Ouvrir le menu principal

Tour de France 2009
4e étape
Image illustrative de l’article 4e étape du Tour de France 2009
La place de la Comédie à Montpellier où fut dressé le podium de départ
Montpellier à Montpellier
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Kazakhstan Astana 46 min 29 s
(50,20 km/h)
2eDrapeau : États-Unis Garmin-Slipstream + 18 s
(50,01 km/h)
3eDrapeau : Danemark Team Saxo Bank + 40 s
(49,37 km/h)
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Suisse Fabian Cancellara 10 h 38 min 7 s
(41,11 km/h)
2eDrapeau : États-Unis Lance Armstrong m.t
3eDrapeau : Espagne Alberto Contador + 19 s
(41,09 km/h)
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish 70 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Finlande Jussi Veikkanen 9 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Allemagne Tony Martin 10 h 38 min 59 s
(41,07 km/h)
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Kazakhstan Astana 30 h 20 min 33 s
Chronologie

La 4e étape du Tour de France 2009 a lieu le 7 juillet. Le parcours de 39 kilomètres est effectué dans l'ouest de l'agglomération de Montpellier en contre-la-montre par équipe. Il s'agit du premier contre-la-montre par équipes sur le Tour de France depuis la 4e étape du Tour 2005. L'équipe Astana s'est imposée et le maillot jaune reste sur les épaules de Fabian Cancellara.

Sommaire

ParcoursModifier

Le départ se situe sur la place de la Comédie, au centre de Montpellier. Le parcours se dirige vers le nord-est avec passage par La Paillade avant de quitter la ville au kilomètre 9 pour passer à Grabels[1].

Après le passage de la Mosson après Grabels, en suivant la route départementale 102, les coureurs montent vers le lieu-dit de Bel-Air au kilométrage 15,5, point culminant de l'étape à 160 mètres d'altitude[2].

Ensuite, après un parcours vallonné autour du lieu-dit des Quatre-Pilas, est atteint le point de chronométrage à Murviel-lès-Montpellier (19,5 km). Toujours sur la route D102, les dernières collines sont franchies avant l'arrivée près de Cournonterral[1]. Sur cette portion de 14 kilomètres environ, l'altitude varie de 100 à 140 mètres à quelques reprises avant de redescendre à 50 mètres sur la route D5[3].

De Cournonterral au retour sur la commune de Montpellier, en passant par le point de chronométrage de Pignan, le parcours devient quasiment rectiligne pour environ 7 km sur la départementale 5, avec une altitude descendant progressivement de 50 à 27 mètres[3]. Après la montée (de 27 à 55 mètres d'altitude en un kilomètre environ[3]) route de Lavérune à l'entrée de Montpellier, les équipes se dirigent vers le stade Yves-du-Manoir, au sud-ouest de la ville, après 39 kilomètres de course[1].

Déroulement de la courseModifier

 
Avant le départ de l'équipe Astana lors de la 4e étape du tour de France 2009 à Montpellier.

Le départ des équipes depuis la place de la Comédie s'étale de 14 h 30 à 16 h 43[5], dans l'ordre inverse du classement général par équipe au terme de la 3e étape et non par rapport au meilleur classement général d'un coureur de l'équipe comme c'était le cas lors des précédents contre-la-montre par équipes du Tour de France. Autre modification : le temps retenu pour chaque équipe reste celui de son cinquième coureur, mais les coéquipiers lâchés se voient attribuer leur temps réel.

Concernant les conditions de course, Météo-France prévoit une température d'environ 32 °C et un temps ensoleillé l'après-midi, avec un vent de secteur ouest-nord-ouest de 30 à 40 km/h avec quelques rafales à 50 km/h[8]. Ce vent est plutôt de face pour les coureurs de Montpellier jusqu'à Bel-Air, puis de côté jusqu'à Cournonterral et enfin de dos jusqu'à l'arrivée.

De manière générale, l'étape a été marquée par les nombreuses chutes et problèmes techniques parmi les premières équipes parties. Ainsi Denis Menchov (Rabobank) et Alessandro Ballan (Lampre-NGC) ont chuté dans l'un des premiers virages situé au coin du parc du Peyrou, dans le centre de Montpellier. L'équipe la plus touchée reste néanmoins l'équipe BBox Bouygues Telecom qui a connu quatre chutes ou sorties de route (dont trois simultanées dans le virage avant le mas des Quatre-Pilas, au kilomètre 17) ainsi que deux crevaisons. Au même virage du kilomètre 17, le Néerlandais Piet Rooijakkers abandonne après sa sortie de route : il est évacué vers l'hôpital de Montpellier, victime d'une fracture ouverte de l'avant-bras et un traumatisme crânien[4].

Cette étape du Tour de France avait deux enjeux majeurs : la lutte pour la victoire d'étape et pour le maillot jaune (principalement entre Fabian Cancellara et Lance Armstrong) et l'établissement des premiers écarts importants entre les prétendants au maillot jaune final.

Concernant le premier enjeu, la logique a plus ou moins été respectée. Astana et Garmin-Slipstream étaient données favorites de ce contre-la-montre et ce sont elles que l'on retrouve aux deux premières places à l'arrivée : Astana 1re et Garmin-Slipstream 2e. Ces résultats sont tout de même à commenter.

L'équipe Garmin-Slipstream a parcouru les trois-quarts du contre-la-montre à seulement cinq équipiers (sachant que le temps final d'un contre-la-montre par équipes est pris à l'arrivée du cinquième coureur), les quatre autres ayant été lâchés dès les dix premiers kilomètres. L'équipe signe pourtant le deuxième temps à l'arrivée, reléguant la Team Saxo Bank à plus de 25 secondes. Astana n'a jamais paru vraiment inquiétée durant cette étape, terminant avec 17 secondes d'avance sur les rouleurs de Garmin-Slipstream.

Cette étape a donné lieu à la lutte pour le maillot jaune. En effet, sachant qu'Astana était donnée favorite, la question était de savoir si elle pourrait reprendre 40 secondes à la Team Saxo Bank de Fabian Cancellara (contraint de ne pas être à 100 % pour permettre à Andy Schleck, leader de l'équipe au général et non spécialiste du contre-la-montre, de suivre la cadence et de ne pas perdre trop de temps au général). Si Astana réussissait son pari, Lance Armstrong (coureur de l'équipe le mieux classé) revêtirait le maillot jaune, quatre ans après sa dernière victoire.

De ce point de vue, le suspense a duré jusqu'après l'étape. En effet, l'équipe Astana termine avec exactement 40 secondes d'avance sur la Team Saxo Bank, ce qui place Fabian Cancellara et Lance Armstrong dans le même temps. Il a ainsi fallu patienter quelques minutes après la fin de l'étape pour connaître le résultat : Fabian Cancellara conserve son maillot jaune au bénéfice d'un nombre de millièmes inférieur à celui de Lance Armstrong lors du contre-la-montre de Monaco.

Concernant le second enjeu, les premiers écarts se sont en effet créés car seuls les frères Schleck de la Team Saxo Bank ont pu limiter la casse en ne concédant que 40 secondes aux favoris d'Astana. Les autres prétendants ont tous été relégués au-delà de la minute.

Alors que les Pyrénées se profilent, Contador et Armstrong sont les grands vainqueurs de ces premiers jours de course puisqu'ils ont acquis une avance non négligeable sur leurs adversaires. Néanmoins, il faudra attendre les premières étapes de montagne pour avoir une réelle idée de l'état de forme de tous ces coureurs.

Classements intermédiairesModifier

Grabels, 9 kmModifier

Équipe Pays Temps
1 Caisse d'épargne   Espagne 12 min 35 s
2 Astana   Kazakhstan + 7 s
3 Garmin-Slipstream   États-Unis + 7 s
4 Team Katusha   Russie + 9 s
5 Liquigas   Italie + 12 s
6 Team Saxo Bank   Danemark + 19 s
7 Team Columbia-HTC   États-Unis + 13 s
8 AG2R La Mondiale   France + 29 s
9 Cervélo TestTeam   Suisse + 29 s
10 Euskaltel-Euskadi   Espagne + 35 s
Équipe Pays Temps
11 Quick Step   Belgique + 41 s
12 Silence-Lotto   Belgique + 48 s
13 La Française des Jeux   France + 52 s
14 Rabobank   Pays-Bas + 53 s
15 Team Milram   Allemagne + 1 min 01 s
16 Lampre-NGC   Italie + 1 min 02 s
17 BBox Bouygues Telecom   France + 1 min 04 s
18 Skil-Shimano   Pays-Bas + 1 min 04 s
19 Cofidis   France + 1 min 17 s
20 Agritubel   France + 2 min 04 s

Murviel-lès-Montpellier, 19,5 kmModifier

Équipe Pays Temps
1 Astana   Kazakhstan 25 min 27 s
2 Garmin-Slipstream   États-Unis + 23 s
3 Liquigas   Italie + 34 s
4 Team Saxo Bank   Danemark + 38 s
5 Caisse d'Épargne   Espagne + 42 s
6 Team Columbia-HTC   États-Unis + 50 s
7 Team Katusha   Russie + 53 s
8 AG2R La Mondiale   France + 1 min 01 s
9 Cervélo TestTeam   Suisse + 1 min 04 s
10 Euskaltel-Euskadi   Espagne + 1 min 17 s
Équipe Pays Temps
11 Team Milram   Allemagne + 1 min 25 s
12 Rabobank   Pays-Bas + 1 min 33 s
13 Lampre-NGC   Italie + 1 min 37 s
14 Quick Step   Belgique + 1 min 41 s
15 La Française des Jeux   France + 1 min 44 s
16 Silence-Lotto   Belgique + 1 min 50 s
17 Cofidis   France + 2 min 14 s
18 BBox Bouygues Telecom   France + 2 min 47 s
19 Agritubel   France + 2 min 53 s
20 Skil-Shimano   Pays-Bas + 3 min 46 s

Pignan, 30,7 kmModifier

Équipe Pays Temps
1 Astana   Kazakhstan 37 min 32 s
2 Garmin-Slipstream   États-Unis + 17 s
3 Team Saxo Bank   Danemark + 41 s
4 Liquigas   Italie + 48 s
5 Team Columbia-HTC   États-Unis + 57 s
6 Team Katusha   Russie + 1 min 09 s
7 Caisse d'épargne   Espagne + 1 min 11 s
8 Cervélo TestTeam   Suisse + 1 min 25 s
9 AG2R La Mondiale   France + 1 min 26 s
10 Euskaltel-Euskadi   Espagne + 1 min 36 s
Équipe Pays Temps
11 Quick Step   Belgique + 1 min 48 s
12 Rabobank   Pays-Bas + 1 min 49 s
13 Team Milram   Allemagne + 2 min 02 s
14 Silence-Lotto   Belgique + 2 min 03 s
15 La Française des Jeux   France + 2 min 28 s
16 Cofidis   France + 2 min 38 s
17 Lampre-NGC   Italie + 2 min 59 s
18 Agritubel   France + 3 min 43 s
19 BBox Bouygues Telecom   France + 4 min 11 s
20 Skil-Shimano   Pays-Bas + 4 min 54 s

Classement de l'étapeModifier

Équipe Pays Temps
1 Astana   Kazakhstan 46 min 29 s
2 Garmin-Slipstream   États-Unis + 18 s
3 Team Saxo Bank   Danemark + 40 s
4 Liquigas   Italie + 58 s
5 Team Columbia-HTC   États-Unis + 58 s
6 Team Katusha   Russie + 1 min 23 s
7 Caisse d'épargne   Espagne + 1 min 29 s
8 Cervélo TestTeam   Suisse + 1 min 37 s
9 AG2R La Mondiale   France + 1 min 48 s
10 Euskaltel-Euskadi   Espagne + 2 min 09 s
Équipe Pays Temps
11 Rabobank   Pays-Bas + 2 min 20 s
12 Quick Step   Belgique + 2 min 26 s
13 Silence-Lotto   Belgique + 2 min 35 s
14 La Française des Jeux   France + 2 min 46 s
15 Team Milram   Allemagne + 2 min 48 s
16 Cofidis   France + 2 min 58 s
17 Lampre-NGC   Italie + 3 min 24 s
18 Agritubel   France + 4 min 17 s
19 BBox Bouygues Telecom   France + 4 min 41 s
20 Skil-Shimano   Pays-Bas + 5 min 23 s

Classement généralModifier

Classement général à la 4e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Fabian Cancellara   SUI Team Saxo Bank en 10 h 38 min 7 s
2e Lance Armstrong USA Astana   m.t.
3e Alberto Contador ESP Astana   + 19 s
4e Andreas Klöden GER Astana   + 23 s
5e Levi Leipheimer USA Astana   + 31 s
6e Bradley Wiggins GBR Garmin-Slipstream + 38 s
7e Haimar Zubeldia ESP Astana   + 51 s
8e Tony Martin   GER Team Columbia-HTC + 52 s
9e David Zabriskie USA Garmin-Slipstream + min 6 s
10e David Millar GBR Garmin-Slipstream + min 7 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Mark Cavendish   GBR Team Columbia-HTC 70 points
2e Thor Hushovd NOR Cervélo TestTeam 54 pts
3e Samuel Dumoulin FRA Cofidis 36 pts

Classement de la montagneModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Jussi Veikkanen   FIN La Française des jeux 9 points
2e Tony Martin   GER Columbia-HTC 6 pts
3e Koen de Kort NED Skil-Shimano 6 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tony Martin   GER Team Columbia-HTC en 10 h 38 min 59 s
2e Roman Kreuziger CZE Liquigas + 39 s
3e Vincenzo Nibali ITA Liquigas + 44 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Astana     Kazakhstan en 30 h 20 min 33 s
2e Team Saxo Bank   Danemark + min 33 s
3e Team Columbia-HTC   États-Unis + min 45 s

CombativitéModifier

Non-attribué

AbandonsModifier

  • Piet Rooijakkers au kilomètre 17 : sortie de route et blessures avec évacuation vers un hôpital[4].

À côté de la courseModifier

 
Nathalie Vincent, Richard Virenque et Patrick Poivre d'Arvor au départ de l'étape du Cœur.

Avant le début de l'étape, des personnalités françaises ont couru le contre-la-montre à vélo dans le cadre de la septième « Étape du Cœur » qui promeut l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque[9].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Carte du parcours publiée dans Harmonie n° 261, édition Montpellier Agglomération, avril 2009.
  2. Le parcours passe de 64 mètres d'altitude à Grabels à 160 mètres à Bel-Air ; points d'altitude donnés par la carte topographique n° 2743 ET Montpellier 1/25 000e, éditée par l'Institut géographique national, 2004.
  3. a b et c Points d'altitude donnés par la carte topographique n° 2743 ET Montpellier 1/25 000e, éditée par l'Institut géographique national, 2004.
  4. a b et c Images de l'accident de Rooijakkers par Bruno Campels et légende parues dans Midi libre, 8 juillet 2009 et L'Équipe, 8 juillet 2009.
  5. D'après la présentation de l'étape sur le site officiel du Tour de France ; page consultée le 6 juillet 2009.
  6. CLM: Les horaires de départ, site d'Eurosport ; page consultée le 7 juillet 2009.
  7. L'équipe Quick Step court à huit cyclistes à la suite de l'abandon de Jurgen Van de Walle au départ de la 3e étape.
  8. Prévisions pour les étapes du Tour de France 2009, site de Météo-France ; page consultée le 7 juillet 2009.
  9. « Les stars en selle pour la bonne cause », Midi libre, 8 juillet 2009.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :