1925 en aéronautique

Chronologies
Années :
1922 1923 1924  1925  1926 1927 1928
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

JanvierModifier

FévrierModifier

  • 12 février - 3 avril : première liaison aérienne entre Bruxelles et Léopoldville (Kinshasa- RDC) par Edmond Thieffry, as de l'aviation belge durant la Première Guerre mondiale, avec Léopold Roger - pilote - et Jef de Bruycker - mécanicien - sur Handley Page, en étant les tout premiers aviateurs à survoler plus de 3 500 km (entre Niamey et Kinshasa) de terres « inconnues » … Un exploit à l'époque, ouvrant ainsi les liaisons aériennes commerciales vers les colonies d'Afrique centrale. Les 8 124 km ont été parcourus en 75 heures et 25 minutes de vol effectif et après maints problèmes techniques, atmosphériques[1].

MarsModifier

  • 6 mars : le pilote français Antoine tient l'air pendant 8 heures et 54 minutes malgré une panne moteur sur un Hanriot HD.14.

MaiModifier

  • 21 mai : départ de Spitzberg de deux hydravions en direction du pôle. Les mauvaises conditions climatiques contraindront les aviateurs à se poser sur la banquise à plus de 200 km du pôle.

JuinModifier

JuilletModifier


AoûtModifier

  • 7 au 9 août : un équipage français (Drouhin et Landry) bat le record de durée de vol : 45 heures et 11 minutes, entre Chartres et Étampes sur un Farman F.62 modifié en monomoteur.
  • Du 10 août 1925 au 12 août 1925, Ludovic Arrachart et Henri Carol, ingénieur chez Lorraine-Dietrich, réalisent un long raid aérien de 7 420 kilomètres, faisant ainsi en trois étapes (Paris-Constantinople, Constantinople-Moscou, Moscou-Paris) le tour de l'Europe, en pilotant un appareil de type biplan biplace, à savoir un Potez 25 GR doté d'un moteur Lorraine-Dietrich pouvant fournir une puissance de 450 CV.[2]

SeptembreModifier

  • 3 septembre : le dirigeable américain « Shenandoah » se brise en vol : 15 morts et 19 blessés sur les 42 personnes (7 passagers) présentes à bord.

OctobreModifier

  • 18 octobre : annulation des résultats de la « Coupe Beaumont ». Le règlement prévoit que le prix est alors attribué au vainqueur de l'année précédente : Sadi-Lecointe. Ce pilote restait le seul en lice dans l'édition 1925 après l'abandon de Ferigoule, mais son passage à 312 km/h fut mal noté et ce résultat n'est pas homologué.

NovembreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Edmond Thieffry, En Avion de Bruxelles au Congo Belge. Renaissance du Livre, 1926.
  2. Le 12 août 1925 dans le ciel : Arrachart et Carol arrivent au Bourget après leur raid européen
  3. Jacques Legrand, Edouard Chemel et Bill Gunston, Chronique de l'aviation, Paris, Éditions Chronique, Jacques Legrand S.A., (ISBN 2-905-96951-2).