Aérodrome d'Arcachon - La Teste-de-Buch

Arcachon - La Teste-de-Buch
Villemarie
La tour de contrôle le 4 mai 2014.
La tour de contrôle le 4 mai 2014.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Gironde
Ville La Teste-de-Buch
Gujan-Mestras
Date d'ouverture 24 mai 1948
Coordonnées 44° 35′ 49″ nord, 1° 06′ 50″ ouest
Altitude 16 m (52 ft)
Informations aéronautiques
Code IATA XAC
Code OACI LFCH
Nom cartographique ARCACHON
Type d'aéroport Ouvert à la CAP
Gestionnaire Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Sud
Pistes
Direction Longueur Surface
07/25 1 400 m (4 593 ft) Revêtue
07/25 1 180 m (3 871 ft) Non revêtue
Géolocalisation sur la carte : Gironde
(Voir situation sur carte : Gironde)
XAC
XAC
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
XAC
XAC

L’aérodrome d’Arcachon - La Teste-de-Buch ou Aérodrome de Villemarie (code IATA : XAC • code OACI : LFCH) est un aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique (CAP)[1], situé sur la commune de La Teste-de-Buch à 4,5 km au sud-est d’Arcachon dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine, France).

Il est utilisé pour la pratique d’activités de loisirs et de tourisme (aviation légère, ULM, hélicoptère, parachutisme et aéromodélisme).

HistoireModifier

L'aérodrome est créé à Villemarie en 1948[2], le 24 mai. Il fut la première réalisation due à la coopération intercommunale (Arcachon, Gujan-Mestras, La Teste et Le Teich).

Il est implanté sur les communes de La Teste-de-Buch et Gujan-Mestras, à proximité du Bassin d'Arcachon et des plages et accueille chaque année environ 40 000 mouvements (aviation de loisirs, tourisme ou d'affaire).

En 1972, la compagnie aérienne régionale Air Paris desservait Paris-Royan-Arcachon.

En juillet 2013, un nouveau bâtiment qui se compose d’un accueil pour les visiteurs, de bureaux administratifs, de 45 m² dédiés au monde associatif, et enfin de cette vigie moderne est inauguré.

A la saison d'été 2020, la compagnie aérienne Suisse "La Nova" (connue également sous le nom flylanova) envisageait d'intégrer Arcachon en une ligne régulière venant de Suisse (Genève ou Zurich) dans son réseau[3].

InstallationsModifier

L’aérodrome dispose de deux pistes orientées est-ouest (07/25) :

  • une piste bitumée longue de 1 400 mètres et large de 20. Elle est dotée d’un balisage diurne et nocturne ;
  • une piste en herbe longue de 1 180 mètres et large de 80, accolée côté sud à la première.

L’aérodrome n’est pas contrôlé mais dispose d’un service d’information de vol (AFIS). Les communications s’effectuent sur la fréquence de 119,08 MHz. Il est agréé avec limitations pour le vol à vue (VFR) de nuit.

S’y ajoutent :

ActivitésModifier

  • Anciennement École de pilotage : Envol 2001
  • Entreprise de vols touristiques : Airwest
  • Entreprise de travail aérien (photo, banderole, largage) : Airwest
  • Entreprise de saut en tandem professionnelle : Vertical t'air Parachutisme
  • Aéroclub du bassin d’Arcachon
  • Les planeurs du bassin d’Arcachon
  • École de parachutisme sportif du bassin d’Arcachon (EPSBA)
  • École de pilotage ULM Sud Bassin
  • École de pilotage Cap Océan ULM
  • École de pilotage 3 axes Services Loisirs ULM
  • Vol touristique, travail aérien, formation Jet Systems Aquitaine Hélicoptères

PhotographiesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Liste des aérodromes dont la création et la mise en service ont été autorisées, liste no 1 : Aérodromes ouverts à la circulation aérienne publique (Journal officiel du 27 mai 2010, p. 9575)
  2. Patrick Boyer et Jean-Michel Mormonne, L’aviation, Le Bassin d’Arcachon et ses Environs, 3Andernos-les-Bains, J.-M. Mormone, , 160 p. (ISBN 978-2-9548620-0-2).
  3. « La Nova », sur www.flylanova.com (consulté le )
  4. N.B. : les informations contenues dans cette section sont susceptibles d’être modifiées sans préavis par le Service de l'information aéronautique (SIA) et/ou le gestionnaire de l’aérodrome.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier