Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1873 1874 1875  1876  1877 1878 1879
Décennies :
1840 1850 1860  1870  1880 1890 1900
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1876 du calendrier grégorien.


Chronologie de l'Europe

ÉvénementsModifier

  • Janvier : ouverture de la bibliothèque nationale centrale de Rome.
  • 12 mars : progrès de la gauche aux législatives.
  • 5 mars : parution à Milan du quotidien Corriere della Sera.
  • 16 mars : le gouvernement Minghetti annonce que le déficit budgétaire est résorbé.
  • 18 mars :
    • mis en minorité par un vote convergent de la droite et de la gauche (certains députés de droite sont hostiles à la politique d’austérité et à l’intention du gouvernement de nationaliser les chemins de fer), le président du Conseil Marco Minghetti démissionne ;
    • l'anarchiste Errico Malatesta quitte la franc-maçonnerie.
  • 25 mars : gouvernement Depretis I. La gauche arrive au pouvoir sous la direction d’Agostino Depretis et y reste plus de trente ans. Une réforme électorale est votée, amenant le nombre d’électeurs à deux millions. Pour maintenir un bon fonctionnement parlementaire, Depretis, prévoyant l’émergence de nouvelles classes plus agitées et revendicatives, préfère « rassembler des majorités provenant de tout bord » et forme une large coalition (transformisme).
  • 25 mai : Paolo Magretti remporte le premier Milan-Turin, la plus ancienne course cycliste sur route italienne[1].
  • Mai-juin : procès à Bologne des chefs « internationalistes » d'organisations ouvrières et anarchistes, tous acquittés. Parmi les accusés, Andrea Costa qui sera le premier député socialiste au Parlement italien.
  • Novembre : Depretis demande au roi la dissolution de la Chambre et de nouvelles élections pour consolider son pouvoir.
  • Décembre : le gouvernement présente au Parlement la loi Coppino sur l’enseignement primaire obligatoire.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Mimmo Franzinelli, Il Giro d'Italia : Dai pionieri agli anni d'oro, Feltrinelli Editore (ISBN 9788858811511, présentation en ligne)