Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1899 1900 1901  1902  1903 1904 1905
Décennies :
1870 1880 1890  1900  1910 1920 1930
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1902 en Lorraine.

ÉvénementsModifier

 
Villa Les Glycines
  • Les fouilles allemandes de 1902-1903 ont montré l'élévation de l'amphithéâtre de Metz encore conservée jusqu’à 3,50 m au centre de l’arène[1]
  • Achèvement de la villa Majorelle, maison de maître, construite de 1901 à 1902, située à Nancy, dans le style École de Nancy. C'est une pièce maîtresse de l'architecture, typique de l'Art nouveau français.
  • Alfred Pellon, avec le peintre alsacien Rickenbach, lance la revue "Jung-Lothringen". Avec le peintre Beecke, Alfred Pellon crée l’"Association des Artistes lorrains", exposant à Francfort, Leipzig, Baden-Baden, mais aussi en France, à Nancy.
  • La société Petitcollin développe un procédé de moulage pour le celluloïd qui présente l'avantage d'obtenir directement des reliefs polis[3].
 
Usine petitcolin
  • 11 mai, Alsace-Moselle : Guillaume II supprime le paragraphe de la dictature.
  • 16 août : inauguration du musée militaire Faller construit à Mars-le-Tour d'après les plans de Louis Lanternier, architecte nancéien à qui l'on doit notamment Nancy-Thermal, le musée fut inauguré et béni par Monseigneur Charles-François Turinaz, évêque de Nancy et de Toul.

NaissancesModifier

  • 13 janvier à Plainfaing dans les Vosges : Raymond Ruyer (décédé à Nancy en 1987), philosophe français du XXe siècle. Formé à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, ce montagnard vosgien, tôt orphelin de père, est devenu, à son retour de guerre et de captivité, professeur de philosophie à l'université de Nancy. Son œuvre traite des sciences : la physique quantique, la biologie, la psychologie et la cybernétique principalement, à partir desquelles il édifie un système de métaphysique finaliste qu'il retravaille tout au long de sa vie. Ruyer s'est également intéressé à la gnose et aux phénomènes « métapsychiques ».

DécèsModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • Albert Ronsin, « Edmond-Louis Gérard », in Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Éditions Gérard Louis, Vagney, 1990, p. 164 (ISBN 2-907016-09-1)

Notes et référencesModifier

  1. « Site archéologique de la ZAC du quartier de l’amphithéâtre de Metz en Moselle », Inrap, publié le 16 juillet 2009 et mis à jour le 5 octobre 2009 (consulté le 5 janvier 2010).
  2. Francis Roussel, « Maison de Négociant en Vin dite Villa les Glycines », pour l'Inventaire général du patrimoine culturel, 1992, dans la base Mérimée, ministère de la Culture, notice no IA54000086.
  3. Henri Bœtcher, « Nouveau procédé de fabrication d'objets ornementés ou découpés en celluloïd, écaille et corne », Revue des inventions,‎ , p. 18-20 (lire en ligne)
  4. 1889/2019 L'EST REPUBLICAIN - 130 ans d'actualités en Lorraine et Franche-Comté - Page 24
  5. Notice d'autorité sur dnb.de.