2019 PR2 et 2019 QR6

2 astéroïdes

2019 PR2[1]
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2460200,5)
Établi sur 453 observ. couvrant 5268 jours (U = 0)
Demi-grand axe (a) 86,358 3 × 106 km
(5,772 732 ua)
Périhélie (q) 174,077 × 106 km
(1,163 643 ua)
Aphélie (Q) 15 530,89 × 106 km
(10,381 821 ua)
Excentricité (e) 0,798 42
Période de révolution (Prév) 5 066,062 98 ± 0,000 15 j
(13.87012 a)
Inclinaison (i) 10,988 42°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 349,005°
Argument du périhélie (ω) 57,077 7°
Anomalie moyenne (M0) 100,716 5°
Catégorie Astéroïde Amor
Caractéristiques physiques
Magnitude absolue (H) 18,68
Découverte
Plus ancienne observation de pré-découverte
Date août 2019
Désignation 2019 PR2
2019 QR6[2]
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2460200,5)
Établi sur 145 observ. couvrant 5268 jours (U = 0)
Demi-grand axe (a) 86,362 3 × 106 km
(5,773 42 ua)
Périhélie (q) 173,981 × 106 km
(1,163 56 ua)
Aphélie (Q) 15 532,65 × 106 km
(10,383 27 ua)
Excentricité (e) 0,798 46
Période de révolution (Prév) 5 066,967 87 ± 0,000 2 j
(13.8726 a)
Inclinaison (i) 10,97°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 348,96°
Argument du périhélie (ω) 57,111°
Anomalie moyenne (M0) 100,68°
Catégorie Astéroïde Amor
Caractéristiques physiques
Magnitude absolue (H) 20,05
Découverte
Plus ancienne observation de pré-découverte
Date août 2019
Désignation 2019 QR6

2019 PR2 et 2019 QR6 sont deux astéroïdes Amor. Cette paire d'astéroïdes semble avoir une origine commune (même corps parent unique ou binaire) et se serait séparée il y a environ 300 ans.

Classification spectrale modifier

Ces deux astéroïdes sont spectralement similaires aux astéroïdes de type D, un type rare parmi les astéroïdes proches de la Terre[3].

Orbite et origine modifier

Leurs orbites sont très similaires. Des intégrations pour étudier leur formation et leur histoire évolutive ont montré que ni un modèle purement gravitationnel, ni un modèle incluant l'effet Yarkovsky, ne peut expliquer leurs orbites actuelles. Deux modèles de forces non gravitationnelles de type cométaire basés sur la sublimation de l'eau ou du monoxyde de carbone ont alors été utilisés. Le premier modèle suppose une activité quasi-continue de type cométaire après la séparation, ce qui a conduit à une estimation de la formation de la paire il y a 300+120
−70
 ans. Le deuxième modèle suppose une activité à court terme, jusqu'à une orbite héliocentrique (≈13,9 ans) après la séparation, et suggère que la paire s'est formée il y a 272 ± 7 ans[3].

Aucune activité n'a été détectée pour 2019 PR2 lors de son dernier passage au périhélie. Ces résultats plaident fortement en faveur d'une origine commune qui fait de ces objets la plus jeune paire d'astéroïdes connue début 2022. Des questions subsistent quant à savoir si ces objets dérivent d'une comète ou d'un astéroïde parent et comment l'activité a pu évoluer depuis leur séparation[3].

Références modifier

Bibliographie modifier

Minor Planet Electronic Circulars modifier

Autres modifier