2e division d'infanterie nord-africaine

2e division d'infanterie nord-africaine
Image illustrative de l’article 2e division d'infanterie nord-africaine
Défilé d'éléments du 23e RTA de la 2e DINA à Metz le .

Création 1928
Dissolution 1940
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Division d'infanterie nord-africaine
Rôle Infanterie
Garnison Metz puis Toul
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Gembloux
Bataille de Lille

La 2e division d'infanterie nord-africaine (2e DINA) est une division d'infanterie de l'armée de terre française. Créée en Lorraine dans l'entre-deux-guerres en 1928, elle combat au début de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à sa capture le dans la poche de Lille.

Les chefs de la 2e DINAModifier

  • 1929 - 1932 : général Semaire

L’entre-deux-guerresModifier

 
Défilé du 22e RTA à Verdun le .

La division est formée en 1928, pour disposer d'une réserve mobile de troupes non métropolitaines[3].

La 2e DINA est constituée des unités suivantes à sa création :

  • état-major de la division à Metz[4] ;

Le 22e RTA quitte Verdun pour Toul début 1930[5], le 23e part à Morhange[6] et l'état-major de la division, ainsi que celui de la 3e brigade, va de Metz à Toul[4].

En mai 1936, le 21e, le 23e et le 25e RTA quittent la division[7],[6],[8] et sont remplacés par le 6e régiment de tirailleurs marocains à Verdun, venu de la 1re DINA[10], et le 13e régiment de tirailleurs algériens à Metz, venu d'Afrique du Nord[11]. Les brigades sont dissoutes.

En 1939, la 2e DINA est donc formée des unités suivantes[12] :

  • 13e régiment de tirailleurs algériens stationné à Metz ;
  • 22e régiment de tirailleurs algériens stationné à Toul ;
  • 6e régiment de tirailleurs marocains stationné à Verdun ;
  • 40e régiment d'artillerie nord-africaine stationné à Toul (état-major et deux groupes de 105) et Châlons-sur-Marne (trois groupes de 75)

La Seconde Guerre mondialeModifier

 
Plaque en mémoire des tués les 14 et 15 mai 1940 du 22e RTA combattant au sein de la 2e DINA.

CompositionModifier

Batailles et combatsModifier

Lors de la bataille de France, la 2e DINA s'oppose avec succès aux Panzers lors de la bataille de Gembloux. Cependant, elle est bloquée au nord du coup de faucille allemand et piégée à Lille du 25 au 30 mai 1940[14]. La division part en captivité le au matin, défilant devant une compagnie allemande qui rend les honneurs[3]. Début juin 1940, les restes de la division rejoignent la 1re division légère d'infanterie nord-africaine[14].

Notes et référencesModifier

  1. « Au commandement de la 2e division nord-africaine », Les Annales coloniales,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. « L'Armée », Les Annales coloniales,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  3. a et b Sylvaine Guinle-Lorinet, « Un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Itinéraire franciscain de la seconde moitié du XXe siècle : Bertrand Duclos (1917-1995) », Annales du Midi, vol. 118, no 256,‎ , p. 557–577 (DOI 10.3406/anami.2006.7154, lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c « Mutations dans l'état-major général de l'Armée », L'Ouest-Éclair,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  5. a et b Éric de Fleurian, Historique sommaire : 22e régiment de tirailleurs algériens, (lire en ligne)
  6. a b et c Éric de Fleurian, Historique sommaire : 23e régiment de tirailleurs algériens, (lire en ligne)
  7. a b et c Éric de Fleurian, Historique sommaire : 21e régiment de tirailleurs algériens, (lire en ligne)
  8. a et b Éric de Fleurian, Historique sommaire : 25e régiment de tirailleurs algériens, (lire en ligne)
  9. « Les grandes manœuvres de l'Est de 1932 », Le Matin,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  10. Éric de Fleurian, Historique sommaire : 6e régiment de tirailleurs marocains, (lire en ligne)
  11. Éric de Fleurian, Historique sommaire : 13e régiment de tirailleurs algériens, (1re éd. 2017) (lire en ligne)
  12. « Présentation de l'armée française de 1914 à 1939 », dans Armée française durant la période du 10 mai au 25 juin 1940 (lire en ligne), p. 54
  13. « Regiments d'Artillerie », sur www.atf40.fr (consulté le )
  14. a et b Éric de Fleurian, Deuxième guerre mondiale, campagne de France 1939-1940 : participation des régiments de tirailleurs, (1re éd. 2014) (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier