31e législature du Québec

30e législature 31e législature 32e législature
Gouvernement Bourassa Gouvernement Lévesque
1976 1977 1978 1979 1980 1981

La 31e législature du Québec a été élue lors de l'élection générale québécoise de 1976 tenue le . Elle a duré jusqu'au , date de sa dissolution pour permettre l'élection générale québécoise de 1981. Elle a porté au pouvoir le premier gouvernement du Parti québécois de l'histoire du Québec, avec à sa tête, René Lévesque.

La législature a été marquée par un grand nombre de projets de loi à saveur sociale.

Projets de loi marquantsModifier

Durant la 31e législature, il s'est tenu six sessions parlementaires.

1re sessionModifier

La 1re session parlementaire a duré du au .

2e sessionModifier

La 2e session parlementaire a duré du au .

  • Projet de loi 2 sur le financement des partis politiques (déposé le )[1].
  • Projet de loi sur l'assurance automobile (déposé le )[2].
  • Projet de loi 101, Charte de la langue française (déposé le )[2].
  • Projet de loi anti-briseurs de grève, dite loi anti-scabs (déposé le )[2].

3e sessionModifier

La 3e session parlementaire a duré du au .

4e sessionModifier

La 4e session parlementaire a duré du au .

5e sessionModifier

La 5e session parlementaire s'est déroulé le .

6e sessionModifier

La 6e session parlementaire a duré du au , date de la dissolution de la législature.

ChronologieModifier

1976Modifier

1977Modifier

1978Modifier

  • Le député William Shaw siège comme indépendant à partir du .
  • Bryce Mackasey démissionne le .
  • Reed Scowen est élu dans Notre-Dame-de-Grâce le .
  • Camil Samson est élu sous la bannière du Ralliement créditiste du Québec, mais siège comme chef du parti qu'il fonde, Les démocrates, à partir du . Il passe finalement au Parti libéral du Québec le .
  • Zoël Saindon démissionne le .
  • Raymond Garneau démissionne le .

1979Modifier

  • Jean-Guy Cardinal décède en fonction le .
  • Fabien Roy démissionne le à la suite de sa nomination comme chef du Parti Crédit social du Canada.
  • a et b Jean-Claude Rivest et Claude Ryan sont élus députés lors de l'élection partielle du .
  • Robert Burns démissionne le .
  • Claude Dubois passe de l'Union nationale au Parti libéral le .
  • Rodrigue Tremblay décide de siéger comme indépendant le .
  • Victor Goldbloom démissionne le .
  • Hermman Mathieu, George Lalande et Solange Chaput-Rolland, trois libéraux, sont élus lors de l'élection du .
  • Le libéral Herbert Marx est élu lors de l'élection partielle du .
  • Maurice Bellemare démissionne le .

1980Modifier

  • L'unioniste Fernand Grenier démissionne le pour se présenter à l'élection fédérale de 1980.
  • L'unioniste Armand Russell démissionne le pour se présenter à l'élection fédérale de 1980.
  • Le libéral André Raynauld démissionne le .
  • Jean Alfred décide de siéger comme indépendant le , mais revient au caucus du Parti québécois le .
  • Camil Samson est élu sous la bannière du Ralliement créditiste du Québec, mais siège comme chef du parti qu'il fonde, Les démocrates, à partir du . Il passe finalement au Parti libéral du Québec le .
  • L'unioniste Rodrigue Biron joint le Parti québécois le .
  • Fabien Bélanger, Pierre Paradis, Camille Picard et Pierre Fortier, quatre libéraux, sont élus lors de l'élection partielle du .

1981Modifier

  • Le péquiste Jacques Couture démissionne le .
  • Le péquiste Guy Joron démissionne le .
  • Jean Alfred décide de siéger comme indépendant le , mais revient au caucus du Parti québécois le .

Conseil des ministresModifier

Le gouvernement de René Lévesque a été formé le . Il comportait, lors de sa formation, en plus de René Lévesque, XXX ministres (XX hommes et 1 femme). Il a été modifié à quelques reprises durant la législature.

Conseil des ministres durant la 31e législature du Québec
Fonction Titulaire
Premier ministre et président du Conseil exécutif René Lévesque
Vice-premier ministre Jacques-Yvan Morin
Affaires culturelles Louis O'Neill ( - )
Denis Vaugeois ( - )
Affaires intergouvernementales Claude Morin
Affaires municipales  Guy Tardif ( - )
Jacques Léonard ( - )
Affaires parlementaires (Ministre délégué) Claude Charron ( - )
Affaires sociales Denis Lazure
Agriculture Jean Garon ( - )
(remplacé ensuite par Agriculture, Pêcheries et Alimentation)
Agriculture, Pêcheries et Alimentation Jean Garon ( - )
Aménagement (Ministre d'État) Jacques Léonard ( - )
Guy Tardif ( - )
Communications Louis O'Neill ( - )
Denis Vaugeois ( - )
Clément Richard ( - )
Condition féminine (Ministre d'État) Lise Payette ( - )
Consommateurs, Coopératives et Institutions financières Lise Payette ( - )
Guy Joron ( - )
Pierre Marc Johnson ( - )
(voir Habitation)
Développement culturel (Ministre d'État) Camille Laurin ( - )
(voir Développement culturel et scientifique)
Développement culturel et scientifique (Ministre d'État) Camille Laurin ( - )
Jacques-Yvan Morin ( - )
Développement économique (Ministre d'État) Bernard Landry ( - )
Développement social (Ministre d'État) Pierre Marois ( - )
Lise Payette ( - )
Éducation Jacques-Yvan Morin( - )
Camille Laurin ( - )
À COMPLÉTER

Évolution des députés par partiModifier

Évolution du nombre de députés par parti
Période Parti québécois Libéral Union nationale Ralliement créditiste Parti national populaire Les démocrates
(Démocrate créditiste)
Indépendant
à 71 26 11 1 1 - -
à 71 26 10 1 1 - 1
à 71 25 10 1 1 - 1
à 71 26 10 1 1 - 1
à 71 26 10 0 1 1 1
à 71 24 10 0 1 1 1
à 70 24 10 0 1 1 1
à 70 26 10 0 0 1 1
à 69 26 10 0 0 1 1
à 68 25 9 0 0 1 2
à 68 24 9 0 0 1 2
à 68 28 9 0 0 1 2
à 68 28 8 0 0 1 2
à 68 28 6 0 0 1 2
à 68 27 6 0 0 1 2
à 67 27 6 0 0 1 2
à 67 28 6 0 0 0 2
à 68 32 5 0 0 0 2
à 67 32 5 0 0 0 2
à 66 32 5 0 0 0 2
67 32 5 0 0 0 2

Liste des députésModifier

Liste des députés ayant siégé durant la 31e législature du Québec
Nom Parti Circonscription
     Jean-Paul Bordeleau Parti québécois Abitibi-Est
     François Gendron Parti québécois Abitibi-Ouest
     Thérèse Lavoie-Roux Libéral Acadie
     Pierre Marc Johnson Parti québécois Anjou
     Zoël Saindon (1976-1978)[3] Libéral Argenteuil
     Claude Ryan (1979-1981)[4] Libéral
     Jacques Baril Parti québécois Arthabaska
     Adrien Ouellette Parti québécois Beauce-Nord
     Fabien Roy (1976-1979)[5] Parti national populaire Beauce-Sud
     Hermann Mathieu (1979-1981)[6] Libéral
     Laurent Lavigne Parti québécois Beauharnois
     Bertrand Goulet Union nationale Bellechasse
     Jean-Guy Mercier Parti québécois Berthier
     Gérard D. Levesque Libéral Bonaventure
     Patrice Lapante Parti québécois Bourassa
     Camille Laurin Parti québécois Bourget
     Armand Russell (1976-1980)[7] Union nationale Brome-Missisquoi
     Pierre Paradis (1980-1981)[8] Libéral
     Marcel Gagnon Parti québécois Champlain
     Denis Lazure Parti québécois Chambly
     Denis de Belleval Parti québécois Charlesbourg
     Raymond Mailloux Libéral Charlevoix
     Roland Dussault Parti québécois Châteauguay
     Louis O'Neill Parti québécois Chauveau
     Marc-André Bédard Parti québécois Chicoutimi
     Guy Tardif Parti québécois Crémazie
     Victor Goldbloom (1976-1979)[9] Libéral D'Arcy-McGee
     Herbert Marx (1979-1981)[10] Libéral
     Pierre De Bellefeuille Parti québécois Deux-Montagnes
     Lise Payette Parti québécois Dorion
     Michel Clair Parti québécois Drummond
     Hubert Desbiens Parti québécois Dubuc
     Denis Perron Parti québécois Duplessis
     Bernard Landry Parti québécois Fabre
     Gilles Grégoire Parti québécois Frontenac
     Michel Le Moignan Union nationale Gaspé
     Michel Gratton Libéral Gatineau
     Rodrigue Tremblay Parti québécois (1976-1979)
Indépendant (1979-1981)[11]
Gouin
     Jocelyne Ouellette Parti québécois Hull
     Claude Dubois Union nationale (1976-1979)
Libéral (1979-1981)[12]
Huntingdon
     Jacques Beauséjour Parti québécois Iberville
     Denise Leblanc Parti québécois Iles-de-la-Madeleine
     Noël Saint-Germain Libéral Jacques-Cartier
     Raymond Garneau (1976-1978)[13] Libéral Jean-Talon
     Jean-Claude Rivest (1979-1981)[4] Libéral
     Henri Laberge Parti québécois Jeanne-Mance
     Maurice Bellemare (1976-1979)[14] Union nationale Johnson
     Camille Picard (1980-1981)[8] Libéral
     Guy Chevrette Parti québécois Joliette-Montcalm
     Claude Vaillancourt Parti québécois Jonquière
     Léonard Lévesque Parti québécois Kamouraska-Témiscouata
     Jacques Brassard Parti québécois Lac-Saint-Jean
     Marcel Léger Parti québécois LaFontaine
     Pierre Marois Parti québécois Laporte
     Gilles Michaud Parti québécois La Prairie
     Jacques Parizeau Parti québécois L'Assomption
     Jacques Léonard Parti québécois Laurentides-Labelle
     André Marchand Libéral Laurier
     Jean-Noël Lavoie Libéral Laval
     Jean-Pierre Jolivet Parti québécois Laviolette
     Jean Garon Parti québécois Lévis
     Raymond Gravel Parti québécois Limoilou
     Rodrigue Biron Union nationale (1976-1980)
Parti québécois (1980-1981)[15]
Lotbinière
     Claude Morin Parti québécois Louis-Hébert
     Robert Burns (1976-1979)[16] Parti québécois Maisonneuve
     Georges Lalande (1979-1981)[6] Libéral
     Fernand Lalonde Libéral Marguerite-Bourgeoys
     Yvon Picotte Libéral Maskinongé
     Yves Bérubé Parti québécois Matane
     Léopold Marquis Parti québécois Matapédia
     Fernand Grenier (1976-1980)[17] Union nationale Mégantic-Compton
     Fabien Bélanger (1980-1981)[8] Libéral
     Gérald Godin Parti québécois Mercier
     Guy Joron (1976-1981)[18] Parti québécois Mille-Îles
     Julien Giasson Libéral Montmagny-L'Islet
     Clément Richard Parti québécois Montmorency
     John Ciaccia Libéral Mont-Royal
     Serge Fontaine Union nationale Nicolet-Yamaska
     Bryce Mackasey (1976-1978)[19] Libéral Notre-Dame-de-Grâce
     Reed Scowen (1978-1981)[20] Libéral
     Georges Vaillancourt Libéral Orford
     André Raynauld (1976-1980)[21] Libéral Outremont
     Pierre Fortier (1980-1981)[8] Libéral
     Jean Alfred Parti québécois (1976-1980)
Indépendant (1980-1981)
Parti québécois (1981)[22]
Papineau
     William Shaw Union nationale (1976-1978)
Indépendant (1978-1981)[23]
Pointe-Claire
     Jean-Guy Larivière Libéral Pontiac-Témiscamingue
     Michel Pagé Libéral Portneuf
     Jean-Guy Cardinal (1976-1979)[24] Parti québécois Prévost
     Solange Chaput-Rolland (1979-1981)[6] Libéral
     Maurice Martel Parti québécois Richelieu
     Yvon Brochu Union nationale Richmond
     Alain Marcoux Parti québécois Rimouski
     Jules Boucher Parti québécois Rivière-du-Loup
     John O'Gallagher Libéral Robert-Baldwin
     Robert Lamontagne Libéral Roberval
     Gilbert Paquette Parti québécois Rosemont
     Camil Samson Ralliement créditiste (1976-1978)
Les démocrates (1978-1979)
Démocrate créditiste (1980)
Libéral (1980-1981)[25]
Rouyn-Noranda
     Lucien Lessard Parti québécois Saguenay
     Jean-Marc Lacoste Parti québécois Sainte-Anne
     Guy Bisaillon Parti québécois Sainte-Marie
     Réal Rancourt Parti québécois Saint-Francois
     Jacques Couture (1976-1981)[26] Parti québécois Saint-Henri
     Fabien Cordeau Union nationale Saint-Hyacinthe
     Claude Charron Parti québécois Saint-Jacques
     Jérôme Proulx Parti québécois Saint-Jean
     Claude Forget Libéral Saint-Laurent
     Harry Blank Libéral Saint-Louis
     Yves Duhaime Parti québécois Saint-Maurice
     Jacques-Yvan Morin Parti québécois Sauvé
     Richard Verreault Libéral Shefford
     Gérard Gosselin Parti québécois Sherbrooke
     René Lévesque Parti québécois Taillon
     Richard Guay Parti québécois Tashereau
     Élie Fallu Parti québécois Terrebonne
     Denis Vaugeois Parti québécois Trois-Rivières
     Jean-François Bertrand Parti québécois Vanier
     Louise-Cuerrier Sauvé Parti québécois Vaudreuil-Soulanges
     Jean-Pierre Charbonneau Parti québécois Verchères
     Lucien Caron Libéral Verdun
     Charles Lefebvre Parti québécois Viau
     George Springate Libéral Westmount

Notes et référencesModifier

  1. Fraser 1984, p. 393
  2. a b et c Fraser 1984, p. 394
  3. Zoël Saindon démissionne le .
  4. a et b Jean-Claude Rivest et Claude Ryan sont élus députés lors de l'élection partielle du 30 avril 1979.
  5. Fabien Roy démissionne le à la suite de sa nomination comme chef du Parti Crédit social du Canada.
  6. a b et c Hermman Mathieu, George Lalande et Solange Chaput-Rolland, trois libéraux, sont élus lors de l'élection du 14 novembre 1979.
  7. L'unioniste Armand Russell démissionne le pour se présenter à l'élection fédérale de 1980.
  8. a b c et d Fabien Bélanger, Pierre Paradis, Camille Picard et Pierre Fortier, quatre libéraux, sont élus lors de l'élection partielle du 17 novembre 1980.
  9. Victor Goldbloom démissionne le .
  10. Le libéral Herbert Marx est élu lors de l'élection partielle du 26 novembre 1979.
  11. Rodrigue Tremblay décide de siéger comme indépendant le .
  12. Claude Dubois passe de l'Union nationale au Parti libéral le .
  13. Raymond Garneau démissionne le .
  14. Maurice Bellemare démissionne le .
  15. L'unioniste Rodrigue Biron joint le Parti québécois le .
  16. Robert Burns démissionne le .
  17. L'unioniste Fernand Grenier démissionne le pour se présenter à l'élection fédérale de 1980.
  18. Le péquiste Guy Joron démissionne le .
  19. Le libéral Bryce Mackasey démissionne le .
  20. Reed Scowen est élu dans Notre-Dame-de-Grâce le .
  21. Le libéral André Raynauld démissionne le .
  22. Jean Alfred décide de siéger comme indépendant le , mais revient au caucus du Parti québécois le .
  23. Le député unioniste William Shaw siège comme indépendant à partir du .
  24. Jean-Guy Cardinal décède en fonction le .
  25. Camil Samson est élu sous la bannière du Ralliement créditiste du Québec, mais siège comme chef du parti qu'il fonde, Les démocrates, à partir du . Le parti change de nom pour Parti démocrate créditiste le . Il passe finalement au Parti libéral du Québec le .
  26. Le péquiste Jacques Couture démissionne le .

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier