Ouvrir le menu principal

2011 au Mali

Chronologie du Mali

2009 au Mali - 2010 au Mali - 2011 au Mali - 2012 au Mali - 2013 au Mali
2009 par pays en Afrique - 2010 par pays en Afrique - 2011 par pays en Afrique - 2012 par pays en Afrique - 2013 par pays en Afrique
Chronologies
Années :
2008 2009 2010  2011  2012 2013 2014
Décennies :
1980 1990 2000  2010  2020 2030 2040
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Sommaire

ChronologieModifier

Janvier 2011Modifier

  • Mercredi  : Attentat à la grenade contre le devant de l'ambassade de France à Bamako, blessant deux maliens. Le terroriste est arrêté. Il s'agit d'un Tunisien de 25 ans qui a affirmé aux policiers qu'il avait voulu prouver à d'« anciens camarades » d'Al-Qaïda au Maghreb islamique qu'il était « capable de frapper un grand coup tout seul ». Son action, mal préparée, semble être un acte isolé, réalisé par bravade, plutôt qu'un attentat planifié par AQMI[1],[2].
  • Mardi  : Un imam radical, « intégriste notoire », « fortement soupçonné » d'être en relation avec AQMI a été arrêté.
  • Samedi  : Al-Qaida au Maghreb islamique, qui dit vouloir donner la « vraie version » des faits sur le raid après le « récit faux » du gouvernement sur cette affaire, affirme qu'un des deux otages français enlevés au Niger avait été tué au Mali par les frappes aériennes françaises et que l'autre avait été exécuté par AQMI : « les avions français ont bombardé les véhicules des moujahidines, alors les moujahidines ont emmené l'un des otages loin du véhicule visé mais n'ont pu prendre l'autre qui a été tué par les Français plus tard dans le bombardement et non par des balles des moujahidines […] Avec les frappes aériennes constantes des troupes françaises, les moujahidines ont alors pensé qu'ils n'allaient pas s'en tirer, alors ils ont exécuté le second otage. Ils l'ont tué d'une balle dans la tête et ont décidé d'exécuter aussi six soldats nigériens ». Le groupe affirme avoir alors « tué et blessé » quatre Français et 12 Nigériens[3].
  • Mardi  :
    • Selon le ministre français de la Défense, Alain Juppé, les deux Français enlevés au Niger et tués au Mali le 8 janvier, dont un « à bout touchant », l'ont été par des Kalachnikov[4].
    • M’Bam Diatigui Diarra, Médiateur de la République, est décédée à la clinique Pasteur de Bamako à la suite d'un accident de la circulation survenu dans la nuit vers 23h à Dialakorobougou à 20 km de Bamako. Son garde du corps est mort sur le coup[5].
  • Mercredi , le Conseil des ministres a adopté deux projets de décret portant classement dans le patrimoine culturel national des bâtiments coloniaux de Kayes et de la mare de « Sanké » à San[7].

Février 2011Modifier

  • Jeudi  :
    • Le gouvernement malien a créé un comité national de coordination de la lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées[9].
    • Le parquet de Paris a confirmé que Vincent Delory, l'un des deux otages français enlevés au Niger et retrouvés morts au Mali en janvier, a bien été tué dans un incendie et non par balle. Les circonstances de la mort du jeune homme ont pu être déterminées par des expertises médico-techniques et balistiques. Quant à Antoine de Léocour, il a été « victime d'un tir à très courte distance, voire à bout touchant, qui est la cause directe et unique du décès[10] ».
  • Lundi , le président Amadou Toumani Touré a lancé un programme de développement pour le nord-Mali d’un montant de 32 milliards de francs CFA censé « apporter des solutions urgentes au défi du rétablissement de la paix et de la sécurité ». Le président malien a fait cette annonce au cours d’une cérémonie de « flamme de la paix » à Achantabaguite, à 3 km de Kidal au cours de laquelle des armes de guerre récupérées auprès de la population sont symboliquement brûlées[13].
  • Dans la nuit du samedi 12 au dimanche , Mohamed Lemine Ould M’Balla, activité d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) qui a pris part aux attentats manqués de la semaine précédente en Mauritanie et qui a été arrêté sur le territoire malien a été extradé vers la Mauritanie[14].
  • Vendredi , le gouvernement malien a annoncé la création prochaine d'un Bureau d’expertise d’évaluation et de certification des diamants bruts, « chargé du contrôle de la commercialisation du diamant brut, de la délivrance des certificats d’expertise, du suivi des transactions, de la tenue des statistiques et de la lutte contre la fraude et la contrebande », étape vers l’adhésion au processus de Kimberley[17].
  • Samedi , quinze partis politiques maliens, la Convergence pour le développement du Mali (CODEM), le Mouvement des populations libres, unies et solidaires / Rassemblement malien pour le travail et l’alternance (MPLUS/RAMATA), le parti Yèlèma, le Parti de la différence au Mali (PDM), le Mouvement africain pour la démocratie et l’intégration (MADI), le Mouvement des patriotes pour la justice sociale (MPJS), le Parti social démocrate (PSD), le Mouvement des comités révolutionnaires du Mali (MCRM), le PARI, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le PJDD et le parti Bolon Mali Demen Ton, ont créé une plateforme politique intitulé « les Partis unis pour la république » (PUR). Lors d’une conférence de presse le , Moussa Mara, président du parti Yèlèma, a déclaré vouloir « un rassemblement de nos forces sur des bases objectives, pour arriver à une plus grande stabilité politique et mettre fin à des divisions stériles »[21].
  • Lundi , le tunisien Senoun Bechir, accusé d’avoir commis un attentat contre l’ambassade de France à Bamako le 5 janvier, s’est évadé de son lieu de captivité. Le lendemain, Le directeur de la sécurité d’État, Mami Coulibaly a été limogé limogé[22].

Mars 2011Modifier

  • Mercredi  : Le Tunisien de 24 ans, Senoun Bechir, se revendiquant membre d'AQMI, auteur en janvier d'un attentat contre l'ambassade de France à Bamako et qui s'était évadé lundi de la prison malienne où il était détenu, a été arrêté à Gao (nord) où il cherchait à « passer en Algérie ». Cette évasion a entraîné le limogeage du directeur de la sécurité d’État du Mali, Mami Coulibaly, dont les hommes étaient chargés de garder le prisonnier dans un lieu tenu secret. Selon les enquêteurs, l'homme avait agi en solitaire lors de l'attentat qu'AQMI n'avait d'ailleurs pas revendiqué, mais à cause de « la haine de la France » qu'il avait « à titre personnel »[23].
  • Vendredi et samedi , le président guinéen Alpha Condé a effectué une visite d’État au Mali. Il a été reçu par le président malien Amadou Toumani Touré. Le chef d’État guinéen a déclaré vouloir œuvrer de concert avec le président malien pour réduire voire effacer les frontières artificielles léguées par la colonisation[24].
  • Lundi  :
    • Le gouvernement malien rejette dans un communiqué les informations faisant état de la participation d’éléments maliens au sein des groupes de mercenaires soutenant le régime de Mouammar Kadhafi en Libye. Le gouvernement s’emploie selon le communiqué à prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité, la protection et le rapatriement des ressortissants maliens vivant en Libye[26].
    • Un élève est mort dans une manifestation lycéenne organisée pour protester contre l’état de la route qui mène au lycée. Les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes alors que des lycéens avaient monté des barricades[27].
    • Moussa Mara a été élu maire de la commune IV de Bamako par 28 contre 13 au candidat de l’Adema-Pasj. L’élection communale de 2009 avait été invalidée[28].
    • Eric Vernay, un Français résident au Mali a été interpellé par la sécurité d’État. Il est considéré comme le cerveau d’un réseau international de trafic de drogue, affréteur d’un avion-cargo dont on pense qu’il était rempli de cocaïne, qui se serait crashé dans la localité de Tarkint (Cercle de Bourem, Région de Gao) en novembre 2009[29].
  • Mardi  : Une manifestations de lycéens à Koulikoro (50 km de Bamako) a dégénéré et un lycéen est mort lors de l'intervention des policiers[30].
  • Jeudi , Le groupe Airness fondé par le franco-malien Malamine Koné et la Fédération malienne de football ont signé un nouveau contrat de partenariat qui prévoit la dotation d’équipement par l’équipementier pour une valeur de 250 000 euros sur 5 ans ainsi qu’une dotation financière de 50 000 euros par an pour le fonctionnement de la fédération et une prime annuelle de 100 000 euros pour l’équipe national de football du Mali[31].
  • Samedi  :
    • Le parti Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (Sadi) a organisé un meeting de soutien à son siège à Bamako en soutien au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et décriant l’intervention des forces de l’Otan. Dans une déclaration, le président du parti, Cheick Oumar Sissoko, affirme que « l’objectif des États-Unis et de leurs alliés est d’y installer un régime fantoche et placer leur marionnette afin de faire main basse sur les réserves pétrolier de la Libye »[32].
    • Début du 8e congrès de l’Association malienne des droits de l'homme sur le thème « les 50 ans des droits de l’homme au Mali ». Me Moctar Mariko a été élu président de l’association en obtenant les suffrages de 8 des 13 membres du bureau central. Il remplace à la tête de l’association Me Brahima Koné[33].
  • Mercredi , le gouvernement a adopté en Conseil des ministres des projets de décrets portant classement dans le patrimoine culturel national de la Charte du Manden, du Sankémon, rite de pêche collective annuel autour de la mare Sanké à proximité de la ville de San, de la société secrète des « Koredugaw » et de la Réfection septennale du toit du « Kamabulon » case sacrée de Kangaba[34].
  • Jeudi  : Six personnes en fuite, soupçonnées d'être impliquées dans l'affaire d'un avion chargé de cocaïne qui avait atterri en novembre 2009 dans la région de Gao (nord), sont recherchées. Certains d'entre elles sont de richissimes commerçants maliens[36].
  • Lundi  :
    • Le président Amadou Toumani Touré a inauguré le village d’enfants baptisé village Sakina dans la localité de N’Gabakoro-Droit dans le Cercle de Kati. Ce centre d’accueil, d’écoute, d’orientation et d’hébergement pour enfant, est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Development Trust du footballeur Frédéric Oumar Kanouté et l’Association malienne pour l’éducation et le développement (AMED)[37].
    • Le protocole relatif au jumelage de la capitale malienne Bamako avec la capitale mauritanienne Nouakchott a été signé par le président de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN), Ahmed Ould Hamza et le maire du District de Bamako, Adama Sangaré[38].
    • En 72 heures, près de deux mille personnes, dont la moitié d'enfants se sont réfugiées dans le sud du Mali en passant par la région de Sikasso vers Kadiolo pour fuir les violences en Côte d’Ivoire[39].
  • Mercredi  :
    • Le gouvernement a adopté en conseil des ministres un projet de loi visant à interdire la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation de granulées et sachets plastiques[40].
    • Le Premier ministre Modibo Sidibé, en poste depuis septembre 2007, a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président de la république Amadou Toumani Touré qui l’a acceptée[41],[42].

Avril 2011Modifier

  • Mercredi  :
    • Django Sissoko, secrétaire général de la présidence a rendu publique la liste des membres du nouveau gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé[45]
    • Le président Amadou Toumani Touré a reçu le premier prix Kéba Mbaye pour l’éthique en raison de « son engagement pour la paix et le dialogue et de ses actions en faveur de l’enfance déshéritée »[46].
    • Le Forum des organisations de la société civile, le groupement des commerçants, le Haut conseil islamique du Mali, l'archevêché de Bamako et les syndicats ont créé l’Alliance pour des élections régulières et transparentes (APERT) qui va mettre en place une structure de veille chargée de surveiller les préparatifs des élections de 2012. Dans un communiqué, elles ont appelé à l’organisation d’élections transparentes[47]. Elles considèrent comme urgent la constitution d’u fichier électoral fiable[48].
  • Mardi  : le gouvernement malien a publié un communiqué a déclaré qu’aucune preuve tangible d’une recrudescence de l’insécurité est susceptible d’entraver la libre circulation des personnes et de leurs biens sur le sol malien, y compris dans la zone de Mopti, et exhorte les « amis du Mali et tous ceux qui désirent visiter le pays à ne rien changer à leurs programmes sur la destination Mali »[52].

Mai 2011Modifier

  • Vendredi , Ibrahima Siby, président du parti Union pour le développement du Mali (UDM Jama Ka Wassa) et directeur national de l’Office pour le développement de la filière riz de Sélingué (ODRS) est décédé d’une crise cardiaque[53].
  • Mercredi  :
    • Sur proposition du ministre de la Jeunesse et des Sports, le Conseil des ministres a adopté deux projets de loi portant institution du volontariat national au Mali et portant création du Centre national de promotion du volontariat au Mali (CNPV), doté du statut d’un établissement public à caractère administratif[54].
    • Le conseil des ministres a nommé Bally Idrissa Sissoko directeur de l’Office de radio diffusion télévision du Mali (ORTM), en remplacement de Sidiki N’Fa Konaté, nommé le 6 avril 2011 ministre de la communication dans le gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé[55].
  • Vendredi , la troisième réunion ministérielle du Comité d’État Major opérationnel conjoint (CEMOC) s’est tenue à Bamako en présence du ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, du ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga, du ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la Coopération, Hamadi Ould Hamadi, et du ministre d’État nigérien, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, Mohamed Bazoum. Cette réunion a permis d’engager selon le ministre malien « une coopération renforcée et multidimensionnelle, qui allie engagement politique et action opérationnelle. Une coopération axée sur une approche sécuritaire collective, impliquant des mesures politiques, militaires et économiques visant à renforcer la coopération, l’assistance mutuelle et les efforts communs pour combattre le terrorisme et éradiquer tous les facteurs liés à la subversion et à l’instabilité, et à réunir les conditions propices à la préservation de la paix et de la sécurité dans la région ». Les forces chargées de lutter contre le terrorisme devrait être porté à 75 000 hommes d’ici 18 mois[56].
  • Samedi , s’est tenue la cérémonie officielle de création d’un nouveau parti politique, la Convention nationale pour une Afrique solidaire CNAS-Faso Hèrè par les partisans du Dr Soumana Sako dit Zou, en vue de l’élection présidentielle malienne de 2012[57].
  • Dans la nuit du mardi au mercredi , Abdoul Salam Ag Assalat, président de l’Assemblée régionale de Kidal, engagé pour la paix au nord de Mali, est mort à la suite d'un accident de la circulation[58].
  • Mercredi , Me Kadidia Sangaré Coulibaly, présidente de la Commission nationale des droits de l'homme a remis son premier rapport 2010 sur la situation des droits de l’homme au Mali. Constatant que « le contexte de démocratie pluraliste et de l'État de droit est favorable à la promotion et à la protection des droits de l'homme au Mali », elle a souligné cependant un certain nombre de difficultés dont la corruption qui tend à se généraliser. Le rapport préconise de « mettre fin à la culture de l'impunité » et de « renforcer toutes les structures de contrôle et d'inspection »[59].
  • Dimanche , Hamane Niang, ministre de la Culture, a procédé à Mopti à l’ouverture de la semaine nationale du patrimoine culturel. Klessigué Sanogo, directeur national du patrimoine culturel, a annoncé le lancement de l’inventaire général du patrimoine culturel au Mali, « outil essentiel pour l’identification et la connaissance de l’héritage culturel, qui permet d’apprécier son état de conservation, ses valeurs et son interprétation »[60].

Juin 2011Modifier

  • Lundi , Sombé Théra, procureur anticorruption, a annoncé l’inculpation de trois personnes, un Français, un Espagnol et un Malien pour « trafic international de cocaïne » dans le cadre de l’enquête concernant le Boeing 727 transportant une grande quantité de cocaïne et brûlé après son atterrissage dans le nord du Mali en 2009[61].
  • Mercredi , le gouvernement a approuvé le Plan national pour l’élimination du travail des enfants (PANETEM) 2011-2020, qui vise dans un premier temps entre 2011 et 2015 l’élimination des pires formes de travail des enfants tels l’esclavage, le recrutement forcé dans un conflit armé ou à des fins de prostitution et de trafics illicites, puis dans un second temps entre 2016 et 2020, l’élimination des formes de travail non autorisées, comme les travaux qui, par leur nature, sont susceptibles de nuire à la santé, à la sécurité ou à la moralité de l’enfant[62].
  • Dimanche , le président Amadou Toumani Touré a déclaré souhaiter l'arrêt des bombardements de l'Otan en Libye et l’ouverture de discussion politique pour trouver une issue à la crise qui secoue un « pays ami »[63].
  • Mercredi , le gouvernement a approuvé en conseil des ministres le projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992. Cette révision prévoit notamment la création d’une cour des comptes et d’un sénat, seconde chambre du parlement et la suppression du Haut conseil des collectivités et modifie les relations entre les institutions. Ce projet de loi doit être adopté par l’Assemblée nationale et soumis à un référendum[64].
  • Vendredi  :
    • Une opération conjointe des forces armées maliennes et mauritaniennes a mené un raid contre une base du mouvement terroriste dans la forêt de Wagadou, à la frontière avec la Mauritanie[66].
    • La Première ministre Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a présenté devant l’Assemblée nationale sa déclaration de politique générale, reprenant les grands axes de la lettre de mission que lui a confiée le président de la république. L’organisation des élections présidentielles et législatives en 2012 sont une de ses priorités[67]

Juillet 2011Modifier

  • Une épidémie de choléra s’est déclarée début juillet à Youwarou dans la région de Mopti et affecte les régions de Mopti, de Tombouctou et de Ségou. Le nombre de cas de choléra enregistré sur ces trois régions entre le 5 juillet et le 22 août s’élève à 860 dont au moins 35 décès. s’est déclaré à Youwarou dans la région de Mopti[69].

Août 2011Modifier

  • Lundi , Nouhoum Tapily, nouveau président de la Cour suprême, Doumbia Niamoye Touré, première vice-présidente et Étienne Kéné, président de la section judiciaire, ont été installés dans leur nouvelle fonction au cours d’une cérémonie présidée par la président de la république Amadou Toumani Touré[74].
  • Mardi , le président Amadou Toumani Touré a lancé le coup d’envoi des projets de la première phase du Programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement au Nord-Mali (PSPSDN). Ce programme entend lutter contre le terrorisme mené par d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) en prônant la sécurisation et le développement de territoires trop longtemps abandonnés par l'État. Des infrastructures vont être implantées comme des nouvelles garnisons pour l’armée, la gendarmerie, la garde nationale, et des commissariats, et également des centres de santé, des banques de céréales, des adductions d’eau et des écoles. Des projets générateurs de revenus vont être financés pour 500 jeunes et femmes[76].
  • Dans une interview publiée par le journal Le Républicain le vendredi , Me Kadidia Sangaré Coulibaly, présidente de la Commission nationale des droits de l'homme (Cndh) estime que « la réforme constitutionnelle n’est pas opportune actuellement » et souhaite que le projet adopté par l’assemblée nationale soit retravaillé après les élections de 2012 afin « que toutes les composantes de la société civile planchent sur le document et qu’on tienne compte des préoccupations des populations ». Concernant le projet de code de la famille renvoyé par le président en seconde lecture à l’Assemblée nationale, elle demande que l’ensemble des organisations de la société civile soient réellement consultées[77].

Septembre 2011Modifier

  • Samedi , le président malien Amadou Toumani Touré a procédé au lancement des travaux du barrage hydroélectrique de Djenné sur le Bani. Les travaux, dont le coût s'élève à 19,4 milliards de francs CFA, vont être réalisés par une entreprise chinoise[82]
  • Mercredi , le gouvernement a adopté en conseil des ministres quatre projets d'ordonnance portant création des Universités de Bamako ainsi des décrets fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement. L’Université de Bamako, créée par la Loi du et dont l'effectif atteint 80 000 étudiants en 2010-2011, est remplacée par 4 universités : l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (U.S.G.B), l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (U.L.S.H.B), l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (U.S.T.T.B) et l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (U.S.J.P.B)[87].

Octobre 2011Modifier

  • Lundi , cinq élèves officiers d’active de deuxième année de l’École interarmes du Mali à Koulikoro ont trouvé la mort. Les autorités maliennes ont confirmé le dimanche 9 octobre qu’ils ont été victimes de sévices corporels ayant entraîné la mort, commis par des élèves de troisième année et annoncées des mesures disciplinaires et administratives contre les auteurs de ces actes et les responsables de l’école[88].
  • Mercredi , le gouvernement, réuni en conseil des ministres, a adopté un projet de loi portant modification de la loi du 23 septembre 1992 portant Code du Travail. Ce projet de loi porte prolongation de l’âge de départ à la retraite des travailleurs des établissements publics relevant du Code du Travail et de ceux du secteur privé. L’âge de la retraite des travailleurs des établissements publics est fixé à 62 ans pour la catégorie A, 59 ans pour la catégorie B et 58 ans pour les catégories C, D et E. Pour les travailleurs du secteur privé, il est fixé à 60 ans pour la catégorie A ou équivalent et à 58 ans pour les catégories B, C, D et E ou équivalent[89].

Il a également adopté un projet de loi portant modification de la loi du 4 septembre 2006 portant loi électorale dans la perspectives des élections présidentielle et législatives de 2012. Il porte notamment sur des modifications de forme sur la Commission électorale nationale indépendante et la publication de son rapport au Journal officiel, l’établissement et la révision des listes électorales, la gestion des cartes d’électeurs, la présentation des candidats, la campagne électorale, le bulletin de vote, les bureaux de vote et les opérations de vote avec la suppression des dispositions relatives au vote par procuration et au vote par témoignage[89].

  • Samedi , le Parti du renouveau démocratique et du travail (PRDT) a tenu son troisième congrès ordinaire à Bamako au Centre islamique d’Hamdalaye. Moussa Kéïta a été élu président du PRDT et succède à El Hadji Fafréba Traoré[91].

Novembre 2011Modifier

  • Vendredi , trois touristes ont été enlevés à Tombouctou par des hommes armés. Un quatrième touriste de nationalité allemande qui a tenté de résister a été tué d’une balle dans la tête[101].

Vendredi , Agatam Ag Alhassane, ministre de l’Agriculture, au cours d’une conférence de presse tenue avec le ministre de la Communication Sidiki N'fa Konaté, a alerté sur le déficit de la production agricole de la campagne 2011-2012 en raison de la sécheresse. Il a précisé que 104 communes sont classées à « risque de difficultés alimentaires »[102].

  • Samedi , le président Amadou Toumani Touré, venue inaugurer une nouvelle route à Dioïla a condamné les enlèvements et assassinats de touristes étrangers, « actes crapuleux et inqualifiable ». Il a appelé la communauté internationale à « analyser l’impact grave de la crise libyenne sur les pays riverains et à prendre ses responsabilités », évoquant les hommes armées qui ont quitté l’armée libyenne et qui pourraient menacer la sécurité et l’intégrité du Mali[104],[105].
  • Samedi , une coalition de 45 partis politiques dénommée Groupement des partis solidaires pour les élections de 2012 (Gps-2012) a organisé une conférence de presse à la Maison de la presse de Bamako. Le professeur Younouss Hamèye Dicko, porte-parole du groupement a lu une déclaration dénonçant le couplage de l’élection présidentielle et du référendum sur la modification de la constitution et la radiation des listes électorales des citoyens n’ayant pas retiré leur carte électorale en 2009[106].
  • Lundi , Béchir Sinoum, auteur de l’attaque perpétré le contre l’Ambassade de France à Bamako a comparu devant la Cour d’assises de Bamako. Reconnu coupable d’actes de terrorisme, il a é condamné à la peine capitale ainsi qu’à une amende de dix millions de francs CFA et au paiement de dommages et intérêt pour un montant de 35 750 000 francs CFA[107].
  • Mercredi , Une marche de protestation contre le réforme sur la modification de la constitution a rassemblé plusieurs centaines de personnes à Bamako à l’appel du collectif « Touche pas à ma constitution » qui regroupe des partis politiques, des syndicats et des associations[108].

Décembre 2011Modifier

  • Du 1er au , la première édition du Festival des masques et marionnettes de Yorosso a eu lieu du 1er au 4 décembre 2011 à Boura dans le Cercle de Yorosso. Le festival est organisé par l'Association pour le développement de Yorosso[109].
  • Vendredi , l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité des présents, soit 121 députés sur 147, le nouveau code de la famille, remanié après les controverses suscitées par son adoption le . Après concertation avec les associations religieuses musulmanes, 51 articles ont été modifiés sur les 1143. Le nouveau code accorde une valeur juridique au mariage religieux, inscrit le devoir d’obéissance de l’épouse envers son mari et fixe à 16 ans l’âge minimum du mariage pour les femmes contre 18 ans pour les hommes[110].
  • Mercredi , le gouvernement réuni en conseil des ministres a adopté un projet de loi portant création de circonscriptions administratives en République du Mali. Ce projet prévoit le redécoupage administrative du Mali, le nombre de région passant de huit à dix-neuf sur une période de 5 ans. L'objectif est de permettre à l'état et ses administrations d'être mieux représenter sur les territoires[111].
  • Jeudi , l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatifs à la ratification des ordonnances du 28 septembre 2011 créant les quatre nouvelles universités de Bamako: l’Université des lettres et des sciences humaines, l’Université des sciences, des techniques et des technologies, l’Université des sciences sociales et de gestion et l’Université des sciences juridiques et politiques, en remplacement de l'Université de Bamako[112].
  • Les samedi 10 et dimanche , le Parti pour la renaissance nationale a organisé une concertation à Bamako sur « les crises du Sahel » à laquelle ont participé des élus locaux et nationaux, des représentants de partis politiques de la majorité et de l'opposition, des personnes de la société civile. Face à la montée du salafisme dans les régions du nord du Mali, plusieurs intervenant ont déploré le désengagement de l'État. Le vice-président du Cercle de Goundam, Hama Aboubacrine, a notamment déclaré « À partir de Goundam, il n’y a ni préfet ni sous-préfet. La puissance publique qui administre, c’est Aqmi », Al-Qaida au Maghreb islamique[113].
  • Mercredi , le gérant de l'Hôtel Dombia à Hombori où logeaient les deux français enlevé le 24 novembre ainsi que leur guide ont été arrêtés et inculpés pour « complicité d'enlèvement »[115].
  • Samedi , le Comité central des supporters des Aigles du Mali (CCSAM) et l’Association des supporters indépendants du Mali (Asiam) ont fusionné pour donner naissance à l’Union nationale et des associations des supporters des Aigles du Mali (Unasam). Les anciens président du CCSAM, Souleymane Diabaté, et de l’Asiam, Ckeichna Demba, sont devenus respectivement président et vice-président de la nouvelle association de soutien à l'équipe du Mali de football[118].
  • Dimanche  :
    • le parti Avenir et développement du Mali (ADM) a fêté son premier anniversaire lors d’une rencontre à Tombouctou sur le thème « la politique au service du développement ». Le président du parti Madani Tall a déclaré « Nous sommes venus à Tombouctou pour manifester notre solidarité et montrer qu'il n'y a pas de problème particulier au Nord de notre pays ». Cette rencontre se déroule quelques semaines après l’enlèvement et l’assassinat de touristes iccidentaux[119].
    • le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly a donné un concert au Stade Modibo Keïta de Bamako. Il a lancé un appel à la jeunesse : « L’avenir de l’Afrique, où tout reste à faire, c’est sa jeunesse. L’Afrique ne peut pas accepter que le monde entier vienne faire ce qu’il veut. Que la jeunesse continue à tendre la main. C’est pourquoi, elle doit prendre conscience et se lever pour amener ce changement »[122].
  • Lundi 26 et mardi , l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) a tenu son 19e congrès et son 10e séminaire de formation à la Faculté des Sciences et Techniques (Fast) de l’Université de Bamako. Les « réformes politiques et de l’Université de Bamako » et « la violence au sein de l’espace scolaire et universitaire » ont été au cours des débats des délégations venus des différentes régions et du district de Bamako. Hamadoun Traoré, étudiant en deuxième année à l’École normale supérieure (Ensup) et secrétaire général du bureau de coordination a été reconduit dans ses fonctions pour un quatrième mandat[124].
  • Jeudi , Bachar Simoun, tunisien condamné à mort fin novembre au Mali pour avoir commis en janvier 2011 un attentat meurtrier contre l'ambassade de France à Bamako, a été extradé discrètement vers la Tunisie selon l’Agence France-Presse qui cite des sources concordantes maliennes[126].
    • Thomas Seydou Doumbia, Président de l’Association des maliens rapatriés de la Libye et du Maghreb (AMARLIM) a tenu une conférence de presse pour dénoncer le sort des 13 965 citoyens maliens rapatriés de Libye en 2011. Il déclare notamment qu’« au moment où l’État est aux petits soins des Touaregs qui avaient renié la nationalité malienne pour se mettre au service de l’armée libyenne, des Maliens qui vivaient et travaillaient en Libye pour contribuer au développement du pays, sont aujourd’hui désemparés et sans assistance de l’État »[128].

