A.E.I.O.U.

(Redirigé depuis A.E.I.O.U)

A.E.I.O.U. ou AEIOU est le monogramme de la devise utilisée par les empereurs de la maison de Habsbourg. Cette devise a la particularité de comprendre toutes les voyelles dans l'ordre alphabétique.

Enluminure d'un livre de Frédéric III, 1446.
Inscription au château de Graz à Graz, 1453.

OrigineModifier

L'empereur Frédéric III (1415 – 1493), qui était amateur de formules ésotériques, est à l'origine de cette devise[1]. Il avait l'habitude de signer de ce monogramme[2] sa vaisselle de table, ses armoiries et des châteaux tels que le château de Wiener Neustadt et le château de Linz.

InterprétationsModifier

Frédéric III n'a pas donné la signification de ce monogramme, mais peu de temps avant sa mort, il aurait affirmé qu'il signifie Alles Erdreich ist Oesterreich untertan (MKL 1890)[3] ou « Toute la terre est sujette à l'Autriche ». Cependant, d'autres interprétations ont été avancées. La plupart donnent une signification à portée politique, à partir de phrases latines :

  • Austria est imperio optime unita (« L'Autriche est l'empire le mieux uni »).
  • Austria erit in orbe ultima (« L'Autriche sera l'ultime nation du monde ») {MKL 1890}[3].
  • Austriae est imperare orbi universo (« La destinée de l'Autriche est de diriger le monde entier ») {MKL 1890}[3].

En 1951, Eugen Rosenstock-Huessy a suggéré l'interprétation :

  • Austria Europae Imago, Onus, Unio (« L'Autriche est l'image de l'Europe, fardeau et unification »).

Et en anglais, devenu une langue internationale, il a été proposé :

  • Austria’s empire is our universe (« L’empire d’Autriche est notre univers »)[4].

AEIOU peut avoir représenté une translittération en latin ou allemand du tétragramme[réf. nécessaire] : Yahweh, le nom ineffable de Dieu — faisant allusion au droit divin de la maison de Habsbourg à régner sur les pays venant de l'héritage Habsbourg (aujourd'hui Autriche, Tchéquie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine ; Hongrie, Slovaquie, Croatie ; Espagne, Portugal et leurs anciennes colonies), le Saint-Empire romain germanique (Allemagne), et peut-être la Terre entière.

Notes et référencesModifier

  1. « Encyclopédie Larousse en ligne - Autriche : histoire », sur www.larousse.fr (consulté le 26 septembre 2020).
  2. (en) E. Cobham Brewer, The Dictionary of Phrase and Fable, Edwinstowe, England, Avenel Books, (ISBN 978-0-517-25921-4, LCCN 78056842), p. 1.
  3. a b et c « A », Meyers Konversations-Lexikon, (divers auteurs), Volume 1, page 1, 1885-1890 : à « A.E.I.O.U. » sur la première page de l'encyclopédie en 16 volumes, figurent trois phrases en latin : « Austriae est imperare orbi universo » et « Austriae est imperium orbis universi » avec les traductions en allemand notées « alles Erdreich ist Oesterreich unterthan » attribuées à « Frédéric III. », plus une troisième phrase en latin « Austria erit in orbe ultima » avec la version allemande « Österreich wird bestehen bis ans Ende der Welt ».
  4. Timothy Snyder (trad. de l'anglais par Olivier Salvatori), Le Prince rouge : Les vies secrètes d'un archiduc de Habsbourg [« The Red Prince:The Secret Lives of A Habsburg Archduke »], Gallimard, coll. « La Suite des temps », , 384 p. (ISBN 978-2070139729), page 24 : « dans le langage universel de notre temps, Austria’s empire is our universe (« l’empire d’Autriche est notre univers ») ».

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier