2023 au Burkina Faso

Chronologies
2020 2021 2022  2023  2024 2025 2026
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XIXe XXe  XXIe  XXIIe XXIIIe
Millénaires :
Ier IIe  IIIe 
Chronologies géographiques
Antarctique
Chronologies thématiques
Calendriers

2021 au Burkina Faso2022 au Burkina Faso2023 au Burkina Faso2024 au Burkina Faso2025 au Burkina Faso


Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 2023 au Burkina Faso.

Événements modifier

Janvier modifier

  • 2 janvier :
    • Un prêtre du diocèse de Dédougou a été assassiné par des hommes armés non identifiés.
    • Des corps sans vie d'agents de santé et leurs patients ont été retrouvés près de Dori dans la région du Sahel[1].
  • 3 janvier : Vingt-huit civils (28) sont retrouvés morts dans la ville de Nouna, au nord-ouest du Burkina Faso. Des groupes burkinabé de défense des droits de l'homme affirment que les meurtres ont été perpétrés par la milice pro-gouvernementale VDP les 15, 18 et 22 décembre 2022[2].
  • 2-23 janvier 2023 : Dénonciation par le Burkina Faso de l’accord de défense liant le pays à la France
  • 28 janvier : massacre de Linguékoro : des militants présumés du groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) arrêtent deux bus près du village de Linguékoro (Comoé), et tuent quinze passagers

Février modifier

Mars modifier

  • 8 mars: célébrations de la journée de la femme sur toute l'étendue du territoire national.

Avril modifier

  • 15 avril : Attaque djihadiste d'Aoréma, province du Yatenga (40 à 75 morts).
  • 20 avril : Massacre de Karma, province du Yatenga (150 à 200 civils sont massacrés).
  • 29 avril au 6 mai : Semaine nationale de la culture à Bobo Dioulasso.

Mai modifier

Juin modifier

  • 2 juin : fermeture par les autorités burkinabè du bimensuel d’investigation L’Événement à Ouagadougou[6].

Juillet modifier

  • 27 et 28 juillet : le chef de la transition, Ibrahim Traoré, se rend au Sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg[7].

Août modifier

  • 5 août :
    • Le Burkina Faso célèbre ses 63 années d’indépendance[8].
    • La France suspend, jusqu'à nouvel ordre, toutes ses aides au développement et d'appui budgétaire[9].

Septembre modifier

Novembre modifier

Décembre modifier

  • 2 décembre : le Mali, le Niger et le Burkina Faso annoncent leur retrait du G5 Sahel[13].

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

L'année 2023 dans le reste du monde modifier

Notes et références modifier

  1. Mousso News, « Nouna, Dédougou, Dori : plus d’une trentaine de personnes tuées en 72h, un début d’année difficile - Mousso News », (consulté le )
  2. (en) « Bodies of 28 men found shot dead in Burkina Faso - prosecutors », sur Reuters,
  3. Le Monde, Opération « Sabre » au Burkina Faso : d’une arrivée discrète à une fin amère, 21 février 2023.
  4. « Burkina Faso : Une attaque de djihadistes présumés fait 33 morts parmi les civils », sur 20 minutes,
  5. « AS Douanes championne du Burkina Faso, Salif Bagaté meilleur buteur », sur sportnewsafrica.com, .
  6. Courrier International, Deux journaux d’investigation fermés au Burkina Faso et au Niger, 6 juin 2023.
  7. Courrier International, Sommet de Saint-Pétersbourg : “la bouffe au cœur des enjeux de la Russafrique”, 26 juillet 2023
  8. APSFD, Bonne fête de l’indépendance du Burkina Faso, 5 août 2023.
  9. Midi Libre, Burkina Faso : pourquoi la France suspend-elle ses aides au développement et son appui budgétaire au pays ?, 7 août 2023
  10. « Nord du Burkina Faso : 53 soldats et supplétifs de l’armée tués dans une attaque de djihadistes présumés », sur LeMonde,
  11. Courrier international, Niger, Mali et Burkina Faso joignent leurs forces… et leurs inimitiés, 19 septembre 2023.
  12. « Au Burkina Faso, au moins quarante civils tués dans une attaque de djihadistes »  , sur Le Monde, (consulté le )
  13. Wakat Séra, cité par Courrier international, Fin annoncée du G5 Sahel : le bébé “n’a jamais pu tenir sur ses deux pieds”, 4 décembre 2023.