Ouvrir le menu principal
Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2008.

Tour de France 2008
15e étape
Image illustrative de l’article 15e étape du Tour de France 2008

Embrun à Prato Nevoso
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Australie Simon Gerrans 4 h 50 min 44 s
(37,560 km/h)
2eDrapeau : Espagne Egoi Martínez + 03 s
(37,553 km/h)
3eDrapeau : États-Unis Danny Pate + 10 s
(37,538 km/h)
Jersey red number.svg Comb.Drapeau : Espagne Egoi Martínez
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Luxembourg Fränk Schleck 63 h 57 min 21 s
(41,169 km/h)
2eDrapeau : Autriche Bernhard Kohl + 07 s
(41,167 km/h)
3eDrapeau : Australie Cadel Evans + 08 s
(40,167 km/h)
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Espagne Óscar Freire 219 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Autriche Bernhard Kohl 85 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Italie Vincenzo Nibali 64 h 02 min 43 s
(41,111 km/h)
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Danemark Team CSC Saxo Bank 191 h 43 min 49 s
(41,198 km/h)
Chronologie

La 15e étape du Tour de France 2008 s'est déroulée le 20 juillet. Le parcours de 183 km reliait Embrun à Prato Nevoso (Italie).

Sommaire

Profil de l'étapeModifier

Le parcours comprend deux difficultés importantes: le col Agnel au km 58 (20,5 km de montée à 6,6 %) qui est classé hors catégorie, et l'arrivée en côte à Prato Nevoso (11,4 km de montée à 6,9 %) qui est classé en côte de 1re catégorie. C'est la première fois que le Tour de France franchit le col Agnel, second plus haut col routier des Alpes françaises, et troisième des Alpes.

Ce col n'était pourtant pas prévu au programme de cette étape, qui devait initialement partir de Digne-les-Bains, d'après la présentation du tracé du Tour fin octobre 2007. C'est le risque important de chutes de pierres au col de Larche qui a poussé les organisateurs à changer de ville-départ et d'itinéraire pour cette étape.

La courseModifier

Le départ de cette étape est marqué par l'absence du coureur britannique Mark Cavendish ; vainqueur de quatre étapes du Tour, il fut lâché la veille par le peloton dans la dernière difficulté de l'étape et est très fatigué, d'après le manager de l'équipe Team Columbia Bob Stapleton. Il participera à l'épreuve de l'américaine aux jeux Olympiques de Pékin en août[1].

Le départ est donné à Embrun sous la pluie. Egoi Martínez (Euskaltel-Euskadi), Danny Pate (Garmin-Chipotle) et José Luis Arrieta (AG2R La Mondiale) se détachent au km 12, ils sont rejoints au km 16 par Simon Gerrans (Crédit agricole).

Le peloton laisse les échappés prendre de l'avance et roule vers le col Agnel à une allure réduite. Stijn Devolder et Mark Renshaw abandonnent cependant, et le maillot jaune Cadel Evans perd un coéquipier important, Christophe Brandt, qui figure parmi les quelques coureurs lâchés durant l'ascension[2]. Les quatre hommes de tête passent le col avec 11 minutes et 50 secondes d'avance sur Thomas Voeckler, Bernhard Kohl et Rémy Di Grégorio, qui devancent le peloton de 15 secondes[3].

Dans la descente, Óscar Pereiro heurte la barrière de sécurité et tombe sur la route en contrebas. Blessé sérieusement, il abandonne la course[4]. Cette chute entraîne le ralentissement du peloton dont le retard sur les échappés s’accroît à 16 min 10 s au km 90, puis 17 min 10 s au ravitaillement à Melle[3].

Alors que l'écart décroît, une nouvelle chute survient dans un rond-point à Cuneo, entraînant notamment au sol Vincenzo Nibali, Sebastian Lang et Damiano Cunego[2]. Les Lampre cessent la poursuite qu'ils menaient en tête du peloton et l'équipe CSC Saxo Bank, avec Stuart O'Grady et Kurt Asle Arvesen, prend le relais. Le peloton accuse quand même un retard de 12 min 35 s à 25 km de l’arrivée, au colle del Morte[3].

Arrieta est lâché par ses trois compagnons dans la montée vers Prato Nevoso. Malgré plusieurs attaques de Martínez dans la montée, la victoire se joue au sprint entre les trois échappés et c'est l'Australien Gerrans qui se montre le plus rapide.

Le peloton, lancé alors par Fabian Cancellara et Jens Voigt, aborde l'ascension finale avec 10 minutes de retard. Bien que la victoire d'étape est hors de portée, les derniers kilomètres ne vont pas manquer d'animations.

Andy Schleck mène le groupe des favoris, réduit à dix coureurs : Cadel Evans, Carlos Sastre, Andy et Fränk Schleck, Alejandro Valverde, Bernhard Kohl, Denis Menchov, Christian Vande Velde et Samuel Sánchez. Sastre est le premier à tenter une accélération, imité ensuite par Sanchez. Le groupe se reforme et Andy Schleck reprend la tête pour lui donner le tempo. Denis Menchov attaque à son tour mais glisse dans un virage et retrouve sa place aux côtés de ses poursuivants. Le groupe est animé par plusieurs offensives, qui mettent le maillot jaune Evans, sans coéquipier, en difficulté. Sur une nouvelle attaque de Carlos Sastre à un kilomètre du sommet, seuls Menchov et Kohl parviennent à le suivre. Ils sont rejoints un peu plus tard par Valverde alors que Cadel Evans tente de garder le contact avec Fränk Schleck. Menchov, puis Valverde sont distancés par Kohl et Sastre. Ces derniers franchissent la ligne d'arrivée avec plus de 4 minutes de retard sur le vainqueur. Valverde et Menchov suivent.

Derrière, Fränk Schleck attaque et devance Evans (13e) de 9 secondes à l'arrivée, ce qui lui permet d'endosser le maillot jaune. Kohl, qui reprend respectivement 38 et 47 secondes à Fränk Schleck et Cadel Evans, se hisse à la troisième place de classement général, devant l'Australien et s'empare du maillot à pois. À la veille du deuxième jour de repos, la tête du classement général s'est resserrée : les six premiers coureurs sont dans la même minute[2],[3],[5].

Sprints intermédiairesModifier

  • 1. Sprint intermédiaire de Guillestre (kilomètre 14,5)
Premier   Egoi Martínez 6 pts.
Deuxième   José Luis Arrieta 4 pts.
Troisième   Danny Pate 2 pts.
  • 2. Sprint intermédiaire de Rossana (kilomètre 114,5)
Premier   Simon Gerrans 6 pts.
Deuxième   Danny Pate 4 pts.
Troisième   José Luis Arrieta 2 pts.

CôtesModifier

  • 1. Col Agnel, hors-catégorie (kilomètre 58)
Premier   Egoi Martínez 20 pts.
Deuxième   José Luis Arrieta 18 pts.
Troisième   Simon Gerrans 16 pts.
Quatrième   Danny Pate 14 pts.
Cinquième   Thomas Voeckler 12 pts.
Sixième   Bernhard Kohl 10 pts.
Septième   Rémy Di Grégorio 8 pts.
Huitième   Yaroslav Popovych 7 pts.
Neuvième   John-Lee Augustyn 6 pts.
Dixième   Jens Voigt 5 pts.
  • 2. Colle del Morte, 3e catégorie (kilomètre 157)
Premier   José Luis Arrieta 4 pts.
Deuxième   Egoi Martínez 3 pts.
Troisième   Simon Gerrans 2 pts.
Quatrième   Danny Pate 1 pts.

Premier   Simon Gerrans 30 pts.
Deuxième   Egoi Martínez 26 pts.
Troisième   Danny Pate 22 pts.
Quatrième   José Luis Arrieta 18 pts.
Cinquième   Bernhard Kohl 16 pts.
Sixième   Carlos Sastre 14 pts.
Septième   Alejandro Valverde 12 pts.
Huitième   Denis Menchov 10 pts.

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 15e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Simon Gerrans AUS Crédit agricole en 4 h 50 min 44 s
2e Egoi Martínez   ESP Euskaltel-Euskadi + 03 s
3e Danny Pate USA Garmin-Chipotle + 10 s
4e José Luis Arrieta ESP AG2R-La Mondiale + 55 s
5e Bernhard Kohl AUT Gerolsteiner + 4 min 03 s
6e Carlos Sastre ESP Team CSC Saxo Bank   + 4 min 03 s
7e Alejandro Valverde ESP Caisse d'Épargne + 4 min 12 s
8e Denis Menchov RUS Rabobank + 4 min 23 s
9e Fränk Schleck LUX Team CSC Saxo Bank   + 4 min 41 s
10e Christian Vande Velde USA Garmin-Chipotle + 4 min 43 s

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Fränk Schleck   LUX Team CSC Saxo Bank   en 63 h 57 min 21 s
2e Bernhard Kohl   AUT Gerolsteiner + 07 s
3e Cadel Evans AUS Silence-Lotto + 08 s
4e Denis Menchov RUS Rabobank + 38 s
5e Christian Vande Velde USA Garmin-Chipotle + 39 s
6e Carlos Sastre ESP Team CSC Saxo Bank   + 49 s
7e Kim Kirchen LUX Team Columbia + 2 min 48 s
8e Vladimir Efimkin RUS AG2R-La Mondiale + 3 min 36 s
9e Alejandro Valverde ESP Caisse d'Épargne + 4 min 11 s
10e Samuel Sánchez ESP Euskaltel-Euskadi + 4 min 34 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Óscar Freire   ESP Rabobank 219 points
2e Thor Hushovd NOR Crédit agricole 172 pts
3e Erik Zabel GER Team Milram 167 pts

Classement de la montagneModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Bernhard Kohl   AUT Gerolsteiner 85 points
2e Sebastian Lang GER Gerolsteiner 60 pts
3e Egoi Martínez ESP Euskaltel-Euskadi 50 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Vincenzo Nibali   ITA Liquigas en 64 h 02 min 43 s
2e Roman Kreuziger CZE Liquigas + 1 min 53 s
3e Maxime Monfort BEL Cofidis + 3 min 12 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Team CSC Saxo Bank     Danemark en 191 h 43 min 49 s
2e AG2R-La Mondiale   France + 3 min 32 s
3e Rabobank   Pays-Bas + 28 min 13 s

CombativitéModifier

  Egoi Martínez (Euskaltel-Euskadi)

AbandonsModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier