Ouvrir le menu principal
Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2008.

Tour de France 2008
17e étape
Image illustrative de l’article 17e étape du Tour de France 2008

Embrun à L'Alpe d'Huez
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Espagne Carlos Sastre 6 h 07 min 58 s
(34,323 km/h)
2eDrapeau : Espagne Samuel Sánchez + 2 min 03 s
(34,133 km/h)
3eDrapeau : Luxembourg Andy Schleck + 2 min 03 s
(34,133 km/h)
Jersey red number.svg Comb.Drapeau : Slovaquie Peter Velits
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Espagne Carlos Sastre 74 h 39 min 03 s
(40,193 km/h)
2eDrapeau : Luxembourg Fränk Schleck + 1 min 24 s
(40,181 km/h)
3eDrapeau : Autriche Bernhard Kohl + 1 min 33 s
(40,180 km/h)
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Espagne Óscar Freire 219 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Autriche Bernhard Kohl 125 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Luxembourg Andy Schleck 74 h 49 min 18 s
(40,102 km/h)
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Danemark Team CSC Saxo Bank 223 h 50 min 44 s
(40,212 km/h)
Chronologie

La 17e étape du Tour de France 2008 s'est déroulée le 23 juillet. Le parcours de 210,5 km reliait Embrun à L'Alpe d'Huez.

Sommaire

Profil de l'étapeModifier

 
Montée de l'Alpe d'Huez

Cette 17e étape est la dernière du Tour de France dans les Alpes. Elle conduit les coureurs depuis Embrun, déjà ville-départ trois jours auparavant, jusqu'à L'Alpe d'Huez. Le début de l'étape remonte le cours de la Durance et est plutôt plat, jusqu'à la première difficulté de la journée : la côte de Ste-Marguerite, classée en 3e catégorie. Le parcours devient ensuite plus vallonné. À Briançon, le tracé quitte la Durance pour remonter la Guisane. Après le premier des deux sprints intermédiaires de la journée, à Le Monêtier-les-Bains, démarre l'ascension du premier col hors-catégorie : le mythique col du Galibier. Il est long de 20,9 kilomètres pour une pente de 5,6 % de moyenne, mais les pourcentages peuvent atteindre par endroits jusqu'à 10 %. Après la descente passant par le col du Télégraphe, les coureurs n'auront pas de répit car il faudra directement commencer la montée vers le col de la Croix-de-Fer, lui aussi classé hors-catégorie : 29 km de montée à 5,2 % de moyenne, mais là aussi les pourcentages peuvent atteindre les 10 %. Après la descente et le second sprint intermédiaire au Bourg-d'Oisans, débute la montée finale vers L'Alpe d'Huez, avec ses 21 virages sur 13,8 km de montée à 7,9 % de moyenne, mais certains passages sont relevés à plus de 12 %[1].

La courseModifier

Le départ est donné à Embrun, sous un soleil de plomb. Beaucoup d'attaques sont à signaler dans les premiers kilomètres, mais aucune ne parvient à creuser l'écart, jusqu'au kilomètre 16, où le Slovaque Peter Velits, de l'équipe Team Milram, l'Espagnol Rubén Pérez, de l'équipe Euskaltel-Euskadi et le Français Rémy Di Grégorio, de La Française des jeux prennent quelques secondes d'avance au peloton. Ils seront rejoints peu après par l'Allemand Stefan Schumacher, de la Gerolsteiner, ancien maillot jaune et porteur du dossard rouge du plus combatif de la veille. Le peloton les laisse partir et ils prennent de l'avance.

Les échappés comptent ainsi 2 min 45 s d'avance au passage de la côte de Ste-Margueritte, au kilomètre 31, et 5 min 30 s au sprint intermédiaire de Le Monêtier-les-Bains. L'ascension du Galibier commence alors. Malgré le tempo modéré de l'équipe CSC qui mène le peloton, les quatre hommes de tête ne prennent pas plus d'avance dans cette montée. C'est Stefan Schumacher qui prend la première place au sommet, devant ses compagnons. Près de 5 min plus tard, c'est le maillot à pois Bernhard Kohl qui règle le sprint du peloton : il conforte ainsi sa première place dans ce classement du meilleur grimpeur.

Dans la descente, Rémy Di Grégorio est distancé du groupe de tête. Rubén Pérez le sera lui aussi un peu plus tard, dans les premières pentes du second col, le col de la Croix-de-Fer.

Les coéquipiers du maillot jaune Fränk Schleck impriment eux un tempo plus rapide au peloton, qui finit par perdre de nombreux éléments (notamment les coéquipiers des favoris du tour). Les deux anciens échappés sont rattrapés, et les deux restants (Stefan Schumacher et Peter Velits) perdent du temps.

Schumacher est distancé par Velits qui passe en tête au sommet du col. Bernhard Kohl règle encore une fois le sprint du groupe maillot jaune, accroissant encore son avance au classement des grimpeurs.

Dans la descente, l'écart entre l'homme de tête et le peloton stagne entre 1 min et 1 min 30 s. À ce moment, Jérôme Pineau, français de l'équipe Bouygues Telecom, parvient à sortir et rejoindre Velits. Les deux coureurs parviennent à garder de l'avance jusqu'aux premières pentes de l'Alpe d'Huez, avant d'être rejoints.

Le peloton est maintenant réduit à une dizaine de coureurs, principalement les leaders. Carlos Sastre, l'Espagnol de la Team CSC, alors quatrième du général, parvient à partir. Il prend petit à petit de l'écart, jusqu'à 1 min 30 s d'avance. Derrière, plusieurs coureurs s'agitent et tentent, en vain, une attaque, à l'image de Christian Vande Velde, Vladimir Efimkin, ou Bernhard Kohl.

L'écart monte pour Sastre qui accroit son avance. Celle-ci monte jusqu'à 2 min 30 s. Derrière, Cadel Evans, troisième du général, et favori pour reprendre le maillot jaune lors de l'avant-dernière étape (contre-la-montre) se met à rouler pour limiter l'écart, faute de pouvoir le rattraper.

En effet, Carlos Sastre coupe la ligne seul, prenant du même coup le maillot jaune, et il faut attendre plus de 2 min avant de voir le groupe de poursuivants arriver. C'est Samuel Sánchez qui prend la deuxième place, devant le Luxembourgeois Andy Schleck, équipier du vainqueur et maillot blanc.

Fränk Schleck termine dans ce même groupe mais doit céder le maillot à son coéquipier. Il compte 1 min 24 s de retard sur le leader. Bernhard Kohl reste sur le podium à 1 min 33 s et Cadel Evans est à 1 min 34 s, temps qu'il pourra espérer reprendre dans le contre-la-montre. Les autres maillots distinctifs restent inchangés : le vert pour Óscar Freire, le maillot à pois pour Bernhard Kohl et le maillot blanc pour Andy Schleck.

Le combatif du jour est Peter Velits.

Sprints intermédiairesModifier

Premier   Rémy Di Grégorio 6 pts.
Deuxième   Peter Velits 4 pts.
Troisième   Stefan Schumacher 2 pts.
Premier   Jérôme Pineau 6 pts.
Deuxième   Peter Velits 4 pts.
Troisième   Kurt Asle Arvesen 2 pts.

CôtesModifier

  • 1. Côte de Sainte-Marguerite, 3e catégorie (kilomètre 31)
Premier   Stefan Schumacher 4 pts.
Deuxième   Rémy Di Grégorio 3 pts.
Troisième   Rubén Pérez 2 pts.
Quatrième   Peter Velits 1 pts.
Premier   Stefan Schumacher 20 pts.
Deuxième   Rémy Di Grégorio 18 pts.
Troisième   Peter Velits 16 pts.
Quatrième   Rubén Pérez 14 pts.
Cinquième   Bernhard Kohl 12 pts.
Sixième   Thomas Voeckler 10 pts.
Septième   John-Lee Augustyn 8 pts.
Huitième   Amets Txurruka 7 pts.
Neuvième   Kanstantsin Siutsou 6 pts.
Dixième   Carlos Barredo 5 pts.

