Aéroport international Ninoy-Aquino

aéroport desservant Manila, Philippines

Aéroport international Ninoy-Aquino
Le terminal 3 de l’AINA
Le terminal 3 de l’AINA
Localisation
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Ville Manille
Coordonnées 14° 30′ 31″ nord, 121° 01′ 10″ est
Altitude 23 m (75 ft)
Pistes
Direction Longueur Surface
06/24 3 410 x 60 m Asphalte
13/31 1 911 x 45 m Asphalte
Informations aéronautiques
Code IATA MNL
Code OACI RPLL
Type d'aéroport Publique
Gestionnaire Manila International Airport Authority
Site web gestionnaire Consulter
Site web aéroport Consulter

L'aéroport international Ninoy-Aquino (en tagalog : Paliparang Pandaigdig ng Ninoy Aquino, en anglais : Ninoy Aquino International Airport ou NAIA) (code IATA : MNL • code OACI : RPLL) est le principal aéroport du Grand Manille, et l’aéroport philippin le plus fréquenté. Situé le long de la frontière entre la ville de Pasay et la ville de Parañaque, environ sept kilomètres au sud de Manille, et au sud-ouest de la ville de Makati, NAIA est le passage international principal pour les voyageurs aux Philippines et le hub pour toutes les lignes aériennes philippines. Il est contrôlé par l'autorité aéroportuaire internationale de Manille (MIAA), une branche du Département des Transports (DOTr).

HistoireModifier

L’aéroport international Ninoy-Aquino est le principal aéroport civil de la ville de Manille et le plus important des Philippines en nombre de passagers. Il est localisé au cœur du Grand Manille, entre les villes de Pasay et de Parañaque, juste sept kilomètres au sud de Manille. Jusqu’en 1987, l’aéroport était connu sous le nom d’aéroport international de Manille avant d’être rebaptisé en l’honneur de Benigno Aquino Jr, qui y fut assassiné en 1983.

L’aéroport international de Clark, lui, dessert le centre de Luzon ainsi que Manille bien que situé plus au nord de celle-ci (environ 80 km de distance) et l'aéroport de Sangley à Cavite est inauguré début 2020 afin accueillir, à moyen terme, l'ensemble des vols privés qui opèrent actuellement depuis Manille Ninoy-Aquino[1].

Le premier terminal commercial et les premières pistes datent de 1948, l’emplacement choisit fut proche de la base aérienne de Villamor. Il fut par la suite agrandi au fil des années, mais des incendies en 1972 et 1981 accélérèrent la construction de nouveaux bâtiments. D’importants travaux concernant les pistes et les taxiways eurent lieu en 1954, un nouveau terminal international et une nouvelle tour de contrôle furent construits entre 1956 et 1961.

De nos jours, le terminal 1 remplace ce terminal international depuis sa destruction lors d’un l’incendie. Le terminal 2, ou Centennial Terminal, fut achevé en 1998 et la construction du terminal 3 commença en 2002. Ce dernier n’entra en service qu’en 2008 et ne devint complètement opérationnel qu’à partir de 2013 après avoir été retardé par des problèmes techniques et juridiques[2]. Le terminal 4 se trouve en bout de la piste 13/31 et est le plus ancien et petit des quatre terminaux de la plateforme.

La piste 06/24 de 3700 mètres, la plus longue, est celle utilisée pour les décollages et atterrissages de la plupart des mouvements et peut accueillir l’Airbus A380[3]. La piste 13/31 de 1900 mètres est réservée aux mono-couloirs et aux appareils de petite taille.

L’aéroport dispose aussi un terminal cargo qui a été amélioré et rééquipé en 2007 et qui peut maintenant accueillir toutes les catégories de fret. Il voit transiter environ 400 000 tonnes par an[4].

Rénovations depuis 2015Modifier

 
Vue aérienne de l'aéroport en 2009.

Au début des années 2010 l'aéroport est régulièrement désigné comme le pire du monde du fait de la vétusté de ses terminaux, des retards qui impactent la majorité des vols et du personnel à la réputation peu amicale[5]. Des réaménagements sont alors décidés sous la présidence de Benigno Aquino III avec la rénovation totale du terminal 1 entre 2015 et 2016[6].

Les efforts se poursuivent en 2016 sous la présidence de Rodrigo Duterte et de son ministre des transports Arthur Tugade avec plusieurs mesures implémentées dans un délais de 100 jours : priorité est donnée aux avions commerciaux sur les avions privés lors des mouvements de piste, respect strict des créneaux de départ, l'entretien des toilettes est confié aux compagnies aérienne basées sur la plateforme (et non plus à des prestataires externes soupçonnés de corruption[7]), déploiement du WiFi gratuit, réparation des unités de climatisation et rajout d'assises dans les zones d'attente. L'aéroport n'apparait plus parmi les pires vingt du monde dès l'année suivante[8]. Il apparait dans le classement Skytrax 2018 comme l'un dix aéroport qui s'est le plus amélioré en une année[9].

Un plan de rénovation et de modernisation en profondeur proposé par plusieurs grandes entreprises philippines obtiens un premier feu vert des autorités en 2019[10]. Les discussions sur l'avenir de l’aéroport retardent cependant le projet ; le gouvernement philippin étudie en effet la création et le développement d'autres aéroports pour desservir le Grand Manille et les régions avoisinantes : la création du nouvel aéroport international de Manille-Bulacan (au nord de l’agglomération)[11], l'ouverture de la base aérienne de Sangley au trafic civil[12] et le développement de l’aéroport de Clark situé à plus de 80km au nord de la capitale[13]. Le projet du consortium de grandes entreprises est finalement rejeté par le gouvernement en juillet 2020. Après deux propositions formulées par la San Miguel Corporation (qui construit le nouvel aéroport de Manille-Bulacan) et le tandem GMR/Megawide (qui a rénové l'aéroport de Mactan-Cebu) le département des transports décide de ne plus accepter d'offres du secteur privé et annonce prendre en charge la rénovation de la plateforme.

Profitant de la baisse du trafic aérien causé par la pandémie de Covid-19, la piste 13/31 est remise à neuf et le terminal 2 se voit agrandi de 2800 mètres carrés durant l'année 2020[14].

AccèsModifier

Au sein de l’aéroportModifier

L'autorité aéroportuaire internationale de Manille (MIAA) a mis en place un système de bus qui relie tous les terminaux entre eux. Les départs se font toutes les quinze minutes.

De et vers l’aéroportModifier

 
La station Nichols avec la voie express surélevée

Depuis Manille et son agglomération, plusieurs lignes de bus desservent l’aéroport. Il est aussi possible d’utiliser les jeepneys depuis Parañaque et Pasay.

Le Métro léger de Manille dessert indirectement l’aéroport via la station Baclaran. La compagnie nationale des chemins de fer philippins (Philippine National Railways - PNR) offre une possibilité d’accès, elle aussi indirecte, avec la station Nichols. Il existe aussi une navette (Airport Loop) au départ du terminal 3 vers Taft Avenue où se trouve des stations du MRT-3 et du LRT-1. Il est prévu de construire une station du futur métro sous-terrain de Manille au terminal 3.

Il est aussi possible d’accéder à l’aéroport par la route grâce à une voie express, la NAIA Expressway, inaugurée en 2017.

Quartiers adjacents à l'aéroportModifier

Depuis 2017, il est possible de se rendre au nouveau quartier de Newport City à Pasay depuis le terminal 3 par un pont piéton couvert et climatisé nommé Runway Manila[15].

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous donne le trafic de Ninoy Aquino en nombre de passagers. Il est formé à partir de données fournies par le Conseil international des aéroports[16].

Année Passagers Rang mondial
2003 12 955 809 81e
2004 15 186 521 75e
2005 16 216 031 77e
2006 17 660 697 73e
2007 20 467 627 64e
2008 22 253 158 57e
2009 24 530 000 48e
2010 27 119 899 49e
2011 29 552 264 46e
2012 31 878 935 45e
2013 32 865 000 45e
2014 34 015 169 49e
2015 36 681 601 49e
2016 39 516 782 47e
2017 42 022 484 44e
2018 45 082 544 42e
2019 47 898 046
2020 7 275 786


Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.

Zoom sur l'impact du covid de 2019-2020Modifier

Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.


Compagnies et destinationsModifier

CompagniesDestinations
  Air ChinaPékin-Capitale
  Air JuanBusuanga (en)
  Air NiuginiPort Moresby-Jacksons
  AirAsiaKuala Lumpur
  AirSWIFTBasco (en), El Nido (en), Sicogon
  All Nippon AirwaysTokyo-Haneda, Tokyo-Narita
Alphaland AviationCharter : Balesin (en)
  Asiana AirlinesSéoul-Incheon
  Cathay PacificHong Kong
  Cebu Pacific
  Cebu Pacific
opéré par   Cebgo
Basco (en), Busuanga (en), Malay P. Ramos (en), Mactan-Cebu, Kalibo, Legazpi, Marinduque[18], Masbate (en), Naga (en), Siargao (en), Tablas (en)
  China AirlinesKaohsiung, Taïwan-Taoyuan
  China Eastern AirlinesShanghai-Pudong
  China Southern AirlinesCanton-Baiyun
  Delta Air LinesSéoul-Incheon [19],
  EmiratesDubaï
  Ethiopian AirlinesAddis-Abeba Bole
  Etihad AirwaysAbou Dabi
  EVA AirTaïwan-Taoyuan
  Gulf AirManama-Bahreïn
  Hong Kong AirlinesHong Kong
  Japan AirlinesTokyo-Haneda, Tokyo-Narita
  Jeju AirSéoul-Incheon
  Jetstar Asia AirwaysOsaka-Kansai, Singapour-Changi
  Jetstar JapanNagoya-Chūbu, Osaka-Kansai, Tokyo-Narita
  KLMAmsterdam
  Korean AirSéoul-Incheon
  Kuwait AirwaysKoweït
  Lanmei AirlinesPhnom Penh [20]
  Malaysia AirlinesKuala Lumpur
  Oman AirMascate
  Philippine Airlines
En saison :Jeju
  Philippine Airlines opéré par   PAL ExpressBacolod-Silay, Butuan (en), Cagayan de Oro-Laguindingan, Malay P. Ramos (en), Mactan-Cebu, Cotabato (en), Davao City-Francisco Bangoy, Dipolog (en), Dumaguete (en), Iloilo, Kalibo, Laoag, Legazpi, Ozamiz City (en), Puerto Princesa, Roxas (en), Tacloban D. Z. Romualdez (en), Bohol–Panglao, Tuguegarao (en), Zamboanga (en)
En saison : Saipan "
  Philippines AirAsiaBacolod-Silay, Bangkok-Don Muang, Cagayan de Oro-Laguindingan, Malay P. Ramos (en), Mactan-Cebu, Davao City-Francisco Bangoy, Denpasar-Bali, Canton-Baiyun, Hong Kong, Iloilo, Kalibo, Kaohsiung, Kota Kinabalu, Kuala Lumpur, Macao, Osaka-Kansai[24], Puerto Princesa, Séoul-Incheon, Shanghai-Pudong, Shenzhen-Bao'an, Tacloban D. Z. Romualdez (en), Bohol–Panglao, Taïwan-Taoyuan
  Platinum SkiesVigan (en)
  QantasSydney-K. Smith
  Qatar AirwaysDoha-Hamad
  Royal Air PhilippinesMactan-Cebu[25]
Charter : Sihanoukville
  Royal Brunei AirlinesBandar Seri Begawan
  SaudiaDjeddah - Roi-Abdelaziz, Riyad-roi Khaled
  ScootSingapour-Changi
  Singapore AirlinesSingapour-Changi
  SkyJetBasco (en), Busuanga (en), Camiguin, Spanish Wells
  Thai AirwaysBangkok-Suvarnabhumi
  Turkish AirlinesIstanbul[26]
  United AirlinesGuam-A.-B.-Won-Pat, Koror R. Tmetuchl
  XiamenAirQuanzhou Jinjiang, Xiamen-Gaoqi

Édité le 16/01/2020

SituationModifier


Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Rappler.com, « Duterte inaugurates Sangley Airport », sur Rappler (consulté le )
  2. http://www.sunstar.com.ph/manila/local-news/2012/03/12/naia-terminal-3-nears-operation-210866
  3. Rudy Santos, « Pinoy piloted A380 to Manila », The Philippine Star,‎ (lire en ligne).
  4. http://www.airporthotelguide.com/manila/airport-info.html
  5. (en-US) CoconutsManila, « NAIA 1 tagged as world's worst airport – again | Coconuts Manila », sur Coconuts, (consulté le )
  6. (en-US) « You won't believe what Ninoy Aquino International Airport T1 looks like after PHP1.3-billion renovation | Coconuts Manila », sur Coconuts, (consulté le )
  7. (en) Chrisee Dela Paz, « DOTC chief's goal in 100 days: Cleaner toilets, faster Wi-Fi at NAIA », sur Rappler (consulté le )
  8. « NAIA exits top 20 worst airports list », sur PortCalls Asia, (consulté le )
  9. (en) Julius N. Leonen, « NAIA among world’s ‘most improved’ airports in 2018 », sur INQUIRER.net, (consulté le )
  10. (en) Miguel R. Camus, « Tycoons’ Naia rehab plan hits a snag », sur business.inquirer.net (consulté le )
  11. (en) Miguel R. Camus, « $15-B Bulacan airport project faces delay », sur business.inquirer.net (consulté le )
  12. (en-US) Recto Mercene, « Sangley Airport to open 15 February | Recto Mercene », sur BusinessMirror, (consulté le )
  13. (en-US) « New terminal at Clark airport seen completed by end of June », sur GMA News Online (consulté le )
  14. (en) Share et Twitter, « NAIA inaugurates improved runway, expanded Terminal 2 », sur www.pna.gov.ph (consulté le )
  15. (en-US) « Runway Manila linking NAIA-3 to Newport City now open », sur Manila Bulletin News (consulté le )
  16. Airport Council International « Copie archivée » (version du 3 janvier 2009 sur l'Internet Archive)
  17. Cebu Pacific to mount flights between Manila and Shenzhen
  18. (en) « Cebu Pacific to offer Manila-Marinduque route avril 1 », sur www.pna.gov.ph
  19. « Airlineroute on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
  20. « Lanmei Airlines adds new SE Asia routes in late-March 2020 » (consulté le )
  21. « Philippine Airlines reprend le Perth service from late-March 2020 » (consulté le )
  22. « Philippine Airlines adds Seattle service from mai 2020 » (consulté le )
  23. https://www.philippineairlines.com/Travelinformation/FlightTimetable?scController=FlightTimetable&scAction=FlightTimetable&origin=MNL&originCountry=PHILIPPINES&originCity=MNL&destination=ZAM&destination=PHILIPPINES&destination=ZAM
  24. AirAsia to fly between Philippines and Japan
  25. « Royal Air Philippines launches Cebu service from late-May 2019 »
  26. « Istanbul New Airport Transition Delayed Until avril 5, 2019 (At The Earliest) »

Liens externesModifier