Ouvrir le menu principal

167e division d'infanterie (France)

Les chefs de la 167e Division d'InfanterieModifier

  • -  : Général Schmidt

Première Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

  • Infanterie
170e Régiment d'Infanterie de à
174e Régiment d'Infanterie de à
409e Régiment d'Infanterie de à
  • Cavalerie
1 escadron du 3e régiment de chasseurs à cheval de à
  • Artillerie
1 groupe de 75 du 48e régiment d'artillerie de campagne de à
1 groupe de 95 du 31e régiment d'artillerie de campagne de à
1 groupe de 90 du 45e régiment d'artillerie de campagne de à
3 groupes de 75 du 222e régiment d'artillerie de campagne de à
106e batterie de 58 du 6e régiment d'artillerie de campagne de à
101e batterie de 58 du 222e régiment d'artillerie de campagne de janvier à
8e groupe de 155c du 121e régiment d'artillerie lourde de juillet à
  • Génie
compagnies 13/12, 13/62, 13/25 du 4e régiment du génie
1 bataillon du 144e régiment d'infanterie territoriale d'août à

HistoriqueModifier

1916Modifier

  • 14 –  : constitution dans la région de Neufchâteau.
  •  : mouvement vers l'est et occupation d'un secteur entre Pont-à-Mousson et la Seille, à l'est de Nomeny.

1917Modifier

  •  : retrait du front. Instruction au camp de Saffais. À partir du , travaux dans la région de Lunéville, Nancy. À partir du , repos et instruction au camp de Saffais. À partir du , travaux vers Lunéville et Nancy.
  • 12 –  : transport par V.F. de Pont-Saint-Vincent et de Jarville, dans la région de Château-Thierry ; repos et instruction.
  •  : transport par camions vers le front. Occupation d'un secteur vers le Godat et Loivre.
4 et  : engagée dans la bataille du Chemin des Dames, attaques au bois de Séchamp.
 : réduction du front, à droite, jusqu'au sud du Godat.
  •  : retrait du front et repos dans la région de Damery, puis dans celle d'Igny-le-Jard.
  •  : mouvement vers le front. Occupation d'un secteur entre la lisière est de Reims et les Cavaliers de Courcy, réduit à droite, le , jusque vers Bétheny.
  •  : retrait du front. Repos et instruction vers Lizy-sur-Ourcq.
  •  : transport par camions vers le front. Occupation d'un secteur au nord de la ferme de Colombe et de Nanteuil-la-Fosse. Préparatifs d'offensive : en 2e ligne, du 23 au (Bataille de la Malmaison).
  •  : retrait du front : repos vers Lizy-sur-Ourcq.
  • 3 –  : transport par V.F., de la région de Château-Thierry, dans celle de Luxeuil et Lure ; repos et instruction.
  •  : mouvement vers le front, et, à partir du occupation d'un secteur vers Metzeral et le col du Bonhomme, étendu à gauche, le , jusque vers la Faye.

1918Modifier

Prise de la butte de Souain et de SommePy. En 2e ligne à partir du 29.
 : reprise de l'offensive ; prise de la crête d'Orfeuil.
 : de nouveau en 2e ligne.
 : attaque sur Banogne-Recouvrance. Organisation des positions conquises, vers Banogne-Recouvrance.

RattachementsModifier

Affectation organique:

12 –
30 –
  • Détachement d'armée de Lorraine

L'entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

La 167e DI dans la bataille de l'Aisne (1917)