Premier   Peter Velits 20 pts.
Deuxième   Bernhard Kohl 18 pts.
Troisième   Kurt Asle Arvesen 16 pts.
Quatrième   Andy Schleck 14 pts.
Cinquième   Christian Vande Velde 12 pts.
Sixième   Fränk Schleck 10 pts.
Septième   Christopher Froome 8 pts.
Huitième   David Moncoutié 7 pts.
Neuvième   Kim Kirchen 6 pts.
Dixième   Carlos Sastre 5 pts.
Premier   Carlos Sastre 40 pts.
Deuxième   Samuel Sánchez 36 pts.
Troisième   Andy Schleck 32 pts.
Quatrième   Alejandro Valverde 28 pts.
Cinquième   Fränk Schleck 24 pts.
Sixième   Vladimir Efimkin 20 pts.
Septième   Cadel Evans 16 pts.
Huitième   Denis Menchov 14 pts.
Neuvième   Christian Vande Velde 12 pts.
Dixième   Bernhard Kohl 10 pts.

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 17e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Carlos Sastre ESP Team CSC Saxo Bank   en 6 h 07 min 58 s
2e Samuel Sánchez ESP Euskaltel-Euskadi + 2 min 03 s
3e Andy Schleck   LUX Team CSC Saxo Bank   + 2 min 03 s
4e Alejandro Valverde ESP Caisse d'Épargne + 2 min 13 s
5e Fränk Schleck LUX Team CSC Saxo Bank   + 2 min 13 s
6e Vladimir Efimkin RUS AG2R-La Mondiale + 2 min 15 s
7e Cadel Evans AUS Silence-Lotto + 2 min 15 s
8e Denis Menchov RUS Rabobank + 2 min 15 s
9e Christian Vande Velde USA Garmin Chipotle + 2 min 15 s
10e Bernhard Kohl   AUT Gerolsteiner + 2 min 15 s

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Carlos Sastre   ESP Team CSC Saxo Bank   en 68 h 30 min 16 s
2e Fränk Schleck LUX Team CSC Saxo Bank   + 1 min 24 s
3e Bernhard Kohl   AUT Gerolsteiner + 1 min 33 s
4e Cadel Evans AUS Silence-Lotto + 1 min 34 s
5e Denis Menchov RUS Rabobank + 2 min 39 s
6e Christian Vande Velde USA Garmin Chipotle + 4 min 41 s
7e Alejandro Valverde ESP Caisse d'Épargne + 5 min 35 s
8e Samuel Sánchez ESP Euskaltel-Euskadi + 5 min 52 s
9e Tadej Valjavec SLO AG2R-La Mondiale + 8 min 10 s
10e Vladimir Efimkin RUS AG2R-La Mondiale + 8 min 24 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Óscar Freire   ESP Rabobank 219 points
2e Thor Hushovd NOR Crédit agricole 172 pts
3e Erik Zabel GER Team Milram 167 pts

Classement de la montagneModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Bernhard Kohl   AUT Gerolsteiner 125 points
2e Carlos Sastre   ESP Team CSC Saxo Bank   80 pts
3e Fränk Schleck LUX Team CSC Saxo Bank   80 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Andy Schleck   LUX Team CSC Saxo Bank   en 74 h 49 min 18 s
2e Roman Kreuziger CZE Liquigas + 1 min 58 s
3e Vincenzo Nibali ITA Liquigas + 15 min 24 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Team CSC Saxo Bank     Danemark en 223 h 50 min 44 s
2e AG2R-La Mondiale   France + 9 min 27 s
3e Rabobank   Pays-Bas + 1 h 01 min 26 s

CombativitéModifier

  Peter Velits (Team Milram)

AbandonModifier

  Jimmy Casper, hors délais (Agritubel)

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier