501st Combat Support Wing

501st Combat Support Wing
501st Combat Support Wing.png
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
WingVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Coordonnées

La 501e Escadre de Soutien au Combat est une escadre administrative de la United States Air Force. Il s'agit de l'une des trois unités situées au Royaume-Uni qui font partie de la "Third Air Force" et de l'United State Air Forces in Europe (USAFE).

HistoireModifier

Cette escadre a pris différents noms au fil de son histoire. La 501e Escadre de Soutien au Combat était d'abord appelé le 501e Groupe de bombardement (BG), créé le 25 mai 1944 et mis en place le 1er juin 1944 au Dalhart Army Airfield, Texas. L'unité a déménagé au Harvard Army Air Field le 22 août et a commencé à s'entraîner avec le B-29B, équipé du radar APQ-7 Eagle pour améliorer la précision des bombardements à haute altitude, par tous les temps. Avec les trois autres groupes du 315e Bomb Wing, leur mission était de terminer la destruction des raffineries japonaises ainsi que les réseaux de distribution et de stockage du pétrole. Déployés en avril 1945 dans de nouveaux aérodromes construits sur Guam, les équipages ont effectué 15 missions de combat avant la fin de la guerre, obtenant une Distinguished Unit Citation pour des attaques contre des infrastructures pétrolières japonaises dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale. Les équipages du 501 BG ont ensuite effectués de nombreuses missions de larguage de nourriture et de fournitures pour les prisonniers alliés dans les camps de prisonniers de guerre au Japon, en Corée, en Mandchourie et en Chine. Le 501 BG est retiré du service le 10 juin 1946.

701e Escadre Tactique de MissilesModifier

La 701e Escadre Tactique de Missiles (Tactical Missile Wing, TMW) a été créée le 3 août 1956 et mise en service le 15 septembre 1956 à la base aérienne de Hahn, en Allemagne. La première escadre tactique de missile de l'US Air Force a remplacé le 7382e Guided Missile Group (Tactical) et contrôlé trois groupes de missiles tactiques, chacun avec des escadrons de missiles TM-61C équipés de Matador. À son tour, l'escadre a été retirée du service le 18 juin 1958 et remplacée par la 38e Tactical Missile Wing.

501e Escadre Tactique de MissilesModifier

Renommée en 501e Escadre Tactique de Missiles le 11 janvier 1982, elle a été mise en service le 1er juillet 1982, à RAF Greenham Common, en Angleterre, pour exploiter le Gryphon (BGM-109G), missile de croisière lancé depuis le sol (GLCM). Le 501 TMW a été retiré du service le 31 mai 1991, après la ratification du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. La première escadrille GLCM de l'USAF lorsqu'elle s'est levée, c'était aussi la dernière escadrille GLCM à être retiré du service.

501e Escadre de soutien au combatModifier

L'unité a été rebaptisée 501e Escadre de soutien au combat le 22 mars 2005 et mise en service le 12 mai 2005 sur la base de RAF Mildenhall, en Angleterre, pour gérer et soutenir des unités, installations et activités de l'USAF au Royaume-Uni. Le 1er mai 2007, elle a déménagé sur le terrain RAF Alconbury.

L'unité supervise et aide actuellement quatre brigades exploitant un total de onze installations au Royaume-Uni et en Norvège : le 420e Air Base Group de Fairford et RAF Welford ; le 421e Air Base Group à RAF Menwith Hill ; le 422e Air Base Group à RAF Croughton ; et le 423 Air Base Group à RAF Alconbury comprenant les terrains de RAF Molesworth, RAF Upwood et la Sola Air Station (ce que l'USAF appelle Stavanger Air Base) en Norvège. La 501e CSW sert également d'interlocuteur administratif pour l'OTAN au Royaume-Uni.

Au total, la 501e CSW compte près de 2 600 employés militaires et civils américains directement affectés. Il y a également 117 personnels britanniques qui travaillent directement pour l'escadron et plus de 180 employés provenant du ministère britannique de la police de la défense, des écoles de défense ainsi que des membres de la famille et des retraités de l'escadron résidant au Royaume-Uni.

ControversesModifier

Au cours des années 2007 et 2008, il y a eu un problème de commandement.

Le commandant du 423d Air Base Group, le colonel Robert G. Steele a été démis de ses fonctions le 18 janvier 2008 par le commandant de la 501 CSW après avoir passé seulement 6 mois en fonction. Le Colonel Kimberly Toney explique qu'il avait perdu confiance dans sa capacité à diriger le groupe. Aucune accusation n'a été déposée contre le colonel Steele[1].

Le commandant de groupe de la RAF Croughton, le colonel John Jordan, a été amené à commander le groupe à RAF Alconbury. Le commandant de la 501 CSW a reconnu que la période était un "défi douloureux" et le commandant de la 501 CSW (Kimberly Toney) a fait une déclaration dans une interview au journal Stars and Stripes qui a indiqué que les membres du 423e ABG "se blâment" pour le limogeage de Steele[2].

Commandants d'escadreModifier

  • Capt Harry L. Young, 27 juin 1944
  • Lt Col Arch G. Campbell, Jr., 6 juillet 1944
  • Col Boyd Hubbard, Jr., 11 août 1944
  • Col Vincent M. Miles, Jr., 15 avril - 20 mai 1946
  • Non habité, 21 mai - 10 juin 1946
  • Lt Col Robert F. Zachmann 15 sept. 1956
  • Col Theodore H. Runyon 7 janv 1957 - 18 juin 1958
  • Col Robert M. Thompson, 1er juillet 1982
  • Col John Bacs, 25 janvier 1985
  • Col William E. Jones, 2 juin 1987
  • Col Richard P. Riddick, 21 juillet 1988
  • Col Wendell S. Brande, 7 janvier - 31 mai 1991
  • Col Blake F. Lindner, 12 mai 2005
  • Col Kimberly K. Toney, 21 juin 2007

Décorations et honneursModifier

  • Disitnguished Unit Citation, (Japon) 6-13 juillet 1945
  • Asiatic-Pacific Campaign Streamers : offensive aérienne, Est du Japon, Pacifique occidental
  • Air Force Outstanding Unit Award: 15 septembre 1956 - 30 avril 1958, 1er juillet 1982 - 30 juin 1984, 1er juillet 1987 - 31 mai 1989, 1er juin 1989 - 31 mai 1991

Notes et référencesModifier

  1. (en) Bryan Mitchell, « Group commander relieved of post in U.K. after six months », Stars and Stripes (newspaper),‎ (lire en ligne).
  2. (en) Geoff Ziezulewicz, « 422nd Air Base Group’s commander slides over for 423rd, wing duties », Stars and Stripes (newspaper),‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier