Ouvrir le menu principal

Aéroport de Pula

aéroport desservant Pula en Croatie

Pula
Zračna luka Pula (hr)
Image illustrative de l’article Aéroport de Pula
Localisation
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Ville Pula
Coordonnées 44° 53′ 39″ nord, 13° 55′ 20″ est
Altitude 84 m (274 ft)

Géolocalisation sur la carte : Croatie

(Voir situation sur carte : Croatie)
PUY
PUY
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 2 950 m (9 678 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA PUY
Code OACI LDPL
Nom cartographique PULA
Type d'aéroport civil et militaire
Gestionnaire 55 % État, 15 % comitat d'Istrie, 15 % ville de Poreč, 8 % ville de Pula, 3 % ville de Labin, 2 % ville de Rovinj, 1 % ville de Pazin, 1 % ville de Buje.

L’aéroport de Pula (code AITA : PUY • code OACI : LDPL) est un aéroport desservant la ville de Pula et sa région, en Croatie.

HistoriqueModifier

Avant la Seconde Guerre mondiale, il existait une piste en herbe pour les besoins des aviateurs de l’époque, elle fut détruite pendant le conflit.

À l’automne 1954, fut créé pour les besoins de l’armée yougoslave la base aérienne militaire de Pula.

Le 1er mai 1967, l'aéroport fut ouvert au trafic civil par l'adjonction d’un petit terminal passagers et fut nommé "Zračna luka Ljubljana – Pula" (aéroport de Ljubljana - Pula).

Profitant d’un environnement climatique privilégié, il sert aussi comme aéroport alternatif pour la Slovénie, l’Italie et l’Autriche.

L’aéroport de Pula enregistra en 1990 son record de trafic avec 670 000 passagers, puis pendant près de dix ans, à cause de la guerre en Croatie, sa fréquentation n’excédera pas le dixième de ce record.

Depuis 1999, le trafic est en hausse constante et a atteint en 2007, 377 341 passagers.

StructureModifier

L’aéroport possède 2 parties :

  • Une partie civile avec un terminal passagers.
  • Une partie militaire où est situé la base aérienne 92 de Pula avec la 22e escadrille d’avions de chasse de l'armée de l'air croate, composée de MiG-21 bis/UM.

SituationModifier

Compagnies et destinationsModifier

CompagniesDestinations
  Aer LingusEn saison : Dublin
  Air SerbiaEn saison : Belgrade-Nikola-Tesla
  British Airways En saison : Londres-Heathrow
  Croatia AirlinesZadar, Zagreb-Pleso

En saison : Amsterdam-Schiphol, Dubrovnik, Francfort, Zurich

  easyJetEn saison : Amsterdam-Schiphol [1], Berlin-Schönefeld, Berlin-Tegel, Bristol, Liverpool-J.-Lennon, Londres-Gatwick, Londres-Southend, Milan-Malpensa, Paris-Charles de Gaulle
  easyJet SwitzerlandEn saison : Bâle/Mulhouse/Fribourg, Genève-Cointrin [1]
  Edelweiss AirEn saison : Zurich
  Eurowings En saison : Berlin-Tegel, Cologne/Bonn-K. Adenauer, Düsseldorf, Stuttgart
  Jet2.comEn saison : Birmingham[2], Édimbourg, Leeds-Bradford, Londres-Stansted, Manchester
  Lauda En saison : Stuttgart[3]
  LOT Polish Airlines En saison : Varsovie-Chopin
  LufthansaEn saison : Francfort, Munich-F. J. Strauß
  Norwegian Air ShuttleEn saison : Helsinki-Vantaa, Oslo-Gardermoen, Stavanger, Stockholm-Arlanda, Trondheim
People's En saison : Altenrhein
  RyanairEn saison : Berlin-Tegel, Charleroi Bruxelles-Sud, Francfort, Francfort-Hahn, Londres-Stansted
Scandinavian AirlinesEn saison : Bergen, Copenhague-Kastrup, Göteborg, Oslo-Gardermoen, Stavanger, Stockholm-Arlanda
  SkyUp En saison : Kiev-Boryspil[4]
  Swiss International Air Lines En saison : Genève-Cointrin
  S7 AirlinesEn saison : Moscou-Domodédovo, Saint-Pétersbourg-Poulkovo
  Trade Air Osijek, Split
  TransaviaEn saison : Rotterdam-La Haye
  TUI AirwaysEn saison : Birmingham, Bristol, Doncaster Sheffield-Robin Hood, East Midlands, Londres-Gatwick, Manchester
  TUI fly NetherlandsEn saison : Amsterdam-Schiphol
  VoloteaEn saison : Bordeaux-Mérignac[5], Nantes-Atlantique
  Windrose AirlinesEn saison : Kiev-Boryspil

Édité le 19/05/2019

TraficModifier

En graphiqueModifier

Trafic annuel sur l'aéroport "PUY" Voir la requête sur le moteur Wikidata.


En tableModifier

Année Passagers Variation Mouvements Variations
1990 672 241 N/A N/A N/A
1996 33 612 N/A 3 179 N/A
1997 63 747  89,7 % 3 596  13,1 %
1998 66 934  5,0 % 3 698  2,8 %
1999 53 360  20,3 % 3 183  13,9 %
2000 66 772  25,1 % 4 106  29 %
2001 102 985  54,2 % 4 617  12,5 %
2002 140 431  36,4 % 5 475  18,6 %
2003 136 207  3,1 % 5,903  7,8 %
2004 155 566  14,2 % 6 859  16,2 %
2005 209 412  34,6 % 7 539  9,9 %
2006 295 342  41,0 % 7,895  4,7 %
2007 384 487  30,2 % 8 458  7,1 %
2008 397 363  3,4 % 9 408  11,2 %
2009 318,838  19,8 % 9 126  3,0 %
2010 332 399  4,3 % 6 830  25,2 %
2011 355 920  7,1 % 6 984  2,3 %
2012 367 455  3,2 % 7 132  2,1 %
2013 351 196  4,4 % 7 292  2,2 %
2014 382 992  9,1 % 7 106  2,6 %
2015 359 426  6,2 % 6 954  2,1 %
2016 436 121  21,3 % 7 692  10,6 %

Source : site web de l'aéroport de Pula[6],[7]

Accidents et incidentsModifier

Le , un Piper PA-46-310P Malibu privé effectuant un vol de Francfort à Pula n'a pas réussi à sortir sa roulette de nez pour l'atterrissage. Après plusieurs essais, il a manqué de carburant et a atterri sur son train d'atterrissage principal. Le nez de l'avion a alors touché la piste, ce qui a causé des dégâts considérables. Il n'y a eu aucun blessé parmi les cinq passagers[8],[9].

Le , le moteur principal gauche d'un Piper PA-46-350P Malibu Mirage privé est tombé en panne après que l'appareil a fait un virage à 180° pour s'aligner avec la piste. Celle-ci, pour gérer cet incident, a été fermée pendant 3 heures. L'avion a pu se poser et n'a subi que des dommages mineurs. Aucun blessé n'a été signalé parmi les quatre passagers de l'appareil[10].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier