Canada et en Allemagne. L'album est réédité aux États-Unis en .

En , il enregistre le titre Let The Music Heal Your Soul, un projet de levée de fonds auquel participent les Backstreet Boys, *NSYNC, les Moffats et d'autres artistes.

Aaron's Party voit le jour en , étiqueté Jive Records. L'album devient triple album de platine avec 900 000 exemplaires vendus. Cet album permet aux Français de le découvrir sur la scène française grâce à son unique concert en France organisé par la chaîne Canal J.

En , c'est Oh Aaron qui arrive dans les bacs. C'est aussi son premier duo avec son frère Nick. Oh, Aaron est suivi en mars 2002 d'un DVD du même nom, qui inclut des séquences de son concert de 2001 à Bâton-Rouge (Louisiane), ainsi que des clips et des interviews.

 
Aaron Carter en 2002.

Son album suivant, Another Earthquake sort en à l'occasion de la tournée Rock, Rap, and Retro. On trouve notamment sur cet album America AO, chanson au thème patriotique, et la ballade Do You Remember.

Most Requested Hits apparaît en . C'est une compilation des meilleurs morceaux de ses trois derniers albums. On y trouve en plus un nouveau titre, One Better, ainsi qu'un duo avec son frère Nick, She Wants Me.

Son single Saturday Night sort en . Ce titre apparaît également dans la bande originale du film Popstar.

Un nouveau best-of, intitulé Come Get It: The Very Best of Aaron Carter, sort en .

Il a fait partie de la neuvième saison de Dancing with the Stars, qui a débuté le , où 16 célébrités s'affrontent en musique dance. À ses côtés il y eut notamment l'actrice Debi Mazar.

En 2009 et 2010, il sort les titres Dancing with Me feat. Flo Rida et Planet Rock, qui présentent un avant goût du nouveau son d'Aaron.

En 2011, il joue le rôle de Matt dans la comédie musicale The Fantasticks.

Depuis 2013, il se produit dans tout le continent américain avec sa tournée The After Party Tour.

Aaron Carter fait son retour en studio en 2016 et publie le single Fool's Gold puis l'EP LøVë en [2].

Vie privéeModifier

Le , il fait son coming out en tant que bisexuel dans un message publié sur Twitter[3]. Le 18 décembre, il fait une apparition sur le podcast LGBTQ&A pour discuter à la fois de sa carrière et de sa sexualité[4],[5],[6]. Il réaffirme publiquement sa bisexualité à au moins une autre occasion, expliquant cependant avoir été « mal compris »[7] et précise qu'il n'a jamais eu de relations qu'avec des femmes[8],[9] : il a notamment été en couple avec Hilary Duff, Lindsay Lohan et Kari Ann Peniche (en).

MortModifier

Aaron Carter est retrouvé mort noyé dans la baignoire de sa résidence de Lancaster en Californie le [1].

DiscographieModifier

 
Aaron Carter en 2005.
 
Aaron Carter en 2010.
 
Aaron Carter en 2013.

AlbumsModifier

CompilationsModifier

EpsModifier

Bande originaleModifier

SinglesModifier

  • Crush On You (1997)
  • Crazy Little Party Girl (1998)
  • Shake It (1998)
  • I'm Gonna Miss You Forever (1998)
  • Surfin' USA (1998)
  • Let The Music Heal Your Soul (1998)
  • Children Of The World (1999)
  • I Want Candy (2000)
  • Aaron's Party (Come Get It) (2000)
  • That's How I Beat Shaq (2001)
  • Bounce (2001)
  • Oh Aaron (2001)
  • Not Too Young, Not Too Old (2001)
  • I'm All About You (2001)
  • Another Earthquake (2002)
  • Summertime (2002)
  • To All The Girls (2002)
  • Do You Remember (2003)
  • She Wants Me (2003)
  • One Better (2004)
  • Saturday Night (2005)
  • Dance With Me (2009)
  • Planet Rock (2010)
  • Perfect Storm (2010)
  • Ooh Wee (2014)
  • Fool's Gold (2016)
  • Sooner Or Later (2017)
  • Don't Say Goodbye (2017)
  • Pyro (2019)
  • Sensational Love (2019)
  • Anything (2019)
  • So Much To Say (2021)
  • Reload The Wesson (2022)
  • Demons (2022)
  • She Just Wanna Ride (2022)
  • Blockbuster (2022)
  • Blame It On Me (2022)

Bandes originales de filmsModifier

  • (Have Some) Fun With The Funk : Pokémon The First Movie (1999)
  • Iko Iko : The Little Vampire (2000)
  • Life Is A Party : Les Razmokets A Paris (2000)
  • Leave It Up To Me : Jimmy Neutron Un Garçon Géniale (2001)
  • A.C.'s Alien Nation : Jimmy Neutron Un Garçon Géniale (2001)
  • Go Jimmy Jimmy : Jimmy Neutron Un Garçon Géniale (2001)
  • Little Bitty Pretty One : The Princess Diaries (2001)
  • I Just Can't Wait To Be King : Disneymania (2002)
  • Through My Own Eyes: Liberty's Kids (2002)
  • Get Up On Ya Feet : Kim Possible (2003)
  • Saturday Night (Live) : Popstar (2005)
  • I Want Candy (Live) : Popstar (2005)
  • Enuff Of Me : Popstar (2005)
  • One Better (Live) : Popstar (2005)
  • Do You Remember (Live) : Popstar (2005)

VHS / DVDsModifier

  • Shake It - The Video {VHS} (1998)
  • Private & Personal {VHS} (1998)
  • Aaron's Party : The Videos {VHS / VCD / DVD} (2000)
  • Aaron's Party : Live In Concert {VHS / VCD / DVD} (2001)
  • Oh Aaron : Live In Concert {VHS / VCD / DVD} (2002)

FilmographieModifier

Séries télévisées
Film
  • 2005 : Popstar  : JD McQueen
  • 2005 : Supercross : Owen
  • 2005 : I want someone to eat cheese with : Marty
  • 2004 : Fat Albert: le Kid

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Aaron Carter Dead at 34 », sur TMZ (consulté le )
  2. (en) « Aaron Carter Talks 'LøVë' EP and Regaining His Place in Music », sur fuse.tv, (consulté le ).
  3. Christelle Murhula, « L'ex-enfant star Aaron Carter dévoile sa bisexualité », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  4. (en) « LGBTQ&A: Aaron Carter: Embracing My Bisexuality on Apple Podcasts », sur Apple Podcasts.
  5. (en) « Aaron Carter is ready to embrace his bisexuality », sur Losangelesblade.com, .
  6. (en) « Aaron Carter comes out as bisexual, says he finds 'boys and girls attractive' », USA TODAY,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) « Aaron Carter explique qu'il n'est pas vraiment bisexuel », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  8. (en) Rachel DeSantis, « Aaron Carter clarifies bisexuality comments: ‘I see myself being with a woman’ », sur Nydailynews.com.
  9. (en) Aaron Carter, « I want to make something else clear I know there’s been a lot of questions about my sexuality and yes I am a bisexual men I date women but I am also attracted to men so please respect that too thank you » [archive du ], Twitter, (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :