Ouvrir le menu principal

66e division d'infanterie (États-Unis)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 66e division.

66th Infantry Division
Image illustrative de l’article 66e division d'infanterie (États-Unis)
Insigne d'épaule de la division

Création 1943
Dissolution 1945
Pays États-Unis
Branche United States Army
Type Infanterie
Surnom Black Panther Division
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Libération de la France (Poche de Lorient et Poche de Saint-Nazaire)

La 66e division d'infanterie de l'armée des États-Unis était une unité de l'armée des États-Unis lors de la Seconde Guerre mondiale.

HistoireModifier

La division est créée le en Floride et arrive en Europe le . À la fin du mois de décembre, elle débarque à Cherbourg mais au cours de la traversée, l'un des navires de transport, le Léopoldville est torpillé par un sous-marin allemand, entraînant la perte de 14 officiers et de 748 soldats. En France, la division est incorporée dans le 12e groupe d'armées et elle relève la 94e division d'infanterie dans la zone Loire-Bretagne où elle est affectée le . Elle reçoit pour mission de contenir les forces allemandes encerclées dans la poche de Lorient et dans celle de Saint-Nazaire. Dans ce cadre, elle mène des patrouilles ainsi que des offensives limitées, harcelant les positions ennemies. Le , une forte offensive allemande est repoussée près de La Croix puis, entre le 19 et le , la division s'empare de plusieurs positions allemandes importantes. Les forces allemandes se rendent finalement au moment de la capitulation du . La 66e division est alors envoyée en Allemagne pour occuper le territoire autour de Coblence le . Dès le , elle part pour Marseille et doit être redéployée dans le Pacifique contre le Japon. Toutefois, la capitulation japonaise le met fin à toute hostilité et la division est désactivée en .

Deux généraux se sont succédé à la tête de l'unité :

  • Le Major General Herman F. Kramer d' à  ;
  • Le Major General Walter F. Lauer d' à .

Notes et référencesModifier

Liens webModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier