Ouvrir le menu principal

3e étape du Tour d'Italie 2011

Article général Pour un article plus général, voir Tour d'Italie 2011.

Tour d'Italie 2011
3e étape :
Reggio d'Émilie à Rapallo
Image illustrative de l’article 3e étape du Tour d'Italie 2011
Vue panoramique de Rapallo
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Espagne Ángel Vicioso 3 h 57 min 38 s
(43,680 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Royaume-Uni David Millar m.t.
TroisièmeDrapeau : Espagne Pablo Lastras m.t.
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Royaume-Uni David Millar 10 h 04 min 29 s
DeuxièmeDrapeau : Espagne Ángel Vicioso + 7 s
TroisièmeDrapeau : Biélorussie Kanstantsin Siutsou + 9 s
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Italie Alessandro Petacchi 28 pts
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Italie Gianluca Brambilla 5 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Belgique Jan Bakelandts 10 h 04 min 58 s
ÉquipesDrapeau : États-Unis Garmin-Cervélo 29 h 31 min 38 s
Équipes aux pointsDrapeau : États-Unis Garmin-Cervélo 73 pts
Sprints volantsDrapeau : Allemagne Sebastian Lang 5 pts
CombativitéDrapeau : Espagne Ángel Vicioso 6 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Espagne Ángel Vicioso 4 pts
ÉchappéeDrapeau : Allemagne Sebastian Lang 219 pts
Chronologie

La 3e étape du Tour d'Italie 2011 s'est déroulée le lundi . Reggio d'Émilie est la ville de départ et Rapallo la ville d'arrivée. Le parcours se déroule sur un distance de 173 km. L'étape est endeuillée par la chute terrible de Wouter Weylandt suivie de son décès.

L'Espagnol Ángel Vicioso (Androni Giocattoli-CIPI) remporte cette étape, tandis que le Britannique David Millar (Garmin-Cervélo) s'empare du maillot rose[1].

Profil de l'étapeModifier

Cette 3e étape se déroule sur un profil plat hormis la côte de Madonna delle Grazie situé à 9 kilomètres de l'arrivée. Même si les sprinteurs peuvent s'imposer, la dernière ascension peut-être décisive pour la victoire d'un groupe d'échappés.

Déroulement de la courseModifier

Les coureurs ont à affronter un final difficile avec trois cols et côtes. En début d'étape, les équipes de sprinteur cadenassent le peloton, empêchant les échappées de prendre une avance suffisante. Quatre hommes s'extirpent du peloton : Davide Ricci Bitti (Farnese Vini), Ángel Vicioso (Androni Giocattoli-CIPI), Bart De Clercq (Omega Pharma-Lotto) et le néo-professionnel italien Gianluca Brambilla (Colnago-CSF Inox).

Leur avance croît ensuite jusqu'à 5 minutes 50 secondes mais à l'approche du Passo del Bocco premier col de ce giro 2011, l'écart décroît rapidement. Les équipes de sprinteurs parviennent à se rapprocher suffisamment pour espérer reprendre les fuyards. Derrière, Fabio Duarte est victime d'une chute sans gravité. Gianluca Brambilla passe en tête au sommet. La descente s'effectue sur le versant le plus pentu et le moins protégé car au contraire du versant escaladé, il ne dispose pas de ravin qui pourrait faire échappatoire en cas de chute à grande vitesse. Les échappés se dirigent vers Rapallo avec une avance proche d'une minute. Le peloton se lance dans l'étroite descente. L'étroitesse conduit les attardés à prendre des risques importants pour rentrer sur le peloton.

Les échappés sont repris dans l'avant dernière côte à la suite d'une attaque de Fabian Wegmann qui ne creuse pas l'écart sur le peloton, totalement désorganisé par la chute qui s'est produite dans la descente. Un petit groupe de cinq coureurs parvient à garder 18 secondes d'avance sur un peloton qui ne parvient pas à combler l'écart. Ángel Vicioso s'impose au sprint devant David Millar qui prend le maillot rose. Le peloton, qui est revenu à 21 secondes, est réglé par Sacha Modolo (Colnago-CSF Inox) qui devance Fabio Taborre (Androni Giocattoli-CIPI). Les favoris sont restés bloqués derrière et perdent beaucoup de temps[2].

Chute mortelle de Wouter WeylandtModifier

La victoire de Vicioso est éclipsée par la mort de Wouter Weylandt, à la suite d'une chute dans la descente du Passo Del Bocco, la première côte de l'étape.

Il s'agit de la première chute mortelle sur le Giro depuis 25 ans et la première sur un grand Tour depuis Fabio Casartelli sur le Tour de France 1995. La dernière chute mortelle sur le giro était celle d'Emilio Ravasio dans un ravin en Sicile lors de la première étape du Giro 1986[3] le . Il est décédé deux semaines plus tard des suites de ses blessures.

Il s'agit du quatrième décès sur chute après Orfeo Ponsin en 1952, Juan Manuel Santisteban mort en 1976 après avoir percuté une glissière de sécurité en pleine descente et Emilio Ravasio en 1986. Le dernier décès dans une course professionnelle remonte au mois de , quand le jeune Thomas Casarotto avait été percuté par un chauffard lors de la troisième étape du Tour du Frioul[4].

CôtesModifier

  • 1. Côte du Passo del Bocco, 3e catégorie (kilomètre 133,3)
Premier   Gianluca Brambilla 5 pts
Deuxième   Pavel Brutt 3 pts
Troisième   Bart De Clercq 2 pts
Quatrième   Davide Ricci Bitti 1 pts
  • 2. Côte de Madonna delle Grazie, 4e catégorie (kilomètre 164,0)
Premier   Christophe Le Mével 3 pts
Deuxième   Pablo Lastras 2 pts
Troisième   Daniel Moreno 1 pts

Sprint volantModifier

  • Sprint volant à Chiavari (kilomètre 160,1)
Premier   Matteo Tosatto 5 pts
Deuxième   Marco Marzano 4 pts
Troisième   Alberto Contador[n 1] 3 pts
Quatrième   Aliaksandr Kuschynski 2 pts
Cinquième   Stefano Garzelli 1 pts

Classement de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Alessandro Petacchi   Lampre-ISD 28 pts
2   Ángel Vicioso Androni Giocattoli-CIPI 25 pts
3   David Millar   Garmin-Cervélo 20 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Gianluca Brambilla   Colnago-CSF Inox 5 pts
2   Christophe Le Mével Garmin-Cervélo 3 pts
3   Sebastian Lang Omega Pharma-Lotto 3 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
  Jan Bakelandts   Omega Pharma-Lotto en 10 h 04 min 58 s
  Eros Capecchi Liquigas-Cannondale + 2 s
  Diego Ulissi Lampre-ISD 4 s

Classement par équipes aux tempsModifier

Équipe Temps
  Garmin-Cervélo en 29 h 31 min 38 s
  Team HTC-Highroad + 18 s
  Liquigas-Cannondale 28 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Équipe Points
  Garmin-Cervélo 73 pts
  Androni Giocattoli-CIPI 49 pts
  Liquigas-Cannondale 47 pts

AbandonModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cyclisme - Giro d’Italia - Le rose et le noir sur eurosport.fr
  2. « Tour d'Italie : Vicioso vainqueur dans l'effroi », sur velochrono.fr,
  3. (it) « Storia di Emilio Ravasio », sur ciclomuseo-bartali.it,
  4. « Thomas Casarotto est mort », sur directvelo.com,
Notes 
  1. Alberto Contador a été déclassé en février 2012 par le tribunal arbitral du sport.

Liens externesModifier