Ouvrir le menu principal

55e armée soviétique
Image illustrative de l’article 55e armée (Union soviétique)

Création 1er septembre 1941
Dissolution 25 décembre 1943
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Allégeance Red Army flag.svg Armée rouge
Type Armée de terre
Guerres Grande Guerre patriotique
Batailles Siège de Léningrad
Bataille de Krasny Bor

La 55e armée soviétique (55-я армия en russe) est une unité militaire qui a combattu durant la Grande Guerre patriotique, pour la défense de la ville de Leningrad

Sommaire

Création et compositionModifier

HistoriqueModifier

1941Modifier

La 55e armée est déployée le long de la rivière Izhora (en) près de Krasnogvardeisk.
Le 29 août, la 168e division d'infanterie et la 4e division de la milice populaire stoppent l’avancée allemande dans les environs de Sablino-Tosno pendant que le reste des forces soviétiques se fortifient dans la ville de Kolpino.
Le 5 septembre, les pertes de la 55e armée étant très importantes, les actions offensives sont stoppées.
Le 8 septembre, les attaques allemandes obligent la '55e, à reculer sur une ligne Krasnogvardeisk-Pouchkine.
Le 10 septembre l’armée se bat à Virkino, Ladoga, Susanino et Fyodorovskoye villages situés dans l'actuel District Gatchinsky (en).
Le 16 septembre la 55e armée reçoit pour mission d'empêcher une percée ennemie dans la direction de Aleksandrovkaya-Shushary et le long de la route de Moscou.
À partir de cette date, le front se stabilise et la 55e armée occupe des positions dans la région de Putrolovo[3] qui va du village de Yam-Izhora, traverse la ligne de chemin de fer de Leningrad à Moscou[4] et se termine derrière l'usine Lenspirtstroy qui surplombe la rivière Neva.
Dans ces batailles féroces de septembre, pour la possession des fossés antichars, la 55e armée perdit 17 194 hommes.

En octobre la 55e armée lance, conjointement avec la 54e armée, une offensive afin d’encercler les troupes allemandes positionnées dans le corridor de Mga (en)[5], mais c’est un échec.
En novembre une nouvelle attaque, conjointe avec les 8e et 54e armées, est lancée avec pour objectif pour nettoyer la rive ouest de la rivière Tosna, qui échoue également.
Le 25 novembre, une nouvelle attaque est lancée afin de prendre un fossé anti char occupé par les troupes allemandes.
Le 7 décembre, les troupes de la 55e armée réussissent à gagner 480 mètres et occupent la fosse, qui passe ensuite de main en main au gré des contre-attaques.
Au cours du mois de novembre, la 55e armée perd plus de 20 000 hommes. Le 1er décembre, la 268e division ne comporte plus que 138 hommes. Toutefois les combats pour la possession du fossé continuent.
Le 20 décembre, une nouvelle offensive est lancée afin de prendre Krasny Bor, la station de chemin de fer d’Ulyanovka et s’avancer sur de Tosno, et contrer l’offensive allemande sur la rivière Volkhov. Après de violents combats, la 55e armée réussit à prendre une partie du fossé de chemin de fer à Yam-Izhora et à atteindre les abords de Krasny Bor.
Dans les dix derniers jours de décembre, l’armée perd 25 234 soldats.

1942Modifier

L’Armée étant constamment renforcée, elle est forte, début 1942, de 56 545 soldats. Chaque division comporte alors en moyenne 5 086 hommes, 72 chars et 1 719 canons dont 410 avec un calibre égal ou supérieur à 76,2 mm comme le ZiS-3.

La 55e armée est, alors l'unité militaire la plus puissante de première ligne du front de Leningrad.
En janvier elle prend part, comme soutien de la 54e armée, à l’Opération Luban (ru), où elle subit de nouveau d’énormes pertes.
Du 23 juillet au 4 août elle lance plusieurs attaques dans la région Kolpino en particulier sur Putrolovo[6] et Yam-Izhora[7] situées le long de la route de Moscou à Léningrad.
Du 15 au 17 août, lors de l’opération Tosnensky Ust (ru), la 55e armée mène des attaques de diversion sur son flanc droit dans la vallée de la rivière Grande Izhorka (ru), permettant la libération d'une partie de la zone occupée et d’établir une tête de pont sur la rivière Tosna. De violents combats se sont déroulés sur la tête de pont jusqu'en septembre 1942, qui est restée en place jusqu'à la fin du blocus de Leningrad.

1943Modifier

Le 10 février, dans le cadre de l'opération Polyarnaya Zvezda la 55e Armée, qui a été considérablement renforcée, lance une attaque contre Krasny Bor défendue par la Division Azul et quelques éléments allemands, dans le but capturer la route stratégique et briser le goulot d'étranglement à Siniavino.
Après avoir pénétré de 5 km dans le système défensif allemand, et bousculé les forces des SS Polizei Division et 250e Division d'infanterie elle est arrêtée dans sa progression par la défense acharnée des troupes espagnoles et SS renforcées d’un groupe de combat de la 212e ID de 2 compagnies des légions flamandes et lettones, et d'un soutien aérien.
Le 13 février, malgré la perte de près du tiers de sa force initiale, la 55e armée lance une nouvelle attaque qui échoue, les Allemands ayant jeté toutes leurs réserves dans la zone.

 
Carte du siège de Leningrad de mai 1942 à janvier 1943 avant l'opération Iskra

L’objectif initial est un échec, les troupes russes n’ayant réussi à pénétrer, le long de la route et de la ligne de chemin de fer Moscou-Léningrad que d’une profondeur de 4 à 5 kilomètres sur une largeur de 14 kilomètres, tout en libérant Krasny Bor.
Le 19 mars, dans le cadre de l’opération Mginsko-Shapkinskoye[8] lancée par la 8e armée sur Karbusel[9] la 55e armée est incapable d’effectuer une nouvelle attaque suite aux nombreuse pertes enregistrées précédemment.
Elle restera désormais sur les positions acquises jusqu’en 1944.
Du 22 juillet au 22 août, les troupes de la 55e armée servent à compléter les troupes des 13e et 67e armée du front de Léningrad engagées dans l’offensive Mginskaya[10]
Le 25 décembre 1943, les débris de la 55e armée sont versés dans la 67e armée

Article détaillé : 67e armée (Union soviétique).

Composition de la 55e ArméeModifier

Ces unités ont fait partie de la 55e Armée :

Infanterie
Artillerie
  • 18e division d'artillerie
  • 28e division d'artillerie
  • 51e brigade d'artillerie
  • 81e brigade d'artillerie
  • 7e division d'artillerie antiaérienne
  • 14e brigade d'artillerie anti-char (ru)
  • 65e brigade d'artillerie anti-char
  • 79e brigade d'artillerie anti-char
  • 38e brigade d'obusiers
  • 80e brigade d'obusiers
  • 15e brigade de mortiers
  • 42e brigade de mortiers
Blindés
  • 61e brigade blindée
  • 152e brigade blindée
  • 220e brigade blindée
  • 222e brigade blindée

Articles connexesModifier

Notes, sources et référencesModifier

  1. Le district de Dzerjinski est arrondissement de Saint-Pétersbourg devenu l'arrondissement du centre
  2. Слуцко en russe
  3. Situation de Putrolovo
  4. La ligne de chemin de fer est parallèle à la route
  5. Мга en russe
  6. Путролово en russe
  7. Ям-Ижора en russe
  8. Opération Mginsko-Shapkinskoye = Мгинско-Шапкинская наступательная операция en russe
  9. Карбусель en russe
  10. offensive Mginskaya = Мгинская наступательная операция en russe
  11. a et b La 136e division d'infanterie sera rebaptisée 63e division d'infanterie de la Garde après ses exploits lors de l'opération Iskra pour libérer Léningrad