Ouvrir le menu principal

Les chefs de la 40e division d'infanterieModifier

  • 15 juillet 1894 : général Florentin
  • 9 novembre 1897 - 12 décembre 1900 : général Tournier
  • .
  • 13 janvier 1901 - 29 janvier 1904 : général Lelorrain
  • .
  • 5 février 1904 - 9 janvier 1908 : général Lelong
  • .
  • 26 janvier 1908 - 30 mai 1911 : général Perruchon
  • .
  • 16 juin 1911 : général Brun d'Aubignosc
  • 14 mai 1912 : général Hache
  • 25 août 1914 : général Leconte
  • 17 décembre 1916 - septembre 1917 : général Bernard
  • .
  • 5 mars 1918 - 11 janvier 1921 : général Génin
  • 9 février 1921 - 11 juillet 1924 : général Nayral Maurin de Bourgon
  • .
  • 1939 - 1940 : général Duron

Première Guerre mondialeModifier

Composition au cours de la guerreModifier

  • Infanterie :
25e Bataillon de Chasseurs à Pied d'août 1914 à juin 1915 (transféré à la 127e D.I.)
26e Bataillon de Chasseurs à Pied d'août 1914 à janvier 1915 (transféré à la 12e D.I. puis à la 127e D.I. en juin 1915)
29e Bataillon de Chasseurs à Pied d'août 1914 à juin 1915 (transféré à la 127e D.I.)
154e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à décembre 1916 (transféré à la 165e D.I.)
155e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à décembre 1916 (transféré à la 165e D.I.)
150e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918
161e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918
304e régiment d'infanterie d'octobre 1914 à décembre 1914 (en provenance de la 54 D.I. et transféré à la 67 D.I.)
251e Régiment d'Infanterie de décembre 1916 à novembre 1918 (en provenance de la 68e D.I.)
  • Cavalerie :
2 escadrons du 10e régiment de dragons de janvier 1915 à janvier 1917
1 escadron du 20e régiment de chasseurs à cheval de janvier 1917 à novembre 1918
  • Artillerie :
3 groupes de 75 du 40e régiment d'artillerie de campagne d'août 1914 à novembre 1918
104e batterie de 58 du 46e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à janvier 1918
101e batterie de 58 du 40e régiment d'artillerie de campagne de janvier à novembre 1918
5e groupe de 155c du 132e régiment d'artillerie lourde de juillet à novembre 1918
  • Génie :
compagnie 6/2 du 9e régiment du génie
1 bataillon du 145e Régiment d'Infanterie Territoriale d'août à novembre 1918

HistoriqueModifier

Mobilisée dans la 6e Région

1914Modifier

22 août : combats vers Fillières, Ville-au-Montois, et Mercy-le-Haut.
31 août : mouvement vers Romagne-sous-Montfaucon. À partir du 1er septembre, continuation du mouvement de repli, par Ivoiry et Rampont, vers Érize-la-Petite.
6 – 14 septembre : Bataille de Revigny : combats dans la région Deuxnouds-devant-Beauzée, Courcelles-sur-Aire, Neuville-en-Verdunois. À partir du 14 septembre, poursuite, par Souilly et Belleray, jusqu'au nord de Verdun, vers Gremilly et Ville-devant-Chaumont ; puis stabilisation.
  • 20 septembre - 17 décembre : retrait du front et mouvement, par Eix, vers Troyon-sur-Meuse ; engagée aussitôt dans la région Lamorville, Seuzey, puis stabilisation et occupation d'un secteur vers Maizey et Seuzey.
16 - 17 novembre : attaques françaises.
  • 17 décembre 1914 - 9 janvier 1915 : retrait du front ; repos vers Souilly.

1915Modifier

29 janvier : attaque allemande au bois de la Gruerie
7 février : nouvelles attaques allemandes vers Bagatelle. En mars, avril et mai, actions réciproques répétées.
20 et 21 juin : violente attaque allemande de part et d'autre de la route de Binarville à Vienne-le-Château, et contre-attaques françaises.
30 juin : attaque allemande vers Bagatelle, contre-attaques françaises.
3 juillet : front réduit, à droite, jusqu'au nord de la Houyette.
  • 7 - 14 juillet : retrait du front ; repos au sud de Sainte-Menehould.
  • 14 juillet - 11 août : mouvement vers le front. Tenue prête à intervenir, pendant les attaques françaises des 14 et 15 juillet, au nord de Vienne-le-Château. À partir du 17 juillet, occupation d'un secteur vers le Four de Paris et la Fontaine aux Charmes :
2 août : attaque allemande vers la Fontaine aux Charmes.
  • 11 - 29 août : retrait du front et transport par V.F. de Sainte-Menehould dans la région de Jalons : repos.
  • 29 août - 25 septembre : mouvement vers le front ; puis, à partir du 31 août, occupation d'un secteur au nord de Saint-Hilaire-le-Grand : préparatifs d'attaque.
  • 25 septembre - 30 décembre : engagée du 25 septembre au 6 octobre dans la seconde bataille de Champagne violents combats au nord de Saint-Hilaire-le-Grand, puis occupation et organisation du terrain conquis.

1916Modifier

  • 30 décembre 1915 - 21 février 1916 : retrait du front. Repos vers Matougues, puis vers Sarry ; instruction. À partir du 10 février : mouvement vers la région de Mourmelon-le-Grand ; travaux.
  • 21 - 29 février : transport par V.F. vers Somme-Tourbe et occupation d'un secteur vers Tahure et la Courtine.
  • 29 février - 15 mars : retrait du front : instruction vers Somme-Vesle. À partir du 8 mars : transport par camions dans la région de Verdun.
  • 15 mars - 8 avril : engagée dans la Bataille de Verdun, entre la Meuse et Béthincourt (Mort-Homme) : nombreuses actions locales.
  • 8 - 22 avril : retrait du front, repos vers Ippécourt. (Des éléments, en secteur dès le 15, participent, le 20 avril, à l'attaque sur le bois des Corbeaux.)
  • 22 avril - 1er mai : occupation du secteur la Meuse, la Hayette (Bataille de Verdun)
29 et 30 avril : attaques françaises au nord de Cumières.
  • 1er - 23 mai : retrait du front (éléments laissés en ligne jusqu'au 5 mai) ; repos dans la région de Combles.
  • 23 mai - 2 juin : réoccupation du secteur la Meuse, la Hayette (Bataille de Verdun)
23, 24, 29 et 30 mai : violentes attaques allemandes sur le Mort-Homme.
  • 2 - 20 juin : retrait du front (éléments laissés en ligne jusqu'au 7 juin); repos vers Combles. À partir du 13 juin, transport par camions dans la région de Void ; repos.
  • 20 juin - 3 août : mouvement vers le front ; occupation d'un secteur entre Saint-Agnant et la Meuse.
  • 3 - 21 août : retrait du front ; transport par V.F. de la région de Void, dans celle de Baccarat. À partir du 7 août, occupation d'un secteur entre la Chapelotte et la vallée de la Vezouze.
  • 21 août - 20 septembre : retrait du front et mouvement vers le camp de Saffais ; repos et instruction. À partir du 10 septembre, transport par V.F. de la région Blainville-sur-l'Eau, Bayon, Charmes, dans celle de Conty ; repos et instruction vers Hardivillers.
  • 20 septembre - 18 octobre : mouvement vers le front. Engagée, à partir du 30 septembre, dans la Bataille de la Somme, vers Frégicourt et le bois de Saint-Pierre-Vaast.
1er, 3 et 4 octobre : attaques françaises sur le bois de Saint-Pierre Vaast.
7 - 15 octobre : progression et prise de Sailly.
17 octobre : attaque allemande sur Sailly.
  • 18 octobre - 5 novembre : retrait du front ; repos vers Gournay-en-Bray.
  • 5 - 17 novembre : transport par camions vers le front. Engagée à nouveau, à partir du 7, dans la Bataille de la Somme, vers Saillisel et le nord de Rancourt.
6 et 10 novembre : attaques françaises sur Saillisel ; le 11 novembre, prise de Saillisel.
15 novembre : attaque allemande.
  • 17 - 24 novembre : retrait du front ; repos au nord de Poix.
  • 24 novembre - 26 décembre : transport par V.F. dans la région de Château-Thierry : repos. À partir du 7 décembre, instruction au camp de Dravegny.