Notes et référencesModifier

  1. Le Monde.fr, L'attentat serait un acte isolé
  2. RFI, « Mali : l’auteur de l’attentat contre l’ambassade de France affirme avoir agi seul », RFI,
  3. Le Figaro.fr, Otages: l'un tué par le raid (al-Qaida)
  4. Le Figaro.fr, Otage/Niger: "des balles de kalachnikov"
  5. « Décès de M’Bam Diatigui Diarra, Médiateur de la République du Mali », Maliweb,‎ (lire en ligne)
  6. Soumaïla Guindo, « Le premier chef d'Etat-major, le Général Abdoulaye Soumaré, immortalisé », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  7. Conseil des Ministres du 26 janvier 2011
  8. Ramata Diaouré, « Festival sur le Niger: Un bilan largement positif n’en déplaise aux fâcheux », 22 septembre,‎ (lire en ligne)
  9. Abdoulaye Diakité, « Protection des droits de l'homme : Un comité de lutte contre l’esclavage voit le jour », L'indicateur Renouveau,‎ (lire en ligne)
  10. Le Monde.fr, Les deux otages français ne sont pas morts sous des balles françaises
  11. Allaye Lam, « Communales partielles 2011 : les résultats de Toya, Sandaré et Bourem », L’Essor,‎ (lire en ligne)
  12. Souleymane Doumbia, « Commune IV : la liste Mara fait mieux que confirmer », L’Essor,‎ (lire en ligne)
  13. Eric Feferberg, « Le président malien dans le nord pour lancer un programme de développement », RFI.fr,‎ (lire en ligne)
  14. Un activiste d’AQMI extradé par le Mali vers la Mauritanie, Xinthua, 14 février 2011
  15. Grammy Awards: Deux musiciens maliens distingués, Pana, 17 février 2011
  16. Mali: Le festival international soninké débute mardi, Pana, 15 février 2011
  17. Mali: Un Bureau d'expertise et de certification des diamants bruts, Pana, 19 février 2011
  18. Le Figaro.fr, 36 morts au cours d'une bousculade
  19. Mali-Bousculade: 36 personnes tuées dans un stade à Bamako, Pana, 22 février 2011
  20. Mali : Les 23 Aigles pour le CHAN, starafrica.com, 2 février 2011
  21. Youssouf Diallo, « Remodelage du paysage politique malien : 15 partis, dont la CODEM et Yéléma, créent le PUR », 22 septembre,‎ (lire en ligne)
  22. « Évasion d'un terroriste tunisien : le chef des renseignements maliens limogé », Jeuneafrique.com,
  23. Adam Thiam, « Après son évasion, le "terroriste" tunisien Senoun Bechir arrêté dans le Nord du Mali », Jeuneafrique.com,‎
  24. B Daou, « Coopération : Première visite officielle du Président Alpha Condé au Mali », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  25. « Mali: l'astrophyscien Cheick Modibo Diarra se lance dans la politique », AFP,‎  ; « Mali : en créant son propre parti, Cheick Modibo Diarra vise la présidentielle de 2012 », jeuneafrique.com,  ; Modibo Fofana, « Lancement du RPDM : Cheikh Modibo Diarra, une chance pour le Mali ? », journaldumali.com,
  26. Agence Pana, « Libye: Le Mali dément l'envoi de mercenaires maliens », Pana,
  27. « Manifestation lycéenne au Mali: un mort », Afp,‎
  28. Modibo Fofana, « Commune IV : Moussa Mara récupère son fauteuil de maire », journaldumali.com,‎ (lire en ligne)
  29. Bruno D Segbedji, « Du nouveau dans l'affaire du cargo de la drogue découvert calciné à Tarkint : Le cerveau présumé du trafic, un Français résidant au Mali, interpellé lundi par la Sécurité d'État », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  30. Le Figaro.fr, Un mort lors d'une manifestation lycéenne
  31. Pana, « Mali: Contrat de partenariat entre Airness et la Fédération de football », Pana,‎ (lire en ligne)
  32. Seydou Coulibaly, « Libye : Les soutiens maliens à Kadhafi se manifestent », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  33. Bandiougou Diabaté, « Association malienne des droits de l'Homme (AMDH) : Me Moctar Mariko, le nouveau président », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  34. « Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 16 mars 2011 »,
  35. Pana, « Libye: Un parti politique malien condamne les violences », Pana,
  36. Le Figaro.fr, Drogue: 6 suspects recherchés
  37. Pana, « Mali: Un international malien de football dote son pays d'un Village d'enfants »,
  38. Pana, « La ville de Nouakchott jumelée à la capitale malienne »,
  39. Le Figaro.fr, Côte d(Ivoire: 2000 réfugiés au Mali
  40. Célia d’Almeida, « Bientôt la fin des « manani» », journaldumali.com,
  41. APA, « Démission du premier ministre malien Modibo Sidibé et de son gouvernement », Afrique avenir,
  42. Le Figaro.fr, Démission du premier ministre
  43. « Comment ATT a nommé la première Malienne chef de gouvernement », jeuneafrique,‎ (lire en ligne)
  44. Le Figaro.fr, Des opposants au gouvernement
  45. Issa Fakaba Sissoko, « Gouvernement : une équipe remaniée de 33 membres », journaldumali.com,
  46. « Amadou Toumani Touré : « Le Prix Kéba Mbaye prolonge l’amitié sénégalo-malienne » », Agence de presse sénégalaise,
  47. Mali: appel de plusieurs organisations à des élections transparentes en 2012, Agence France-Presse, 25 avril 2011
  48. Mame Diarra Diop, « journaldumali », journaldumali.com,
  49. « Mali : Amadou Ousmane Touré, le nouveau Vegal a pris ses fonctions », jeuneafrique.com,‎ (lire en ligne)
  50. « Bureau du Vérificateur Général : Le nouveau patron s'appelle Amadou Ousmane Touré », L’Essor,‎ (lire en ligne)
  51. « Mali et Liberia relancent leur coopération », Ouestafnews,
  52. Pana, « Mali: Le gouvernement rassure sur la sécurité sur son territoire »,
  53. Bruno D. Segbedji, « La classe politique malienne en deuil : Ibrahima Siby de l’UDM Jama Ka wassa n’est plus! », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  54. Gouvernement, « Communiqué du Conseil des Ministres du 18 mai 2011 »,
  55. IFK, « L'ORTM a un nouveau Directeur Général », journaldumali.com, et Gouvernement, « Communiqué du Conseil des Ministres du 18 mai 2011 »,
  56. B.Daou, « Crise du Nord : Prises d’otages par les groupes terroristes : Les ministres adhèrent à la criminalisation du paiement de rançons », Le républicain,‎ (lire en ligne)
  57. Daouda T. Konaté, « CNAS-Faso Hèrè sur les fonts baptismaux : Zou décroche son parchemin pour Koulouba », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  58. Abdoulaye Niangaly, « Mort suspecte d’Abdoul Salam Ag Assalat : L’espoir de paix au Sahel assassiné ! », Le Prétoire,‎
  59. S.Guindo, « Commission nationale des droits de l'homme du Mali (CNDH) : Le rapport 2010 dénonce la culture de l'impunité dans la lutte contre la corruption », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  60. Assane Koné, « Patrimoine culturel du Mali : C’est parti pour l’inventaire », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  61. Jeune Afrique, « Affaire "Air Cocaïne" : un Espagnol, un Français et un Malien inculpés au Mali », Jeune Afrique,
  62. Pana, « Mali: Un plan national pour l'élimination du travail des enfants »,
  63. Libye: le président malien souhaite un arrêt des bombardements, Afp, 12 juin 2011
  64. « Communiqué du Conseil des Ministres du 15 juin 2011 »
  65. Présidentielle au Mali: 8 candidats à la candidature du principal parti, Afp, 21 juin 2011
  66. Frédéric Couteau, « A la Une : un nouveau coup porté à Aqmi », Radio France internationale,
  67. Hadama B. Fofana, « Déclaration de politique générale du gouvernement : Les grands axes évoqués aux élus de la nation », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  68. Issa Fakaba Sissoko, « Après son investiture par le Parti Sadi : Oumar Mariko dévoile son « engagement pour le Mali » », L'indicateur Renouveau,‎ (lire en ligne)
  69. Agence de presse sénégalaise, « Choléra au Mali : 35 décès, la Croix-Rouge renforce ses actions avec l’appui de la FICR », APS,  ; Pana, « Mali: Le choléra fait au moins 35 morts dans deux régions », (consulté le 9 août 2011)
  70. Pana, « Championnats nationaux d'athlétisme du Mali »,
  71. Reuters, « Mali: L’ancien Premier ministre Keita candidat à la présidentielle de 2012 », (consulté le 9 août 2011)
  72. « Le maire de Ouelessebougou Yeah Samaké en meeting : « La vieille garde politique doit se barrer… » », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  73. Chahana Takiou, « Investi le samedi 30 juillet au Cinéma Babemba : Dioncounda Traoré sur la route de Koulouba », 22 septembre,‎ (lire en ligne)
  74. Baye Coulibaly, « Cour suprême : le président, la vice-présidente et le président de la section judiciaire prennent fonction », L’Essor,‎ (lire en ligne)
  75. Issa Fakaba Sissoko, « La Révision Constitutionnelle enfin votée ! », journaldumali.com,
  76. « Mali : ATT lance sa stratégie anti-Aqmi de développement du nord », jeuneafrique.com,
  77. interview par Baba Dembélé, « Me Kadidia Sangaré Coulibaly, présidente de la CNDH : « La réforme constitutionnelle n’est pas opportune actuellement » », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  78. « Mort accidentelle d’Ibrahim Ag Bahanga : ATT exprime sa compassion », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  79. Assane Koné, « Django Cissé, l’art de faire revivre le Mali par les cartes postales », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  80. Pana, « Libye-Mali: Une Cité administrative construite sur fonds libyens », Afriquejet.com,
  81. Youssouf Camara, « Le mali de plus en plus désenclavé en matière de transport aérien : Bamako désormais reliée à l’Europe par Brussels Airlines », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  82. Pana, « Travaux du barrage hydro-électrique de Djenné au Mali », Afriquejet.com,
  83. Amadou Coulibaly, « L'URD et la présidentielle : Soumaïla Cissé investi candidat », Le Malien,‎ (lire en ligne)
  84. Mimouna Hafidh, « Mali : Kayes tient son nouvel aéroport », Le griot,‎ (lire en ligne)
  85. Abdoulaye Diarra, « Réalisé pour un coût de 30milliards de FCFA : Le Pont de l'amitié sino-malienne inauguré dans la liesse populaire par le président ATT en présence d'une forte délégation chinoise », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  86. « Présidentielle de 2012 : Le fils de Djigué aussi s’engage dans la course », L'indicateur,‎ (lire en ligne)
  87. Gouvernement du Mali, « Communiqué du Conseil des ministres du 28 septembre 2011 », journalduMali.com,
  88. « Mali : La mort des élèves officiers fait suite à des sévices corporels », Afriscope,
  89. a et b gouvernement, « Communiqué du Conseil des Ministres du 5 octobre 2011 », Primature du Mali,
