Ouvrir le menu principal

44e division d'infanterie (France)

Création et différentes dénominationsModifier

Chefs de la 44e division d'infanterieModifier

  • 11 -  : général Soyer
  • -  : général de Vassart d'Andernay
  • 1939 - 1940 : général Robert Boissau

Première Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

  • Infanterie :
97e régiment d'infanterie d'août à
157e régiment d'infanterie d'août à
159e régiment d'infanterie d'août à
163e régiment d'infanterie d'août à
  • Cavalerie :
4 escadrons du 4e régiment de chasseurs d'Afrique d'août à
  • Artillerie :
4 groupes de 75 d'août à
  • Génie :
compagnies 14/13, 14/17 et 14/22 du 4e régiment du génie

HistoriqueModifier

Mobilisée dans les 14e et 15e régions militaires.

1914Modifier

 : combat le long de l'Ill, d'Altkirch à Illfurth. Occupation du terrain conquis.

RattachementModifier

  • Affectation organique : isolée d'août à

L'Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

Le la 44e D.I., sous les ordres du général Robert Boissau, est intégrée à la Ve armée.

À cette date la 44e division d'infanterie se compose des :

  • 6e régiment d'infanterie
  • 173e demi-brigade d'infanterie alpine dont dépend le 315e régiment d'infanterie alpine
  • 26e demi-brigade de chasseurs alpins
  • 91e régiment d'artillerie divisionnaire
  • 291e régiment d'artillerie lourde divisionnaire
  • 41e groupe de reconnaissance de division d'infanterie
  • et de tous les services (Sapeurs mineurs, télégraphique, compagnie auto de transport, groupe sanitaire divisionnaire, groupe d'exploitation etc.)

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier