Ouvrir le menu principal

21e régiment de tirailleurs algériens

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 21e régiment.

21e Régiment de Tirailleurs Algériens
Image illustrative de l’article 21e régiment de tirailleurs algériens
Insigne régimentaire du 21e Régiment de Tirailleurs Algériens
(1er modèle)

Création 1916
Dissolution 1962
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Tirailleurs Algériens
Rôle Infanterie
Garnison Levant (1919-1922)
Maroc (1925-1926)
Épinal et Saint Dié
Indochine
Relizane (1960)
Ancienne dénomination 21e régiment de marche de tirailleurs algériens
Inscriptions
sur l’emblème
Levant 1920-1927
Maroc 1925-1926
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre d'Algérie
Décorations Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
deux palmes

Le 21e Régiment de Tirailleurs Algériens était un régiment d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 13 novembre 1918 : Création du 21e Régiment de Marche de Tirailleurs Algériens
  • 1920 : Renommé 21e Régiment de Tirailleurs Algériens
  • 1940 : Dissolution
  • 1948 : Reconstitué en 21e Bataillon de Tirailleurs Algériens
  • 1950 : Dissolution
  • 1954 : Reconstitué en 21e Régiment de Tirailleurs Algériens
  • 1958 : 21e Régiment de Tirailleurs
  • 1962 : Dissolution

Chefs de corpsModifier

  • ... - 1939 : Colonel Louvet
  • 1939-1940 : Lieutenant-colonel Thouvenin
  • 1954 : Colonel Lacapelle.
  • 1955 : Colonel Barral.
  • 1958 : Colonel Terce.
  • 1962 : Colonel Germain.
  • 1962 : Chef d'état-major, : Chef de Bataillon Barbe.

Historique des garnisons, campagnes et batailles du 21e Tirailleurs AlgeriensModifier

Première Guerre mondialeModifier

Créé le 13 novembre 1918 à la 8e Division d'Infanterie, en remplacement du 311e R.I. dissous, le 21e RMT est envoyé en Russie en 1919.

Entre-deux-guerresModifier

En 1922 il sera présent en Syrie avec l'Armée du Levant.
Entre les deux guerres, le 21e R.T.A est stationné en Lorraine, à Épinal.

Seconde Guerre mondialeModifier

Depuis 1945Modifier

Reformé sous l'appellation 21e Bataillon de Tirailleurs Algériens il opère en Indochine, au Tonkin, en 1948-1949.
Fin août 1949, il participe, avec le 25e B.T.A, à l'opération PITON.
En 1954, il est reformé à partir des trois bataillons d'infanterie et de la compagnie de commandement du Groupe Mobile Nord Africain.
Guerre d'Algérie De retour en Algérie en 1955, il combat ensuite dans la région de l'Oranie. Au cessez-le-feu du 19 mars 1962 en Algérie, le 21°R.T créé comme 91 autres régiments, les 114 unités de la Force Locale.(Accords d'Evian du 18 mars 1962) Le 21°R.T forme deux unités de la Force locale de l'ordre Algérienne, la 502°UFL-UFO composé de 10 % de militaires métropolitains et de 90 % de militaires musulmans, qui pendant la période transitoire devaient être au service de l'exécutif provisoire algérien, jusqu'à l'indépendance de l'Algérie.

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

DécorationsModifier

Le 21e Bataillon de Tirailleurs Algériens reçoit le 28 décembre 1950 la Croix de Guerre des T.O.E avec palmes pour ses actions en Indochine.

DeviseModifier

Fier comme l'aigle, Piquant comme le chardon, con comme la lune

Insigne du 21e Tirailleurs AlgériensModifier

Le 1er modèle:
L'insigne comporte un croissant de lune doré, comportant le no 21 dans un cercle vert, posé dans un buisson d'épine; un aigle argenté, aux ailes déployées, regardant vers la droite s'appuie sur le croissant de sa serre gauche, la droite tenant un calice orné d'une croix.

Sources et bibliographieModifier

  • Anthony Clayton, Histoire de l'Armée française en Afrique 1830-1962, Albin Michel, 1994
  • Robert Huré, L'Armée d'Afrique: 1830-1962, Charles-Lavauzelle, 1977

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier