Ouvrir le menu principal
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
La Famille royale et la Cour entourant le roi Louis XVIII, qui, placé au grand balcon des Tuileries , voit défiler l'armée le 2 décembre 1823.
Années :
1821 1822 1823  1824  1825 1826 1827
Décennies :
1790 1800 1810  1820  1830 1840 1850
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1824 du calendrier grégorien.

ÉvénementsModifier

  • 9 février : convention diplomatique avec l'Espagne pour le séjour des troupes françaises en Espagne[2].
  • 25 février et 6 mars : élection de la Chambre retrouvée[3] (ultras) de 1824 à 1827. Assuré que les nouvelles élections, dans l’euphorie de la victoire en Espagne, lui assureront une large majorité, le roi dissout la Chambre en décembre 1823. Les mesures de dégrèvement d’impôt des opposants, qui perdent ainsi le cens nécessaire, les instructions données aux fonctionnaires, invités par le ministre de la Guerre à prendre l’engagement écrit de voter pour le candidat officiel assurent un succès éclatant : seulement 15 opposants dans une Chambre de 430 députés, dont 264 fonctionnaires désignés au choix des électeurs par le roi. Pour consolider cette victoire, le gouvernement supprime le renouvellement annuel par cinquième. La loi du 9 juin introduite le renouvellement intégral de l’assemblée tous les sept ans[4].
  • 23 mars : discours du roi à l'ouverture des Chambres[2]. La Chambre retrouvée propose d’abroger les « lois impies de la Révolution » et de « punir le sacrilège » comme premiers points d’un programme prévoyant une diminution du nombre de fonctionnaires et leur recrutement dans des milieux qui ne soient pas « dépourvus de fortune ». Le ministère propose une loi punissant de mort le vol avec effraction d’objets consacrés au culte de la religion de l’État[5].
 
Le Salon de 1824, François-Joseph Heim.
  • 1er décembre :
    • mise à la retraite, la veuille du jour anniversaire d’Austerlitz, des officiers généraux ayant le maximum d’ancienneté dans leur grade, presque tous d’anciens soldats de l’Empire[11]. Cette maladresse soulève des remous dans les milieux militaires. Le général Foy proclame à l'assemblée : « C'est un coup de canon échappé de Waterloo »[12].
    • ordonnance royale établissant l'École forestière de Nancy[13].
  • 22 décembre : ouverture de la session parlementaire[2].

Notes et référencesModifier

  1. Marc Séguin, Des ponts en fil de fer, Bachelier, (présentation en ligne)
  2. a b c d e f g h i et j Ludovic Lalanne, Dictionnaire historique de la France, Hachette, (présentation en ligne)
  3. Dominique Borne, Hubert Néant, La politique en France du XIXe à nos jours, Hachette Éducation, (ISBN 9782011819093, présentation en ligne)
  4. a b et c Collection complète des lois, décrets d'intérêt général, traités internationaux, arrêtés, circulaires, instructions, etc., vol. 24, Sirey, (présentation en ligne)
  5. Jean Vidalenc, La Restauration, 1814-1830, Presses universitaires de France (ISBN 9782705910488, présentation en ligne)
  6. Bernard Allun, Cent ans d'université lilloise, Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, (ISBN 9782490296002, présentation en ligne)
  7. Rapport de la Commission créée par l'ordonnance royale du 30 juin 1824, pour recueillir des documens sur les dépenses de la guerre d'Espagne, Imprimerie royale, (présentation en ligne)
  8. Louis-Victor-Léon de Rochechouart, Souvenirs sur la Révolution, l'Empire et la Restauration, Collection XIX, (ISBN 9782346069323, présentation en ligne)
  9. Dominique Massonnaud, Le Nu moderne au salon (1799-1853) : Revue de presse, UGA Éditions, (ISBN 9782377471119, présentation en ligne)
  10. Raymond Guinodie, Histoire de Libourne et des autres villes et bourgs de son arrondissement, vol. 2, H. Faye, (présentation en ligne)
  11. Jean Baptiste Duvergier, Collection complète des lois, décrets d'intérêe général, traités internationaux, arrêtés, circulaires, instructions, etc., vol. 24, Société du Recueil Sirey, (présentation en ligne)
  12. Henri-François Imbert, Les métamorphoses de la liberté, ou, Stendhal devant la Restauration et le Risorgimento, Slatkine, (ISBN 9782051010764, présentation en ligne)
  13. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglemens et avis du Conseil d'état, vol. 24, A. Guyot et Scribe, (présentation en ligne)

Articles connexesModifier