Ouvrir le menu principal
ARM Cortex-A7 MPCore
Description de cette image, également commentée ci-après
Mediatek MT6582V
Caractéristiques
Production 2013
Fabricant ARM

L'ARM Cortex-A7 MPCore est un processeur d'architecture ARM très basse consommation, il est de la 3e génération des ARM Cortex-A, comme l'ARM Cortex-A15 MPCore qui comporte le même jeu d'instruction mais une puissance de calcul et une consommation électrique plus élevées. L'ARM Cortex-A12, finalement remplacé par l'ARM Cortex-A17 est ensuite sorti, de puissance et consommation intermédiaire.

Sommaire

SpécificitésModifier

Les spécifications du Cortex-A7 sont les suivantes[1] :

  • Large Physical Address Extensions (LPAE), 40 bits, permettant de gérer jusqu'à 1 To de RAM.
  • Virtualisation matérielle
  • unité Thumb-2
  • Support de sécurité TrustZone
  • Unité de calcul flottant vectoriel VFPv4
  • SIMD NEON
  • Superscalaire (Partial dual issue instruction), huit niveaux de pipeline, exécution des instructions in-order.

Parmi les unités qui ne sont pas incluses dans le cœur lui-même, mais qui l'accompagnent et lui permettent de travailler en cohérence avec d'autres cœurs du même type, on peut noter :

  • Un cache cohérent niveau 2 optionnel
  • L'unité de déboggage et traçage CoreSight SoC-400
  • Le bus AMBA 4 Cache Coherent Interconnect (CCI), il peut être combiné avec la technologie CoreLink pour les échanges haut-débit avec les autres processeurs du SoC.
  • Le SCU (Snoop Control Unit), chargé de la cohérence des caches.

Architecture multicœurs hétérogèneModifier

Un ou plusieurs cœurs Cortex-A7 MPCore peut être couplé à un ou plusieurs cœurs Cortex-A15 MPCore, on appelle cela Big.LITTLE via la technologie d'interconnexion CCI-400, permettant d'allier la puissance du A15 avec la très basse consommation du A7 [2]. Freescale[3], HiSilicon[4] (avec le K3V3), Samsung (avec l'Exynos 5 octa) utilisent une technologie de ce type et Fujitsu prévoit de l'utiliser pour des applications industrielles[5], ce qui fera en tout 17 compagnies de conception de semi-conducteur à l'utiliser[6], le noyau Linux étant modifié pour la supporter[7],[8].

ImplémentationsModifier

Uniquement Cortex-A7Modifier

Les premières implémentations disponibles sont dans les SoCs AllWinner A20 (deux cœurs Cortex-A7) et A31 (quatre cœurs Cortex-A7), disponibles en série en décembre 2012[9].

MediaTek présente en 2012 le SoC MT6589 (quatre cœurs Cortex-A7 MPCore)[10] et, en 2013, le MT6572, une version moins puissante avec 2 cœurs Cortex-A7 à 1,2 GHz et 1 seul GPU Mali 400 MP.

big.LITTLEModifier

  • Freescale : i.MX?
  • Fujitsu [11]:
  • HiSilicon : K3V2
  • Mediatek : MT8135 (1 A7 + 1 A15)
  • Mediatek : MT8135 (2 A7 + 2 A15) [12]
  • Samsung : Exynos 5 Octa (4 A7 + 4 A15)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier