Ouvrir le menu principal

2e régiment de cavalerie (États-Unis)

régiment de cavalerie blindée américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 2e régiment.

2e régiment de cavalerie
Image illustrative de l’article 2e régiment de cavalerie (États-Unis)
Insigne du 2e régiment de cavalerie

Création 1836
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche United States Army
Type Régiment
Rôle Cavalerie
Garnison Vilseck
Ancienne dénomination 2e régiment de dragons
2nd Stryker Cavalry Regiment
Devise Toujours prêt
Guerres Guerre de Sécession
Guerre hispano-américaine
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre du Golfe
Batailles Bataille de Bull Run
Bataille de San Juan

Le 2e régiment de cavalerie (2nd Cavalry Regiment) est un régiment de cavalerie blindée américaine de l'US Army encaserné depuis 2006 à Vilseck, Allemagne.

Création et différentes dénominationsModifier

Il fut formé le sous le nom de 2e régiment de dragons et participa à de nombreux conflits.

Il était auparavant connu sous le nom de 2nd Stryker Cavalry Regiment.

Le 2nd Stryker Cavalry Regiment a été réformé et entraîné pour utiliser des véhicules Stryker, utile pour la reconnaissance et l'infanterie mécanisée/motorisée.

Sa devise est « Toujours Prêt » (en français dans le texte).

HistoriqueModifier

 
Stryker du 2e régiment de cavalerie en manœuvre en Bulgarie en 2009.

Il s'agit de l'un des plus vieux régiments des États-Unis. Il fut formé le sous le nom de 2e régiment de dragons de la cavalerie des États-Unis et participa à de nombreux conflits.

Au début de la guerre de Sécession, George Armstrong Custer était alors avec le 2e régiment de cavalerie en tant que sous-lieutenant dans la bataille de Bull Run. Il s'illustre en capturant le premier drapeau confédéré et acquiert la réputation d'un chef de cavalerie intrépide.

Il participe à la guerre hispano-américaine et débarque à Cuba ; il prend part entre autres à la bataille de San Juan.

 
Structure du 2e régiment de cavalerie en 2015.

Il participe à la Première Guerre mondiale en France et la fleur de lys de son actuel insigne commémore cet engagement.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le régiment participa au sein de la Troisième Armée des États-Unis à la libération de la France en 1944 et l'invasion de l'Allemagne en 1945.

Durant la guerre froide, dans un rôle de reconnaissance blindée, il surveille en Allemagne de l'Ouest un secteur de 660 km du rideau de fer le long de la frontière tchécoslovaque, son QG était alors à Nuremberg.

Il a participé à la guerre du Golfe où, équipé de chars M1 Abrams et de VCI M2 Bradley, il a affronté avec succès la division mécanisée Tawakalna de la Garde républicaine irakienne au sein du VIIe corps d'armée américain lors de la bataille de 73 Easting[1] et à la guerre d'Irak où elle stationna à Bagdad.

Depuis le , son QG se situe à Vilseck dans le sud de l'Allemagne.

CompositionModifier

Théâtres d'opérationsModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier