Ouvrir le menu principal

18e bataillon de chasseurs à pied
Création 1854
Dissolution 1962
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Bataillon de chasseurs à pied
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 18e bataillon de chasseurs alpins
Inscriptions
sur l’emblème
Voir étendard unique des chasseurs
Guerres Première Guerre mondiale
Fourragères Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
Seconde Guerre mondiale

Le 18e bataillon de chasseurs à pied (18e BCP) est une unité militaire dissoute de l'infanterie française (chasseurs à pied) qui participa notamment aux deux conflits mondiaux.

Sommaire

Création et différentes dénominationsModifier

  • 1854 : création du 18e bataillon de chasseurs à pied (18e BCP),
  • 1927 : devient 18e bataillon de chasseurs alpins (18e BCA),
  • 1940 : dissolution du 18e BCA,
  • 1940 : nouvelle création du 18e BCA dans l’armée d’armistice,
  • 1940 : devient le 20e BCA,
  • 1944 : nouvelle création du 18e BCA,
  • 1945 : devient le 20e BCA,
  • 1951 : création du 18e bataillon de chasseurs à pied,
  • 1959 : devient le centre d’instruction du 18e BCP,
  • 1962 : dissolution du bataillon.

Historique des garnisons, campagnes et bataillesModifier

Second EmpireModifier

De 1871 à 1914Modifier

Durant la Commune de Paris en 1871, le régiment participe avec l'armée versaillaise à la semaine sanglante.
Il tient garnison ensuite à Romorantin et en 1890 son P.C. est à Tours.

Première Guerre mondialeModifier

À la mobilisation, le bataillon a pour garnison Longuyon, il est intégré à la 87e brigade au sein de la 4e division au 2e corps d'armée.

Rattachements successifsModifier

 
Aux morts du 18e enterrés à Somme-Tourbe.

Le bataillon appartient à la 4e division d'infanterie tout au long du conflit.

1914Modifier

secteur des Ardennes.
Bataille de la Marne
septembre 1914 - février 1915 : secteur de l'Argonne.

1915Modifier

mars : Bataille de Champagne
avril _ octobre : secteur de la Woëvre
octobre : seconde bataille de Champagne

1916Modifier

secteur de la Woëvre
avril : bataille de Verdun
mai - juin : réserve du GQG
juillet - août : bataille de la Somme

1917Modifier

1918Modifier

Entre-deux-guerresModifier

1920 : en garnison à Sarrebruck 1926 : vient à Grasse comme 18°BCA

Seconde Guerre mondialeModifier

1939-40 : le régiment est cantonné à Grasse (Alpes Maritimes) . Il fait route vers la Lorraine(Rohrbach) puis l'Aisne (Presles et Thierry) tandis que la SES reste dans les Alpes .

1940: Vosges et à partir de mai 40 : BATAILLE DE FRANCE . (Vilgotheim, Vickersheim, Herrenkopf, Niederbronn, Reichshoffen, le Maimont, Lixheim, Mososux, Le Roulier, Fays) . Le 19 juin 1940, le bataillon est encerclé par les troupes allemandes à Cheniménil (Vosges) , où il était arrivé à 14h , faisant partie de la 22e Demi-Brigade de Chasseurs Alpins . Décrochage de Cheniménil vers 21h . Le bataillon est dissout après l'armistice . Recréé en 1944 - Devient 20°BCA en janvier 1945

De 1945 à aujourd'huiModifier

Création du C.I du 18°BCP à Tours en mai 1959.Dissous en 1962.

Le 18e BPC basé à Tours, caserne Baraguey d'hilliers, fut l'un des quatre centres d'instruction de l'infanterie réservés aux appelés en provenance du Sud-Ouest durant la guerre en Algérie,les trois autres étant le 57e RI à Bordeaux,le 1er RIMA à Angouleme et le 126e RI de Brive.

Sa dissolution fut décidée dès le cessez-le-feu du 19 mars 1962,et fut effective début mai de la même année après le départ du contingent 62/1A à l'issue de sa formation de quatre mois.

TraditionsModifier

InsigneModifier

DeviseModifier

DrapeauModifier

Comme tous les autres bataillons de chasseurs ou groupes de chasseurs, il ne dispose pas de son propre drapeau.

Il n'existe en effet qu'un seul drapeau pour tous les bataillons de chasseurs à pied et alpins, lequel passe d'un bataillon à un autre durant la campagne 1914-1918.

En revanche, chaque bataillon possède son propre fanion.

DécorationsModifier

Il a droit au port de la fourragère verte de la croix de guerre depuis le 27 octobre 1918.

ChantModifier

RefrainModifier

" Encore un Arbi d'enfilé, rompez
Encore un Arbi d'enfilé ! "

Chefs de corpsModifier

 
Commandant Lamy, 18e chasseurs, tué devant Puebla, Mexique
  • 1854 : commandant de Jouenne d'Escrigny d'Herville
  • 1859 : commandant Avril de Lenclos
  •  ???? : commandant Lamy
  • 1864 : commandant Brincourt (remplace Lamy tué devant Puebla)
  • .
  • 1887 : commandant Saglio[1]
  • 1902 : commandant Famechon[2]
  • 1903 - 1905 : commandant Lorillard[3]
  • 1907 - 1910 : commandant de Susbielle[4]
  • 1911 - 1912 : commandant Gaucher[5]
  • 1912 - 1914 : commandant Girard[6]
  • .

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au bataillonModifier

Personnalités ayant servi au sein du bataillonModifier

Sources et bibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Référence - Annuaire de l'Armée 1890 page 222 - Berger-Levrault - Paris.
  2. Référence - Annuaires Militaires 1902 - SHD - Vincennes
  3. Référence - Annuaires Militaires 1903 à 1905 - SHD - Vincennes
  4. Référence - Annuaires Militaires 1907 à 1910 - SHD - Vincennes
  5. Référence - Annuaires Militaires 1911 à 1912 - SHD - Vincennes
  6. Référence - Annuaires Militaires 1912 et 1914 - SHD - Vincennes

Voir aussiModifier