Ouvrir le menu principal

20e Régiment d'Infanterie de ligne
Création 1776
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination Régiment de Cambrésis
Devise On ne passe pas
Inscriptions
sur l’emblème
Caldiero 1805
Valence 1812
Alger 1830
Sébastopol 1854-55
Verdun 1916
Les monts 1917
Soissonnais 1918
L'Ailette 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles Bataille de Verdun
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918 trois palmes

Le 20e régiment d'infanterie (20e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Cambrésis, un régiment français d'Ancien Régime.

Sommaire

Création et différentes dénominationsModifier

Colonels/Chef de brigadeModifier

1791 : colonel Charles Étienne Marguerite Desbordes (1736-?)

1793 : chef de brigade Hyacinthe Roger Duprat (1732-?) (**)

1800 : chef de brigade Jérôme François Germain Guestard (1756-?)

1802 : chef de brigade puis colonel Louis Pierre Jean Aphrodise Cassan (1771-1852) (*)

1811 : colonel Jacques Henri Esnard (1764-1853) (*)

1830 : colonel Jean-Marie Horric de la Motte (1786-1850)

1849 : colonel Louis Yves Marulaz (1802-1882) termine général de division

1851-1854 : colonel Pierre Louis Charles de Failly (1810-1892) termine sénateur, général de division

1871-1879 : colonel Léon Miquel de Riu (1823-1899), général en 1880.

1895-1897 : colonel Jean Sandherr

1906-1910 : colonel Georges Bloch, termine général de division. 1914-1914 : colonel Detrie 1914....? : Chef de Bataillon Verly (nommé Lieutenant-Colonel le 1/1/1915

Historique des garnisons, combats et batailles du 20e RIModifier

1871 : au camp de Sathonay (près de Lyon) puis à Montauban.

Ancien RégimeModifier

Guerres de la Révolution et de l'EmpireModifier

1815 à 1852Modifier

  • 1830 : Une ordonnance du 18 septembre créé le 4e bataillon et porte le régiment, complet, à 3 000 hommes[2].

Second EmpireModifier

1870 à 1914Modifier

En août 1870 le 20e régiment de marche est constitué à partir des 4e bataillons des 73e, 83e et 87e régiment de ligne.

le le 20e régiment de marche devient le 120e régiment d'infanterie de ligne

Article détaillé : Régiment de marche.

Première Guerre mondialeModifier

1914: Casernement Montauban, Marmande et Casteljaloux

Il appartient à la 66e B.I., 33e D.I., au 17e Corps d'Armée.

 
insigne de béret d'infanterie

1914Modifier

Tient le secteur de Perthes-les-Hurlus dans la Marne.

1915Modifier

1916Modifier

1917Modifier

1918Modifier

Entre-deux-guerresModifier

Le 20e R.I. est dissous le .

Seconde Guerre mondialeModifier

Dissous en 1920, le 20e R.I. n'a pas été recréé en 1939.

Son nom ne réapparaîtra qu'en 1984.

1945 à nos joursModifier

  • En 1984, le 35e groupement de camp de La Courtine a reçu la garde du Drapeau du 20e R.I ainsi que l'héritage de ses traditions et s'est appelé de 1984 aux années 2000 (époque de sa dissolution en tant que tel) "35e Groupement de Camp-20e régiment d'Infanterie " avec port de l'insigne du régiment et de sa fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918. Entre 1988 et 1990,sous l'impulsion du Lieutenant-Colonel Yves LE COZ, commandant le 35e G.C./20e R.I., une Salle d'Honneur est créée selon les Traditions;une plaquette retraçant l'historique du régiment est également réalisée par le chef de bataillon POUPEL, "officier-tradition" du Corps, et qui est désormais remise à chaque cadre et soldat.

DrapeauModifier

 
Fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4]:

 

  • Sa garde a été confiée à l'École Nationale des Élèves Officiers de Réserve du Service de Santé des Armées (ENEORSSA) (1980-1984) à Libourne. Puis en 1984 au 35e Groupement de Camp de La Courtine qui a alors pris l’appellation de « 35e Groupement de Camp-20e régiment d'Infanterie ». Le Drapeau est entièrement restauré en 1990.

Le régiment étant dissous le 31 juillet 2009, l'emblème se trouve désormais au Musée de l'Armée à Paris (Hôtel des Invalides).

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec trois citations à l'ordre de l'armée[5].

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

DeviseModifier

"On ne passe pas"

Personnages célèbres ayant servi au 20e RIModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Archives militaires du Château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).

Notes et référencesModifier

  1. Ce régiment, créé en 1791 n'est pas un régiment français d'Ancien Régime
  2. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 151
  3. Opération du 13e corps et de la 3e armée durant le Siège de Paris (1870) par le général Vinoy, pages 7 et 15
  4. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007
  5. 1ercitation ordre n.10.456"CD", 2ecitations n.626, 3e citations n.344 le 11 novembre 1918, Général commandant la xe Armée Mangin

Voir aussiModifier