1917Modifier

  • 26 décembre 1916 - 28 janvier 1917 : transport par V.F. dans la région de Sainte-Menehould, et, à partir du 29 décembre, occupation d'un secteur entre l'Aisne et Maisons de Champagne.
  • 28 janvier - 14 avril : retrait du front ; mouvement par étapes, par Vanault-les-Dames, vers Avize et Ville-en-Tardenois ; repos, instruction et travaux préparatoires à l'offensive.
  • 14 - 22 avril : mouvement vers Châlons-le-Vergeur et occupation d'un secteur entre Sapigneul et l'Aisne.
15 avril : Bataille du Chemin des Dames, attaque de la cote 108 et du mont de Sapigneul.
  • 22 avril - 14 mai : retrait du front ; repos vers Romigny.
  • 14 mai - 6 juin : mouvement vers Châlons-le-Vergeur ; puis, à partir du 17 mai, occupation d'un secteur dans la région Berry-au-Bac, la Miette.
  • 6 juin - 21 juillet : retrait du front, puis mouvement, par Montmort, vers le camp de Mailly ; repos et instruction. À partir du 8 juillet, transport par V.F. vers Maxey-sur-Vaise et Vaucouleurs : repos et instruction.
  • 21 juillet - 7 août 1917 : transport par camions dans la région de Verdun ; occupation d'un secteur vers Damloup et le bois de Caurières.
  • 7 - 27 août : retrait du front ; repos et instruction vers Dugny-sur-Meuse.
  • 27 août - 24 septembre : occupation d'un secteur vers l'ouest de Beaumont et le bois des Fosses. Éléments engagés le 8 septembre (2e offensive de Verdun).
  • 24 septembre - 15 octobre : retrait du front ; repos vers Maxey-sur-Vaise et Vaucouleurs. À partir du 4 octobre, mouvement par étapes vers le camp de Bois l'Évêque ; repos et instruction.
  • 15 octobre 1917 - 23 mai 1918 : transport par camions vers le front, puis occupation d'un secteur vers Clémery et le bois le Prêtre.

1918Modifier

6 juin : nouvelle attaque allemande repoussée dans cette région. À partir du 15 juillet, engagée dans la 4e Bataille de Champagne : résistance aux offensives allemandes vers le bois du Roi, Fleury-la-Rivière, Cuchery et Baslieux-sous-Châtillon.
  • 20 juillet - 21 août : retrait du front et repos dans la région de Pleurs ; puis, à partir du 25 juillet, transport par V.F. dans celle de Charmes ; repos et instruction.
  • 21 août - 15 octobre : mouvement vers le front ; occupation d'un secteur vers Bezange-la-Grande et Brin.
  • 15 - 26 octobre : retrait du front ; puis repos vers Rosières-aux-Salines. À partir du 19 octobre, transport par camions dans la région de Possesse ; repos et instruction.
  • 26 octobre - 11 novembre : mouvement, par Hans et Bourcq, vers Vouziers. À partir du 30 octobre, participation à l'offensive. Engagée, vers Vouziers et Condé-lès-Vouziers, jusqu'au 5 novembre, dans la Bataille du Chesne et de Buzancy, puis, jusqu'au 11, dans la Poussée vers la Meuse (poursuite vers Sedan), se trouve vers Sedan au moment de l'armistice.

RattachementsModifier

  • Affectation organique :
6e CA d'août 1914 à janvier 1915
32e CA de janvier 1915 à novembre 1918
13 juin 1916 – 3 janvier 1917
6 – 11 juin 1917
5 janvier – 26 mars 1918
8 mars – 13 juin 1916
8 juillet – 24 septembre 1917
2 août 1914 – 11 août 1915
11 août 1915 – 8 mars 1916
3 janvier – 5 février 1917
11 juin – 8 juillet 1917
28 – 29 mai 1918
19 octobre – 11 novembre 1918
5 février – 21 avril 1917
21 mai – 6 juin 1917
29 mai – 23 juillet 1918
23 – 27 juillet 1918
24 septembre 1917 – 5 janvier 1918
26 mars – 28 mai 1918
27 juillet – 19 octobre 1918
21 avril – 21 mai 1917

L'Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

Formée le 30 mai 1940 à partir des 1re et 2e Division Légère de Chasseurs la 40e DI, sous les ordres du général Durand, est rattachée à la réserve du GQG.

À cette date la 40e division d'infanterie se compose de :

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

La 40° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)