  90. Youssouf Diallo, « Présidentielle 2012 : L’URD, la FCD et la COREAM se donnent la main », 22 septembre,‎ (lire en ligne)
  91. Siriman Doumbia, « Congrès ordinaire du PRDT : Moussa Kéita prend les rênes du parti », Le Pouce,‎ (lire en ligne)
  92. Hadama B. Fofana, « Libéria/Mali (2-2) : Les Aigles du Mali se qualifient à la phase finale à l’arrachée », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  93. Modibo Fofana, « IBK plébiscité pour 2012 », Journaldumali.com,
  94. IFK, « Niono dit non au G20 ! », Journaldumali.com,
  95. Allaye Lam, « Présidentielles 2012 : Achérif Ag Mohamed candidat », L'Essor,‎ (lire en ligne)
  96. Madiba Keïta, « Niankoro Yeah Samaké porte-parole du PACP », L'Essor,‎ (lire en ligne)
  97. Gouvernement, « Conseil des Ministres du 23 novembre 2011 », Journaldumali.com,
  98. Assane Kon, « Liste du patrimoine culturel immatériel La société secrète des « Kôrêdugaw », rite de sagesse du Mali inscrite », Le républicain,‎ (lire en ligne)
  99. « afriquejet » (consulté le 25 novembre 2011)
  100. « Interrogations sur les deux français enlevés au Mali » (consulté le 25 novembre 2011)
  101. Serge Daniel, « Les Maliens du nord « scandalisés » par les attaques contre les étrangers », Afp,‎
  102. Diango Coulibaly, « Situation alimentaire au Mali : 104 communes sont à risque », Nouvelle libération,‎ (lire en ligne)
  103. Bruno D Segbedji, « Le parti SADI accueille la gauche africaine à Bamako : "L'impérialisme empêche la démocratie de progresser" dixit Oumar Mariko », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  104. Par Issa Fakaba Sissoko, « ATT : « Nous gérons les effets collatéraux de la crise libyenne » », Journaldumali.com,
  105. Le texte intégral du discours du président Amadou Toumani Touré a été publié par le quotidien L’Essor: Amadou Toumani Touré, « Evènements survenus à Hombori et à Tombouctou : le message de fermeté du président Touré », L’Essor,
  106. Baba Dembélé, « Elections de 2012 « Nous écouter ou aller droit dans le mur » indique, le professeur Younouss Hamèye Dicko », Le Républicain,,‎ (lire en ligne)
  107. Ben Dao, « Le tunisien Béchir Sinoum jugé hier : L’auteur de l’attaque contre l’Ambassade de France à Bamako condamné à mort », L'indicateur renouveau,‎ (lire en ligne)
  108. « Mali: marche de centaines de personnes contre un référendum constitutionnel », Afp,‎
  109. Pierre Fo’o Medjo, « 1re édition du festival de masques et des marionnettes de Yorosso : Valorisation de la culture et développement au centre des activités », 22 septembre,‎ (lire en ligne)
  110. Koaci, « Code de la famille : fin de la controverse ! », Journaldumali.com,
  111. Gouvernement du Mali, « Conseil des Ministres du 7 décembre 2011 », journaldumali.com,
  112. « Assemblée nationale: feu vert pour la modification du code du travail et l’éclatement de l’Université de Bamako », L'Essor,‎ (lire en ligne)
  113. Cherif Ouazani, « Lutte contre Aqmi : l'inaction de l'État malien critiquée à Bamako », jeuneafrique.com,
  114. « Arrestation au Mali du commando qui a enlevé deux Français en novembre », Le Monde avec Afp et reuters, lemonde.fr,‎
  115. a et b Jeune Afrique, « Mali : deux nouvelles arrestations dans l'affaire des otages français », jeuneafrique.com,
  116. Le Monde avec Reuters, « AQMI diffuse les photos de cinq européens enlevés au Mali », lemonde.fr,
  117. Gouvernement du Mali, « Conseil des Ministres du 14 décembre 2011 », journaldumali.com,
  118. Hadama B. Fofana, « Union des associations des supporters / Les dirigeants et les joueurs invités à suivre l’exemple », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  119. Bruno D Segbedji, « Le président de l'Adm, Madani Tall lors du 1er anniversaire du parti à Tombouctou : "Nous sommes venus ici pour manifester notre solidarité et montrer que la ville ne brûle pas" », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  120. Malika Groga-Bada, « Mali : Soumana Sako, un candidat de plus à la présidentielle », jeuneafrique.com,
  121. Alou B Haidara, « Festival International de la Musique du Mali : Fati Kouyaté remporte le Tamani d'Or 2011 », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  122. « En concert à Bamako, Tiken Jah Fakoly appelle la jeunesse à se lever pour le changement », Koaci.com
  123. Abdoulaye Diakité, « Présidentielle : La candidature de l’ancienne ministre, Mme Sidibé Aminata Diallo déjà rejetée », L'indicateur Renouveau,‎ (lire en ligne)
  124. Hadama B. Fofana, « 19e Congrès ordinaire et 10e séminaire de l’Aeem / Hamadoun Traoré, élu pour la quatrième fois secrétaire général », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  125. Xinhua, « Mali : le président Touré inaugure la route Bamako-Kangaba », Afriscoop,
  126. Afp, « Mali: un Tunisien condamné pour un attentat anti-français à Bamako extradé »,
  127. « La TM2 est née », Journaldumali.com,
  128. Assane Koné, « Conséquences de la crise libyenne / Plus de 13 900 Maliens rentrés de Libye lancent un SOS aux autorités maliennes », Le Républicain,‎ (lire en ligne)

Articles connexesModifier