Ouvrir le menu principal

65e corps d'armée (Allemagne)

LXV. Armeekorps z.b.V.
65e corps d'armée
Création Novembre 1943
Dissolution 15 novembre 1944
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Corps d'armée
Guerres Seconde Guerre mondiale

Le 65e corps d'armée (en allemand : LXV. Armeekorps z.b.V.[1]) était un corps d'armée de l'armée de terre allemande : la Heer au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Hiérarchie des unitésModifier

La Heer se subdivise en « Heeresgruppen »:
Nom Nbre d'hommes Unités subalternes Grade de commandement
Heeresgruppe + 300 000 2 à + Armeen (Armées) Generaloberst ou Generalfeldmarschall
Armee + 100 000 - 300 000 2 à + Armeekorps (Corps d'armées) General ou Generaloberst
Armeekorps + 30 000 - 80 000 2 à + Divisionen (Division) Generalleutnant ou General
Division + 10 000 – 20 000 2 à 6 Brigaden (Brigade) Generalmajor ou Generalleutnant
Brigade + 3 000 – 5 000 jusqu'à 3 Regimentern (Régiment) Oberst ou Generalmajor

HistoriqueModifier

Le 65e corps d'armée allemand est formé au cours des derniers jours de en France. Par une ordonnance rendue par l'OB West (Oberkommando Heeresgruppe D) - Ia Nr. 715/43 g.Kdos.Ch. -, à partir du , la tâche principale du Korps est d'évaluer la situation factuelle à effectuer des missions de lancement de roquettes et surtout de choisir les cibles pour les opérations planifiées pour toutes les nouvelles gammes d'armes (76, A4/V2, Fernkampf-Artillerie), cela en étroite coopération avec la Luftflotte 3.

Au cours de l'année 1944, le personnel était occupé avec des calculs et des considérations organisationnelles comme combien d'armes de cette gamme pourraient être tirées à l'intérieur du temps imparti. Le commandant du Corps, le General der Artillerie Erich Heinemann, un officier d'artillerie ayant servi pendant la Première Guerre mondiale et commandant de l'Artillerie-Schießschule Jüterbog dans les années 1930, fut l'un des experts en la matière.

Lorsque la planification a atteint le stade de devenir une réalité au cours de l'été et l'automne 1944 - les premiers A4/V2 commençant à être dirigés sur Paris et sur Londres le 44 - le personnel du Korps tiennent formellement le contrôle sur les missions, mais en fait, ce n'était seulement qu'un siège administratif et de plus en plus ont perdu le commandement. Le Korps est divisé entre l'état-major de la Luftwaffe et l'état-major de la Heer le . Bien que le personnel de la Luftwaffe supervisait les missions des V1, le personnel de la Heer est engagé dans l'exploration des bases de tir et des investigations techniques sur le terrain pour la première phase de lancement des V2. Le , ces deux états-majors fusionnent de nouveau et pour un court laps de temps, est rebaptisé XXX. Armeekorps z.b.V..

Finalement, le Korps est retiré de l'organisation et du contrôle des missions de roquettes et il est dissous le . Le Général Heinemann est posté dans la Führerreserve et une partie de l'état-major est utilisé pour servir avec le nouvel état-major de la 5. Flak-Division (W).
Le contrôle des missions des V2 est pris en charge par la Waffen-SS et de la Division z.V..

OrganisationsModifier

Commandants successifsModifier

Date Grade Commandant
- General der Artillerie Erich Heinemann

Chef des GeneralstabesModifier

Date Grade Commandant
- Oberst i.G. Eugen Walter

1. Generalstabsoffizier (Ia)Modifier

Date Grade Commandant
- Oberstleutnant i.G. Heinrich Niemeyer

Théâtres d'opérationsModifier

Rattachement d'ArméesModifier

Date Armée Groupe d'Armées
1944
Février z. Vfg. Heeresgruppe B
Mai z. Vfg. Heeresgruppe D
Septembre BdE

Unités subordonnéesModifier

Unités organiquesModifier

  • Korps-Nachrichten-Abteilung 465

Voir aussiModifier

notesModifier

  1. L'abréviation z.b.V. provient de l'allemand et constituait les initiales de zur besonderen Verwendung signifiant pour déploiement spécial

SourcesModifier